rue du rempart des moines

  • Une rue perdue

    Une rue perdue
    Pas loin de la ville
    Une quartier sauvage
    Sous un ciel tranquille

    Et cette grande entrée....

    La transformation du quartier du "Bummel" a débuté en 1897. Le journal « L'indépendance Belge », décrit le quartier comme "bizarre et pittoresque"  et écrit  que l'antique « Coin du Diable »  aura bientôt vécu !

     

    Pour y avoir joué et travaillé, j'ai gardé un  vague souvenir du quartier, et de nos jours il est impossible de s'imaginer le nombre de rues et impasses qu'occupaient le site actuel.

    Plus loin encore, je peux lire dans le volume III de BRUXELLES CAPITALE,

     

    « On s'y hasardait le jour non sans crainte, et rare sont ceux qui, le soir, osaient y pénétrer ».
    En effet le « Duivelshoek  a toujours été un des endroits le plus mal famé de la capitale » et s'était encore grossi, les dernières années, des émigrés des quartiers de la Vierge Noire, du Bas-Fond et de Notre-Dame-aux-Neiges.

     

    Le tout amalgamé en "une race de gagne petits, de colporteurs, où les repris de justice ne manquaient guère" et où la police y faisait fréquemment des rafles. Voilà un, des réels points chauds de la capitale. Les appréhensions de ravage total de 1897 ne portèrent finalement que sur ce qui toucha la bande de territoire de la rue Antoine Dansaert. Le reste obtient un sursis salvateur, jusqu'en 1933 et c'est un peu avant 1961 que vint le « finichingtouch »

     

    Rempart 9
    Photo 1

    A droite le début de la rue du Rempart des Moines, et à gauche, le départ de la rue Léon LEPAGE. Dans le dos du photographe, la rue de Flandre.

     

    Rempart 10
    Photo 2

    Yes

    Aujourd'hui le 23 avril 2010

    Rempart des Moines_0234 en tant qu'objet dynamique - 1

    Rempart 8
    Photo 3

    L'entrée du quartier du "Coin du Diable"

    Le même trottoir que la photo 2, mais quelques décennies, se sont écoulées.

    L'origine de la rue, provient du comblement d'un ancien fossé de défense du  couvent de Jéricho. Source volume 3 - Jacques DUBREUCQ

     

    Maurice - cycliste001
    Photo 4

    Maurice, ancien ket du "Deuvelshoek" (dcd).

    Maurice était coureur cycliste, année 51-52, tous  les dimanche Pole Morgaux et moi on suivait ses courses. Son père a tenu le café rue des Ménages, "Bij Woltje" .

    Rempart 12

     

    Rempart 1
    Photo 5

    En direction de la rue Antoine Dansaert

    Rempart 11
    Photo 5

    Photo de 1944, sur le pas de la porte de la boucherie, M. et Mme BAETENS

    Plus loin à gauche, l'entrée de la rue de la Serrure.

     

    Rempart 2
    Photo 6

     

     

    Rempart 3
    Photo 7

     

     

    Demi-Lune

     

    Le restaurant « LA MAREE », est situé à la fin de la première partie de la rue de FLANDRE !

    La "Verloren cost Paut", était située au carrefour formé par les rues de Flandre et du Rempart des Moines.

    Jacques DUBRUCQ, écrit « la première enceinte fut déclassée, on envisagea une enceinte sensiblement moins excentrique, au 14ème  siècle  que celle qui finalement l'a remplacée un projet rapidement abandonné vu son peu de bénéfice par rapport au coût.

    Abandonné, mais pas avant, toutefois, qu'une et première et unique « porte » eût déjà été construite précisément au point de rencontre de nos deux rues citées plus haut. »

     

    TEST (800x796)

    Point rouge :  "Verloren Cost Paut" -
    Point jaune "De Vismet" en 1953.