francine kohne

  • La rue des Radis

    Vieux Marché et rues avoisinantes.
    Merci à Guillaume Kekenbosch pour les Photos.

     

    LA RUE DES RADIS


     

    RUE DES RADIS - merci à Guillaume
    Photo 1

      Smokellage

     

    Ma boma faisait du "smokellage" rue des Radis pendant la guerre avec toute sa famille.

    Sur la photo à gauche la deuxième femme avec le foulard sur la tête c'est Maya (Maria), une cousine de ma maman. Elle est la fille de Catherine Vanhamme
    surnommée" smous" une sœur de ma bobonne.

    Quand ma boma parlait de Catherine avec Thérèse son autre sœur, elles ne disaient jamais Catherine mais toujours onze "smous" même devant leur sœur.

    Catherine a reçu ce surnom à l'usine de cartonnage rue Barra. Les trois sœurs Vanhamme y travaillaient ainsi que ma maman et beaucoup d'autres de la Deevestroet.

    Le travail y était payé à la pièce, Catherine était bien plus rapide que ma boma et elle lui prenait ses boîtes et son travail pour gagner plus.

    C'était bien avant la guerre, la patronne madame Bachhous était allemande et quand elle a vu Catherine à l'œuvre, elle a crié "Catherine a zuster mou uuk eite, Smous". Ma tante Catherine a garder son surnom jusqu'à la fin de sa vie.

     Ecrit par Nelly Lallemand.

     ++++++++++

     

    Le pei assis avec une casquette et chemise blanche c'est "MAX" l'oncle de mon épouse. MAX a tenu après le café "Aux anciennes 3 Portes", café que j'ai tenu + tard avec mon épouse et mes beaux-parents.
    Le slogan de MAX lorsqu'il smokkelait son pain blanc c'était "le goûter c'est l'adopter", hei ma vast ?
    Oui, NELLY, je connais par mes parents, très bien l'épisode "GUTT" d'après-guerre, les gens ne pouvaient échanger que (sic) 10.000 frs par ménage, si il y avait plus eh bien on pouvait tapisser avec ses billets.

    Ecrit par Gilbert Delepeleere

     

     

    Radis  G. KEKENBOSCH
    Photo 2 - rue des Radis

    Un clic sur la photo
    Prosper Köhne (1919-2008)

     

     

     

    rue des radis - J. d'Osta - Copie
    Photo n° 3 - extrait de "NOTRE BRUXELLES OUBLIE" de Jean D'Osta - édition ROSSEL

     

     

    Rue des Mnage
    Photo 4

    francine kohne
    Photo 5

    Coin rue des Radis - Vieux Marché

     

     

    Ma boma  Françoise (1899-1979), dit Wanne Galette et ma sœur Jeanne habitaient au 11 de la rue des Radis.

    Pendant la guerre, ma boma déposait une petite table sur le trottoir de la rue des Radis pour y vendre du pain d'épice etc.

    Sur le même trottoir, et forcément à coté d'elle, Fine macaroni, la voisine de palier de ma boma, vendait en grande quantité des........Macaroni !

    A la moindre alerte, toutes les Smokkeles disparaissaient, comme par enchantement.

    Pour ma Boma, c'était de remettre en "volle petrolle" la marchandise et la table sur le grenier.

    Hélas, un jour,  "les zwette hume",  sont montés au grenier.
    Ce qui eut comme conséquence pour ma boma, la case Prison de Forest pour quelques jours.

    Suite à la décision impopulaire du Ministre des Finances, Paul Gutt . Ma boma,  a fait l'achat de meubles, ainsi elle n'avait pas perdu trop d'argent.

    Selon ma grande sœur, (5 ans, en 1944) Charles Trenet est venu faire un tour durant la guerre dans la rue des Radis.


    Ecrit par francine Kohne

     

     

  • Carnaval

    carnaval Bd. Anspach - Merci Guillaume

    Carnaval sur les boulevards centraux 

    daté de 1886, époque ou l'église des augustins faisait encore partie du paysage bruxellois 

    Le dessin de François Gailliard passa toute sa vie à Bruxelles (1861 à 1932.

    Pratiquant jusqu'en 1914 le reportage dessiné pour la presse illustrée.

     

     

    Carnval 4 - Nelly Lallemand

    Photo 1

    Merci à  Guillaume Kekenbosch

     

     

     

     

    Nadine

    Photo 2