serge baré

  • La Place Fontainas

    Il était une fois
    LA PLACE FONTAINAS

    Avant le voûtement de la Senne, à l’endroit de la place actuelle se trouvait la rue de la Petite-Ile représentée ci-dessous par un dessin  de E. PUTTAERT – 1862 – extrait « Souvenir du Vieux Bruxelles » par Joe Diricx de Ten Hamme tome II.

    Au n° 4 de la rue habitait en 1835, mon aïeul avec ses huit enfants  et son épouse Catherine VAN MOORTEL, Jean HEYMBEECK, scieur de bois d'acajou.

     

    petite ile

    Monsieur Gustave Abeels, dans son livre intitulé « LA SENNE » décrit le dessin ci-dessus
    « là où il y a un rai de lumière – un pont franchissait la Senne. On aperçoit, à gauche, le coin de la façade de l’église de N.-D. de Bon Secours ».

    Une fois passé l’impasse du Meunier, la rue du Jardin des Olives et le pont du Bon Secours, on entrait dans la rue du Marché au charbon pour ensuite…….

     

    petite-ile bis

     

     La rue comptait au moins deux impasses, dont un grand nombre d’habitants, décédèrent du choléra suite à l’épidémie de 1866.

    Quant à Jean HEYMBEECK et son épouse, ils sont décédés, tous les deux, âgés de 40 ans, et ce dans l’année 1840. Leurs enfants ont été élevés par leur Grand-Mère, qui habitait rue de Terre-Neuve. 

     


    ccccccc 

     La petite île à la fin du 17ième siècle.  

    Cette reconstitution en plâtre a été faite par monsieur Joseph Dubois. Cette photo est extraite d’un livre de Jean D’Osta « LES RUES DISPARUES DE BRUXELLES ».
    Je cite Mr. d’Osta : « A l’arrière plan : le mur de la 1ière enceinte et les deux tours de la porte d’OVERMOLEN (marché au charbon).

    La rue de la petite île reliait les deux branches de la Senne entre le pont d’Overmolen et le pont de la Barbe (visible à gauche) menant à l’impasse de la Barbe et de la rue d’Anderlecht. La place Fontainas occupe maintenant ce site.

     

    Un puis un jour de 1870
    "PATAAAT – RATIBUS".
    Les travaux du voûtement de la Senne. (clic)

     

    fontainas2

    Vue générale de la futur Place Fontainas et du Boulevard Central
    Point rouge, on aperçoit au loin, le temple des Augustins (Pl. de Brouckère)
    3 points rouges à droite le dos de l’église du Bon Secours)

      

    Futur Place Fontainas - 1870
    Le même site, mais quelques semaines plus tard !

     

    Août 1870 - prise vue de la rue des Teinturiers - vers la rue de la Petite-Ile

    Août 1870 - prise de vue de la rue des Teinturiers - vers la rue de la Petite-Ile

     

    902 maisons seront détruites pour le voûtement de la Senne.
    Elles étaient occupées par 2.794 ménages comprenant 7.946 personnes.
    Source LA SENNE de M. Gustave ABEELS.

     

    Et dans le nombre Catherine HEYMBEECK, (fille de Jean et Catherine).
    Catherine avait épousé Joseph VAN WAERBEEK, ce dernier avait une petite fabrique de peignes située impasse de la Palette, une de très nombreuses impasses de la rue des Chats.
    Source LA SENNE, page 39, de M. Gustave ABEELS.

    Parmi les ouvriers, les deux frères de Catherine, Joseph et mon arrière Grand-père Louis, qui suite à l’éventration du bas de la ville, durent prendre leurs clic et leur Clac.
    Pour Joseph et son épouse Marie Thérèse NOËL, blanchisseuse de son état, dans un 1er temps, la rue du Lavoir et ensuite la rue du Faucon etc. etc....
    Et pour Louis, la rue des Vierges. 

     

    Place Fontainas - Imp. de la Barbe
    La Place Fontainas aux environs de 1900 (Coll. Le pharmacien Jean Copins)
    Merci à Guillame Kekenbosch pour la photo.
    Vous pouvez remarquer que "La Distillerie d’Alost" et l’impasse de la Barbe sont encore au niveau du sol, d’avant voûtement de la Senne.

     

    Place Fonainas & rue d'Anderlecht
    Place Fontainas - Dans le fond l'entrée de la rue d'Anderlecht.

    Ci-dessous le même site vu d'un autre angle, les maisons à droite
    appartiennent à la rue des Moucherons (ex rue des Chats). 

     

    guillaume kekenbosch,serge bare,nicolas luppens

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

    Cocher Place Fontainas

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     


     

     

    Les Cochers

    A l’autre coin de l’impasse de la Barbe,  face à la Cour de Bruxelles, était ouvert un petit café.

    Les cochers des quatre fiacres de la Place Fontainas le fréquentaient  et y pouvaient acheter l’équipement de leur profession, les chapeaux, les fouets, les lanières pour fouets, etc.

    Sur la place une fontaine servait jadis d’abreuvoir pour les chevaux.

     

     


    place Fontainas005 (2)

     

     

    PLACE FONTAINAS2

    la distillerie d'Alost !
    TOUT FOUT LE CAMP MONSIEUR 

     

    place Fontainas 003

     

    Un cornet à deux boules, c'est pour l'aveugle avec sa canne blanche.

     

    Lemonnier 11-06-39
    La Place Fontainas dans son dos.
    Le papa de Serge, prend la direction de la Place Anneessens.

     

    PLACE FONTAINAS 1915

     Les grands boulevards et la Place Fontainas vers 1915.

     

    fontainas (abris)

    Les grands boulevards et la Place Fontainas vers 1950 – 60
    A gauche de la photo, devant les pancartes publicitaires, on aperçoit l’abri
    où les gens pouvaient se mettre en sécurité lors des bombardements de la guerre 40 – 44.

     

    Amélie BERNAERTS 1965

    Le cortège funèbre, d’Amélie BERNAERTS, vient de passer la rue Philippe de Champagne et se dirige vers la place Fontainas.

     

    Juin 1966 2

     

    Le cortège funèbre arrive à la Place Fontainas, du côté de la rue de Bogards
    La dernière petite dame (avec son parapluie) est "Wiske Van Laurent" et à côté d’elle, Jeanneke de la rue des Navets, elle vendait du "Palmehaut" devant le Vieux St. Pierre et le reste de l’année elle était, dame de cour au cinéma STAR, et selon francine quelques temps aussi au cinéma CARLY.

     

    Ent5

     

    On aperçoit encore un peu la vitrine du magasin de meubles LEURIN et celle de mon photographe. Devant, le Monsieur aux cheveux gris, c’est mon cousin BREU et à côté les deux beaux-frères de mon père, suivi de ses belles-filles et de sa fille Jeannine.

     

     place fontainas a11

     Coin fontainas - Bogards

     

    Amélie BERNAERTS - Eglise

     

    Arrivé du cortège à l’église du Bon Secours, où tous les événements importants ont eu lieu (enterrements et Baptêmes). Sur cette photo, les personnes qu’on aperçoit viennent presque de tous les quartiers de Bruxelles, Deuvelshouk, Vismet, Place Anneessens, les vieux blocs et la Marolle.

     

    carabin

    L'église du Bon Secours vu par CARABIN & ci-dessous en jour d'octobre 2008, par Nicolas Luppens.

     

     

    baptème1

     C'est moi qui tiens la bougie, lors du baptême d'un enfant de ma sœur

     

     

    Bxl26102008 028c
    Photo de Nicolas Luppens

     

    En dernier regard sur la Place Fontainas

     

    Place fontainas - Navets

     

    aaaa
    Extrait de "BRUXELLES SUR SENNE" - Libro-Science.

     

     ccc

     

     

     La Jambe de Bois

     

    La Jambe de Bois était située à droite  de l’impasse et il fallait descendre quelques marches, pour accéder à une espèce de Cave.
    Les voyous de la strotche, ne pouvaient évidement pas rentrer. Les jours de la Saint Verhaeghen les kets attendaient les étudiants pour leur prendre  leur « Pen » ce qui ne se passait pas sans bagarres.  

     

    place Fontainas 9 11 13 15

     

    baptème

     

     PLACE FONTAINAS 1
    Photo Guillaume Kekenbosch

     La Place Fontainas Aujourd'hui

     

     

    PLACE FONTAINAS 2
    Photo de Guillaume Kekenbosch

     

    Un grand MERCI pour les photos à

    Guillaume Kekenbosch
    Nicolas Luppens
    Serge Baré 

     

     

  • Place Anneessens

    Première parution, le 12 novembre 2008


    Place Anneessens

    Ecole n°13 - Place Anneessens + 1880

     

    Le petit parc de l'école Funck, n'a pas  toujours été accessible au public.

    Les entrées étaient fermées et toute intrusion dans le parc était, par le concierge de l'école, immédiatement signalée à la police.

    Dans le coin de l'école, côté rue de la Verdure, les panneaux de basket y étaient rangés et comme de bien entendu les kets du coin allaient y grimper.

    Ce n'est que quelques années plus tard, que le parc fut ouvert aux publics et que des anneaux fixes furent installés sur la place et l'on pu assister à de nombreux matchs de basket entre le Royal IV et la Semaille.

    Sur la place proprement dite, des bancs y étaient installés où était assises des personnes âgées, ce qui créa de nombreux conflits, avec les kets qui jouèrent au foot sur toute la longueur de la place.

    Le Cinéma STAR (cinéma Triplex),  avait souvent des films français à l'affiche.

    Encore sur la place, mais situé à côté du "PETIT CAFE", une épicerie où l'on pouvait pour la somme d'un franc acheter un GLAÇON, goût grenadine ou citron, (voir sur une photo le petit Ket). Je pense bien que c'était le 1er magasin à Bruxelles de vendre cette friandise.Enfin, le jour de la Kermesse de Notre Dame au Rouge, quelques moulins  étaient sur la place, et bien sûr à longueur d'année Swa Caricole de la rue des Potiers avec sa charrette d'escargots.

     Je remercie Serge Baré, pour l'apport de ses nombreuses photos, grâce à elles, on peut voir, quasi tous les commerces des poêles à charbon des années 50 & 60, de la place Anneessens (trottoir rue de la Verdure).

      

    DédéPlaceAnneessens

    A 1 Jefke VANDENBORGTH, marié à Marie-Jeanne (du quartier)
    A 2 Gérard LARDE, marié aussi à une Marie-Jeanne (du quartier)
    A 3 Charel CLAUS, ex beau-frère de Jean (surnom : Monseigneur)
    A 4 Dédé DEGROEN, marié à Klan Brudje (du quartier)
     

    Michel Delmotte + P +

     A 2 Pierrot HEYMBEECK, marié à Francine (de la marolles)
    A 3 Michel DELMOTTE, marié à une fille (des vieux blocs)
     

    Anneessens

     

    Anneessens3

     

    Anneessens2

     

    rue Bodeghem

    rue du Dam 
    A 3 Arthur Baré 

    Anneessens6

    Serge

     

    Anneessens8

     

    Serge

     

    imp. disparues pl. Anneesens

    Ces impasses situé es Place Anneessens, étaient déjà supprimées en 1935, année de l'enquête.

     

    francine, Dédé, Maurice etc.

     

     Pierrot et son chien Loulou

     

     

  • Un Soir de Joie


    Merci à Serge Baré
    Pour les Photos

     

    Un grand, super erci à Serge

     

    Film belge de 1954 réalisé par Gaston Schoukens.
    Scénario E.Olin. Musique José Fontaine.

    Avec Marcel Roels(Arthur,dit le fou) Roger Dutoit (Raymond ),Jean-Pierre Loriot (Robert),Victor Guyard (Claes) Madeleine Rivière (Gilberte).

    Ci-dessous le résumé qui était dans la revue le Moustique le jour où le film est passé à la TV:

    --Frémissant sous la botte nazie,le peuple belge résiste à tous les échelons: témoin en est ce marchand d'oiseaux qui passe pour un dérangé, et qui n'hésite pas à brocarder les troupes d'occupation avec une audace tranquille.

    Toujours dans la revue----Notre avis: un épisode piquant et authentique de la Résistance retracé avec humour par Schoukens.
    Merci à Nelly Lallemand

    **********

     Cette histoire commence le 20 octobre 1943 et se termine, par un énorme éclat de rire, le 9 novembre de cette même année.
    A cette date, des résistants du Front de l'Indépendance vendent, en quelques minutes, cinq mille exemplaires d'un faux numéro du SOIR.
    Auparavant, il a fallu, dans le secret et en vingt jours, trouver un imprimeur, assurer la rédaction des articles et organiser la distribution du quotidien.
    Tout réussit grâce au courage et à l'audace d'un groupe d'hommes.
    La Belgique rit aux éclats, et on l'entend de loin. La parution du « faux » SOIR, au seuil d'un nouvel et dur hiver d'occupation, est une victoire de la résistance, un espoir pour la population et une belle revanche sur la presse pro-allemande.

    Merci à Guillaume Kekenbosch

     ++++++++++

     

    un-soir-de-joie - marchand de journaux
    Photo 1

     

     

    un-soir-de-joie - dans le fond la gare du nord
    Photo 2

    Boulevard Adolphe Max

     

     

    un-soir-de-joie - Oiseaux
    Photo 3

    http://users.skynet.be/koshka/Soir-de-joie/Photo3.mp3

     

    Dialogue

    Le Schleu commence, en désignant un canari:

    - Dieser.

    - Ah, dieze. C'est un beau.

    - Wie viel ?

    - Hundert ffffünf...zig Francs.

    - Hundert fünfzig Francs ?

    - Ja. C'est un beau. C'est un zébré.

    - Zébré ?

    - Oui. C'est très difficile à élever. 1 sur mille... ein.. ein für euh... tau... tausend ?

    - Ach, pourquoi, warum fous pas apprentre lanke allemande ? Très belle lanke. Très utile.

    - Oué, très belle langue. Mais c'est pas la peine. Vous venez ici une fois tous les 25 ans. Et quand vous êtes là, on ne peut tout de même pas ouvrir son bec !

    Merci à Serge Baré

     

     

    un-soir-de-joie 4
    Photo 4

     

     

     

    un-soir-de-joie 5
    Photo 5

     

     

     

    un-soir-de-joie 6
    Photo 6

    http://users.skynet.be/koshka/Soir-de-joie/Photo6.mp3

     

    - Ah Arthur (M. Roels), et ma bouteille de bière ?

    - Oué, j'avais 2 bouteilles de bière, une pour vous et une pour moi. J'ai laissé tomber la vôtre.

    - La mienne ? Comme commissionnaire, je te retiens, toi. Mais comme locataire je ne te retiens pas. Tu as 3 mois de retard !

    - Vous en faites toute une histoire pour une petite mansarde de rien du tout. A tout à l'heure... Ah, je vous abandonne ma bouteille.
     
    - Ah, ma bière nationale ersatz à 0 dégré virgule 8.
    - Je l'aie fait analyser.

    - Et alors ?

    - On m'a fait savoir que mon cheval avait le diabète.

    Merci à Serge Baré

     

     

    un-soir-de-joie 7
    Photo 7

     La Grand Place de Bruxelles

     

    un-soir-de-joie 8
    Photo 8

     

     

    un-soir-de-joie 9
    Photo 9

     

     

     

     

     

     

     

     

    un-soir-de-joie 10
    Photo 10

     

     

    un-soir-de-joie 11
    Photo 11

     

     

     

     

    un-soir-de-joie La rue Neuve
    Photo 12

    Rue Neuve (Pharmacie de l'Opéra)

     

     

    un-soir-de-joie le Bas-Fond
    Photo 13

    La Colonne du Congré (Bas-Fond)

     

     

    un-soir-de-joie Le tram
    Photo 14

     

     

    Photo 15 Kip Kap
    Photo 15
    Pour le Dialogue
    Un clic sur la photo

     

     

     

     

     

    Photo16
    Photo 16
    Pour le Dialogue
    Un clic sur la photo

     

     

     

     

     

     

     Photo17
    Photo 17
    Pour le Dialogue
    Un clic sur la photo

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

    faux-Soir-page67 merci Serge

     

     

     

     

     

     

    faux-Soir-page68 - merci Serge

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

  • Serge Baré

    Avec le papa de Serge
    On reprend notre balade sur les Boulevards
    direction les amis de Rosine.

     

    1 papa de Serge
    Photo 1

     

    2peyes
    Photo 2

     

    B.R.A.V.O ce sont bien deux des fils de Louis PIEDFORT (Louis "CONGO")et de NETJE qui ont reprit le café "LA PLUME" aux SCHNEIDEWIND en 74/75.

    Il y a en effet un troisième fils "JEAN" et une fille. Les PIEDFORT ont toujours continué le vieux marché même lorsqu'ils avaient repris le café.
    Ils étaient installés sur le vieux marché just'en face de leur café et ce jusqu'à la faillite totale de ce café. Très triste histoire !!!

    Aux dernières nouvelles ROBERT (sur la photo) travaillait sur un gros camion, chargeant et déchargeant un container, CLEMENT habitait à LOT (occupation ?) JEAN avec son épouse vendaient tjs des escargots en face de Menneken-Pis (parfois sur la Grand-Place même.

    Quand à la fille je sais qu'elle avait épousé un militaire de carrière à l'époque ou il existait encore des casernes en ALLEMAGNE, mais depuis des dizaines d'années je n'ai plus eu de ses nouvelles.

     

    Ecrit par Gilbert  Delepeleere

     

     

    3 François Anneessens
    Photo 3

    Une tête (Youps) de la place. Anneessens

     

    4 Pl. Anneessens
    Photo 4

    De Ave A Met

     

     

    5  Ecole Charles Bulls -
    Photo 5

     

     

    6 Palais du Midi
    Photo 6 - Le Palais du Midi.

     

     

     

    7 Papa de Jeannine
    Photo 7 -
    Le papa de Jeannine
    Un Marollien de la rue aux Laines

     

     

     

    8 BOULEVARD MAURICE LEMO -Merci Lomme
    Photo 8

     

     

    9 Bd. du Hainaut1
    Photo 9

     

     

    10 un ami des parentsq de Serge
    Photo 10 - Un ami des parents de Serge.

     

     

     

    11 Titi sur sa moto
    Photo 11 - Hey bonjour Titi

     

    photo faites toutes les deux au boulevard du Midi.

    Titi d'un côté du pont et Rosine passé le pont.
    Oubl: Henri Van Hamme qui est sur la photo après son café rue de la Caille, il a tenu café rue d'Angleterre près de la rue de Mérode là c'était un autre genre de clientèle.

    Ecrit par Nelly Lallemand

     

    12 Rosine et ses amis
    Photo 12

     

    Voilà Rosine et ses amis...

     

    A1 André Decamp le mari de Maya la cousine de ma mère. André et Maya étant jeunes (début 1950) ont tenu café dans la Deevestroet (rue des Ménages) face à la rue de la Caille où bien plus tard c'était le Vénus tenu par Jean La Pipe. Ensuite ils ont ouvert le café juste en face au coin de la Caille tenu plus tard par Woltje. Puis ils sont partis rue des Croisades et là ils tenaient un café à côte du théâtre des Folies Bergères pour ensuite ouvrir un café-restaurant à Sterrebeek face aux champs de courses.

    A2 Henri Van Hamme le cousin de Rosine, qui lui a tenu un petit dancing rue de la Caille à coté du lavoir "Georges" situé  au coin de la rue de l'Arrosoir, dans les années 1960 où Jean Bich était garçon de café.

    A3 Rosine Demeyer, ma maman  a 20 ans sur la photo.

    A4 Swa Agostini un ami de Rosine.

    La sœur de Swa tenait un café-dancing rue de la Caille un peu plus bas qu'Henri.
    Écrit par Nelly Lallemand

     

     

  • La cité Administrative à Bruxelles.

    Serge Baré a fait un tour sur l'esplanade de la cité administrative.
    Merci à lui pour les photos

     

     

     

    Esplanade1.jpg
    Photo
    1

     

    Esplanade2.jpg

    Photo 2

    serge baré

    "La construction de cet"HORREUR"(qualificatif employé à bon escient par nos amis Francis & Pierrot)à débuté en 1958(année de l'expo). Les architectes concernés par ce projet avaient fait appel à René Pechère afin d'apporter un peu de nature à cet ensemble FROID et FONCTIONNEL. Les jardins se situaient sur le toit du complexe de parking. Un large canal traversait l'esplanade,seulement interrompu 2 fois par un bassin carré aux jets d'eau convergents.Chacun d'eux était entouré par 4 autres bassins animés de jets d'eau émulsionnés. Des cabinets de verdure,disposés de chaque côté du canal,s'articulaient autour de petits bassins. L'ensemble,d'une rigoureuse symétrie,donnait à cet espace un peu de vie. Ce qu'il en reste aujourd'hui de ce complexe est tout simplement HIDEUX ...."

    Merci à Jef pour la photo et le texte.

     

    Esplanade3.jpg

    Photo 3

     

     

    Esplanade4.jpg
    Photo
    4