bruxelles

  • Institut Lucien Cooremans

    Institut Lucien Cooremans
    Ex école Funk

    Dans la foulée du voûtement de la Senne la Ville de Bruxelles décide d’implanter une école primaire à front de la place Lebeau, actuelle place Anneessens, qui borde le boulevard du Hainaut (actuel boulevard Maurice Lemonnier d’alors. Il s’agit de dédoubler l’école surpeuplée de la rue du Vautour.

    La place Anneessens et les 7 rues qui en rayonnent a été aménagée en 1639 sur le pré aux Foulons délimité par la rue d’Anderlecht, la Senne et la Petite Senne. Jusqu’à sa transformation à la faveur du voûtement de la Senne et de la création des boulevards centraux, elle accueillait le Vieux marché qui incommodait les riverains par « sa pouillerie et ses puces ». Après son transfert, en 1873, à la place du Jeu de Balle.

      

     

    Funk.jpg

    Photo 1

     

    016.jpg

    Photo 2

     

    015.jpg

    Photo 3

     

    014.jpg

    Photo 4

     

    013.jpg

    Photo 5

     

    Photos2,3,4,5 de Jean François Heymbeeck

     

     

  • Ki sé c'est ki ?

     

     

     

    Nanouche.jpg
    Photo 1 - de Nanouche Deresys.

    rue de la Prévoyance - Bruxelles
    Ki sé c'est ki ?

    A 1 Netje de bich , A2 Thérèsa Desmet ( soeur de Roland et Flup), le monsieur accroupi Schuun Jeancke .
    Deuxième rang de gauche à droite B1 Swa Kermis B2 Ree Depoorter ( le papa de Netje )

    rue de la prévoyance,bruxelles

    Photo 2
    Photo de Nelly Lallemand.

     

    rue de la prévoyance,bruxelles

    Photo 3 - francine Kohne, années 70.

    Debout, Pierrot Heymbeeck et Louis Samin assis à droite Nadine Heymbeeck

     

    rue de la prévoyance,bruxelles
    Merci à Titi.

     

    rue de la prévoyance,bruxelles
    Photo 4

    La "petite" école de la rue de Cureghem.
    J'ai reçu la photo d'Emile Janssens " tête de Martien"
    Ket, il habitait rue des Foulons
    A 1 Pierrot Berdrand - A 2 Louis Samin - A 8 - Emile Janssens

     

    rue de la prévoyance,bruxelles

    Photo 5 - photo de Jean Pierre Marsini

    A1 Freddy A2 Henry A3 Hakim  A4 Jean-Pierre A5 Tonny Miras"

    Les Dinosaures

     

    rue de la prévoyance,bruxelles
    Photo 6 - photo de Léon Paris

     

    rue de la prévoyance,bruxelles
    Photo 7 - photo de René Jansen

     

     

    Ki sé c'est Koi ?

     

    rue de la prévoyance,bruxelles

    Dias 1 -  de Pierrot Heymbeeck - années 70.

    Nicky à raison

    A l'extérieur de la chapelle, sur la partie inférieure gauche du mur de façade, un bas-relief du sculpteur Georges Dobbels (1969) évoque la silhouette de l'hôtel de Nassau du temps de sa splendeur.

     

    La chapelle Saint-Georges, appelée ordinairement chapelle de Nassau, seul vestige de l'hôtel du même nom, a été construite pour Henri de Nassau*, en style gothique brabançon, au début du XVIe siècle. Après la rupture entre Guillaume le Taciturne et Philippe II, l'hôtel de Nassau connut de nombreuses vicissitudes; tour à tour confisqué et restitué par le gouvernement espagnol aux descendants de la famille d'Orange-Nassau, il devint finalement, en 1731, le siège de la Cour. 

     

    En 1756, le gouverneur Charles de Lorraine racheta l'hôtel à son dernier possesseur et le fit reconstruire en style Louis XVI, à l'exception de la chapelle. Celle-ci connut, depuis le XIXe siècle, les affectations les plus variées; elle servit successivement d'entrepôt provisoire pour les oeuvres du sculpteur Mathieu Kessels, que l'Etat avait achetées en 1839, de laboratoire pour le Musée royal d'histoire naturelle (on y monta notamment les iguanodons de Bernissart), de salle des catalogues pour l'Institut international de bibliographie et de salle de lecture pour les Archives générales du Royaume.  

    *         Une autre source dit que  "La chapelle de Nassau, dont le véritable nom est "chapelle van Duvoorde", en mémoire de son fondateur, fut fondée en 1346 par Guillaume van Duvoorde, un important financier du XIVe siècle. Elle est dédiée à Saint Georges".

    Source internet.

     

    rue de la prévoyance,bruxelles

    Dias 2 - Pierrot Heymbeeck - années 70.

    L'Hôtel Ravenstein (ancien Hôtel de Clèves-Ravenstein) est un hôtel aristocratique de la fin du XVe siècle situé au numéro 3 de la rue Ravenstein, à côté du Palais des beaux-arts de Bruxelles

     

    rue de la prévoyance,bruxelles

    Dias 3 - Pierrot Heymbeeck - années 70.

    Monique à raison

     

    Saint-Jacques est la troisième paroisse connue de Bruxelles, après Saint-Géry (disparue à la révolution française) et Saint-Michel (devenue la Cathédrale Saint-Michel-et-Gudule).

    Il est possible que Saint-Jacques ait son origine comme chapelle castrale du premier château construit vers 1100 par les comtes de Louvain sur le Coudenberg, la plus haute colline sur la rive gauche de la rivière Senne qui traversait la petite ville. Plus probablement Saint-Jacques était une église accolée à un hôpital pour pèlerins voisin du château, ce qui expliquerait son titre de Saint-Jacques. La présence d’une église sur le Coudenberg est attestée au XIIe siècle. Le nom de ses desservants est connu dès 1121. 

     

    Ki sé c'est Où ?

     

    rue de la prévoyance,bruxelles

    Dias 01 - Pierrot Heymbeeck - années 70 

    Pour accentuer encore plus la masse de la tour, j’ai pris la photo avec un 400 mm. Je crois me souvenir qu’à l’époque l’avis des  gens n’était pas très favorable à cette construction. P.H.

    La Tour du Midi est la plus grande tour de Belgique. Elle est haute de 150m (165 avec antenne) et compte 38 étages. Elle a été construite entre 1962 et 1967 sur le territoire de Saint-Gilles, près de la gare du Midi. (internet) 

     

    rue de la prévoyance,bruxelles

    Dias 02 - Pierrot Heymbeeck - années 70

    rue de la prévoyance,bruxelles

    Dias 03 - Pierrot Heymbeeck - années 70

     

    rue de la prévoyance,bruxelles

    Photo 04 - Pierrot Heymbeeck - novembre 2011

  • De la porte de Flandre à la porte de Namur

     

    On continue notre promenade vers la porte de Namur
    En partant de la P. Sainte Catherine "n°6" ( près de la1ière enceinte)

     

     

    Plan.jpg
    Extrait du Plan de la ville de Bruxelles, ville noble…
    Eugène-Henri Fricx, orienté vers l’est, c.1/6600.
    Bruxelles, 1712.

    Les grands bâtiments sont individualisés, le nom des rues est inscrit en flamand, alors que la longue légende de 112 numéros est française. Les impasses et ruelles sont représentées avec leurs escaliers, et diffère quelque fois de celles du plan de 1708.

     

    Plan-2.jpg

     

    La place Sainte Catherine, ainsi que l’église qui nous est si familière n’existe pas encore, la place est encore qu’un  bassin de l’ancien port de Bruxelles, et le début des travaux de l’église débuteront en 1854, dont l’architecte est M. Joseph Poelaert.

    L’entrée de l’église est située rue Sainte Catherine. C’est dans cette église que mon ancêtre maternelle, Franciscus  De Gyns a été baptisé, le 17 février 1736. Il décéda en 1791 à l’hôpital Saint-Jean.

    Et également visible sur le plan, près du marché aux grains, un petit bout de la 1ère enceinte de la ville de Bruxelles.

     

    Future-place-Sainte-Catherine.jpg
    Tableau de Henri Lallemand (Musée des Beaux-Arts, ruxelles, 1839)
    Photo 1

     

     

    MarchStCath-2-(F154-4).jpg
    Hier, le marché de la place Sainte Catherine
    Photo 2

     

     

    rue-sainte-catherine.jpg
    La rue Sainte Catherine en direction du centre ville
    Photo 3

     

    Mer du Nord.JPG

    Le marché en novembre 2011
    Photo 4

     

    Placedame.jpg
    Photo 5
    Le bâtiment rouge, apparaît sur plusieurs photos! Il doit être ancien ?
    Y a t'il parmi les visiteurs, quelqu'un qui connaît la raison d'être du bâtiment, autre que commerciale ?

    guillaume.jpg

     

    Et oui Guillaume et Roger, ont raison.

    L’usine électrique sera établie dans une dépendance de la Brasserie Van Volxem, rue Sainte Catherine.
    C’est le novembre 1893, à 12h.30 que le bourgmestre Charles Buls, inaugura la Centrale électrique.
    Pour ce faire, il tourna  le commutateur qui allait mettre définitivement l’usine centrale en communication avec le réseau d’éclairage de la ville : toutes les lampes  s’allument chez les abonnés.

    L’électricité pour quel quartier de la ville ?

    Les nouveaux quartiers autour de la colonne du Congrès, la rue Royale, l’avenue Louise, la rue de la Loi et son riche quartier Léopold.

    La lumière électrique doit rester un éclairage de luxe et ne doit pas concurrencer le prix du gaz.
    Les plaquettes de "Gaz aux étages" ne sont pas près de disparaître. Le Gaz restera la lumière des classes moyennes, et des petits magasins.  hei ma vast ?

    25112011-gaz.jpg

     

    Sel.jpg
    Photo 6

    Pendant des siècles, le sel fut une denrée rare et très chère.

    Durant la guerre de 14, les ménagères munies de leur carnet de mariage, purent pour 10 centimes  recevoir un kilo de sel. 

     

    Drogeurie.jpg
    Photo 7

    Années 40, une Nash 1931,, suivie d’une Oldsmobile 1938

     

    au-Pécheur.jpg
    Photo 8

     Les maison de l'ancien quai au sel.

     

    photo de Guillaume.jpg
    Photo 9

     

    Cat110jpg.jpg
    Photo 10

    Place Sainte Catherine  en 2011

    petit-chou.jpg
    Photo 11

    C'est la soeur de Léon, qui est responsable du restaurant
    "Le Petit Chou de Bruxelles" au Vieux Marché aux Grains.
    Le restaurant, serait bâti sur les anciens fossés de la 1er enceinte de Bruxelles.

    rue-Sainte-Catherine-novembre-11.jpg
    Photo 12

    La rue Sainte Catherine, côté gauche.

     

     

    Cat1.jpg
    Photo 13

     

    Cat2.jpg

     Photo 14 - merci à Guillaume

     

    bruxelles,porte de flandre,porte de namur

    Photo 15 - Novembre 2011 

     

    bruxelles,porte de flandre,porte de namur

     Photo 16

     

    Cette photo est prise depuis la tour de la 1ere église Sainte-Catherine.
    On voit bien  une partie des halles, et à gauche  le passage vouté donnant accès à la rue Grétry.

    Le passage est fermé de nos jours (2011), cet endroit était sale est dégoutant, Bien que l’on peut le regretter, la ville a pris la bonne décision,  l’odeur de merde et de pisse, etc. était devenu insupportable.

    A droite,  la rue Marché aux Poulets, en direction des grands boulevards. La photo date de 1880-85, il n’est pas encore question du Grand magasin de la Bourse.  La Bourse de Commerce est bien là.