cimetière

  • Cimetière de Bruxelles

    Visite au Cimetière de Bruxelles
    (Evere)

     

    Entrée
    Photo 1

    Il faisait beau aujourd'hui, (février 2009) nous avons poussé la grille du cimetière de Bruxelles.

    Certains aiment se promener dans un cimetière, d'autres non.

    Nous faisons parties de ceux qui aimons cette promenade.


     

    Allée vers A. MAX
    Photo 2 - direction Monument A. MAX

     

    Après avoir visité  les tombes de nos proches, nous nous sommes arrêtés devant les tombes de deux petites Bruxelloises,  mortes assassinées.

    Van Calck
    Photo 3

    Si le crime de Jeanne Van Calck, a été largement diffusé dans la presse nationale et internationale, le crime d'Annette Belot,  est quasi méconnu du public bruxellois.

     

    andree bolsius

     

    andree bolsius

     

     

     

     

     

     

     

     

     

    andree bolsius

    +-+-+-+-+-

    Le Crime
    Photo 4

     

    C'est le 7 février 1906, vers 23,45 heures que deux passants découvrirent un paquet volumineux et soigneusement ficelé, déposé sur le seuil de l'immeuble portant le numéro 22 de la rue des hirondelles.

    Les jambes dans deux paquets
    Photo 5

     

    Ce colis suspect fut apporté au commissariat de police de la 3ième division, place du nouveau Marché aux grains (deuvelshoek) où son déballage offrit une vision d'horreur aux assistants.

    Il contenait, en effet, le cadavre encore chaud d'une fillette.

    Le petit corps avait été amputé des deux jambes, qui furent retrouvée que le 16 février 1906.

     

    Carte Postale - Van Calck
    Carte vue de l'événement

     

    Jeanneke âgée de 8 ans, avait quitté vers 18h.50 heures, la maison de sa boma, qui était située Pierre de taille n°2, pour aller comme chaque soir chez sa maman, qui elle habitait sur le coin du Boulevard Baudouin et chaussée d'Anvers. JAMAIS elle n'arriva chez sa maman.

    L'autopsie révéla, que l'enfant avait absorbé de l'alcool à 50 degrés, elle tomba ivre morte après avoir été violée.

    L'assassin pédophile n'a jamais été arrêté, mais il plus que probable que se soit un familier de la petite victime.

     

     

    Hôpital Saint Pierre
    La levée du corps à l'hôpital Saint-Pierre 

     

    L'opinion publique avait été tellement émue, par le sort réservé  à la petite Jeanne Van Calk, que le quotidien « Le Soir » ouvrit une souscription qui permit l'érection au Cimetière de Bruxelles d'un monument commémoratif de cette tragédie.

    Source : "BRUXELLES SUR SENNE"
    Edition : Libro Science (Coll. Philips)
    Photos : Coll. Jean COPIN et P.HEYMBEECK

    +++++++++

     

    L'histoire qui suit, on la tient de notre Boma Amelitje,  (c'est la fête de nos boma aujourd'hui)

    Curieusement, Je ne trouve pas trace dans mes livres, du crime d'Annette BELLOT, dès lors je vous la raconte, comme mes sœurs et moi l'avons entendue de notre Boma, qui habitait dans une SEULE pièce, située dans l'impasse du Calvaire.

    Nous sommes le 1er décembre 1907, Annette et son grand frère, jouent sur la rue (pour Philo rue du Vautour) et pour (Jeannine au Deuvelshoek).

    Un Monsieur s'approcha des enfants et demanda au frère d'Annette d'aller lui acheter des cigarettes, le petit garçon accepta sous promesse de recevoir des bonbons.


    L'Homme dit au petit ket

    - Laisse ta petite sœur auprès de moi, tu iras plus vite.

    Le ket piqua un sprint  "bij de  cigarettemarchant"    et à son retour, le pei avait disparut emportant à tout jamais  sa sœur.

    Voilà c'est toute l'histoire. 
    Un visiteur pourra peut-être en dire plus ?

    Très souvent notre Boma, prodigua le conseil suivant à ma grande sœur ;

    "Ne laisse jamais ton petit frère Pierrot seul avec un homme, même si tu le connais
    tes maskein ne pakkeman".

    bibib

     A la mémoire

    D'Annette BELLOT


    Née le 1 octobre 1901
    Victime d'un crime crapuleux le 1 décembre 1907 

    +-+-+-+-+-

     


     

     +-+-+-+-+-

    fun 1

     

     

     

     

    fun 2

     

     

    fun 3