tir national

  • Schaerbeek

    Première parution, 10 mars 2010


    Schaerbeek

    tir national
    anciennes cartes postales II

     

     

    59

     

     Carte 59

    En semaine Juste HULEU, tennancier de la "fontaine d'amour", était, fermier comme ses voisins : il était rare qu'un paysant s'aventurât si loin pour boire un verre - mais parfois, un couple d'amoureux allait rêver près de la source

     

    60

    Carte 60

    Le patron en bras de chemise, tient compagnie au cycliste qui a coupé sa balade pour boire un faro ou une brune à 0,12 f, une Leuven (0,35) ou encore une Diest (0,40 f)

     

    61

    Carte 61

    Au château Vert, la petite fille a vite avalé son verre de lait, tant elle a hâte d'aller jouer

     

    62

    Carte 62

    Pour les enfants, monter ce poney bourru mais paisible - ou un des célèbres ânes schaerbeekois ?- au "Vieux château Vert"

     

    63

    Carte 63

    A gauche les petits paysans à droite les enfants du haut de la ville de Bruxelles.
    Les uns sur leurs gardes, les autres pleins de l'assurance que donnent des beaux vêtements, une chaine d'une montre et ma mouche d'une université.

    Deux mondes qui n'ont aucun point de contact en 1901

     

    64

    Carte 64

    Recolte de bois à ramener à la maison avec l'aide du chien !

     

    65

    Carte 65

    La grande partie de la vallée de Josaphat était la propriété d'un particulier, la veuve de celui-ci, Mme. MARTHA, décida de la faire déboiser. Pour éviter cet acte de vandalisme, le roi Léopold II se porta acquéreur des arbres, lorsque la propriétaire mit l'acheteur en demeure de les enlever, la commune fit usage de son droit d'expropriation.

     

    66

    Carte 66

     

    Mme. MARTHA reçut 331.718.75 francs pour les 5 hectares, 97 ares et 17 centiares de terrain qu'elle avait été contrainte de céder à la commune. L'architecte de jardin GALOPPIN fut chargé de l'aménagement de la vallée. Le dimanche 26 juin 1902, le Parc Josaphat était inauguré par une merveilleuse après-midi, au milieu d'une affluence incroyable de promeneurs.

     

    67

    Carte 67

    Le parc à perdu son aspect sauvage, mais il est encore agréable de s'y promener (2010)

     

    68

    Carte 68

    En 1138 déjà, les ânes de schaerbeek sont entrés dans l'histoire : un acte de l'époque, note qu'ils transportent les approvissionements nécessaires à la bonne ville de Bruxelles.

    La rue Josaphat s'appelait jadis "EZELSWECH" et les Bruxellois traitaient les mauvaix élèves "les ânes"

     De tout cela les enfants n'en ont cure et ils étaient contents de monter sur les ânes. 

    69

    Carte 69

    "Les VOILA ces jolis soldats" comme on chantait à l'époque.

    La garde civique en rang,  de la place Meiser au Cinquantenaire.
    Les arbres  du boulevard doivent encore grandir.

     

    70

    Carte 70

     Une photo TRUQUEE, les bâtiments du Tir n'ont JAMAIS été aussi proches du "Grand Café Restaurant", tenu en 1911 par M. VINCK.

     

    71

    Carte 71

     

    72

    Carte 72

    C'est au Tir National que fut transporté, roulé dans une bâche, le corp d'un officier allemand abattu par ses compatriotes à la gare du Nord parce qu'il délivrait des passeports de complaisance aux Belges.

     

     

    73

    Carte 73

    Carte envoyé en 1908. La Caserne Prince Baudouin est le point d'attache de l'Etat-Majors et du régiment des Carabiniers. Les "Carabi" un régiment populaire, comme écrivait l'Almanach Hachette, ont maintenant cédé la place aux services administratifs des Forces Armées (écrit en 1972)

     

     

     

    74

    Carte 74

    Sortira.... sortira pas le sergent inspecte les permissionnaire.

     

     

    75

    Carte 75

    Les bleus reviennent de manoeuvre et rentrent à la caserne.
    Dans le fond, à l'arrêt devant la Brasserie "LE LION ROYAL" les trams à vapeur de Louvain

     

    77

    Carte 77

     

     

    78

    Carte 78

     La guerre de 14-18, le vicinal Bruxelles-Ans, providence des fraudeurs.
    Qui se souvient encore de ces longs voyage, bourrée de senteurs diverses ?

     

    79

    Carte 79

     

    Le coin de la rue de l'Ecuelle (à gauche) et la rue du noyer, dont la partie vue ici dépend de Bruxelles.

     

    80

    Carte 80

    Entre la place Dailly (au fond) et la grande rue au Bois, l'ornemaniste DEQUANTER était établi au n° 339. A droite l'entrée de la rue Victor HUGO.

     

     

    81

    Carte 81

    Avec la grand rue au Bois tracée en 1886, nous retrouvons les maisons basses, les haies vives de la campagne.

     

     

    82

    Carte 82

    La petite rue au bois (rue Josse Impes) actuelle à longtemps gardé son caractère rural.

     83

     Carte 83

     

    84

     Carte 84

     

    Ce sera bientôt l'heure de la traite, un voisin est venu attendre sa ration de bon lait crémeux.

     

     

    85

    Carte 85

     

    86

    Carte 86

     

    87

    Carte 87

     

    88

    Carte 88

     

    89

    Carte 89

     

    90

    Carte 90

     

    91

    Carte 91

     

    92

    Carte 92

     

    93

    Carte 93

     

    94

    Carte 94

     

    95

    Carte 95

     

    96

    Carte 96

     

    97

    Carte 97

     

    98

    Carte 98

     

    99

    Carte 99

     

    100

    Carte 100

     

    101

    Carte 101

     

     

    102

    Carte 102

     

    103

    Carte 103

     

     

    104

    Carte 104

     

    105

    Carte 105

     

    106

    Carte 106

     

     

    107

    Carte 107

     

     

    108

     Carte 108

     

    109

    Carte 109

     

     

    110

    Carte 110

     

     

    111

    Carte 111

     

     

    112

    Carte 112

     

    113

    Carte 113

     

    114

    Carte 114

     

    115

    Carte 115

     

    116

     Carte 116

     

    117

    Carte 117

     

    118
     Carte 118

     

    119

     

     

    Et voilà, je suis au bout du petit livre, paru en 1972 et que j'ai reçu de M. Roger NOLS.

    Les cartes proviennent des collections des Messieurs

    Jean COPIN - Gustave ABEELS -

    C'est un chouette petit livre que je conseille aux collectionneurs.

    (pas de petit ©)