Brouckère

  • Un Centre S.V.P.

     

    Un Centre S.V.P.

     

    BOULEVARD ADOLPHE MAX1

     Photo 1

     

    Place de Brouckère

     Le Continental avant l'incendie, qui eu lieu le 14 octobre 1901.

    Et Après !

    Photo 2

     

     

    14 octobre 1901

     Photo 3

     

     

     Place 1965

     Photo 5

     Moi devant la fontaine Anspach et non la fontaine de Brouckère qui elle était située porte de Namur.
    C'était un dimanche après-midi en 1965.
    A cette époque la place de Brouckère était une des plus belles places de Bruxelles et pleine de vie. Comme dit Pierrot, l'énorme enseigne de Coca-Cola et la place était contournée d'enseignes lumineuses. Les cinémas Eldorodo et Scala d'un côté, le cabaret du Moulin Rouge et de l'autre le dancing du Lido.
    Depuis que la fontaine a été déplacée au Vismet la place à perdu tout son charme. Quand le tram y avait son arrêt cette belle place était toujours noire de monde. Maintenant les rares fois que je passe par là c'est plutôt désertique.

     

    Bontje - Mouma et jean

    Photo 6 

    1931 - 30
    Jean De Gyns, petit fils d'Amélie Bernaerts et maman d'Odile De Gyns
    (La mère de Pierrot)

     

    10

     Photo 7

     

    Mon Bompa boulevard Anspach (au niveau du cinéma Français) en juin 1944. Le chien c'est Kadoch un autre chien de course de mon père.
    Au dos de la photo de Kadoch le nom de ses parents :
    Samson et Prima
    Longueur 70 cm Hauteur
    55 cm Couleur brun.
    Né le 12/08/1943.
    Kadoch courait également au Palais du Lévrier. C'était un super champion. Mon père le droguait pour qu'il ne gagne pas pour les paris et l'argent en jeu mais malgré ça il gagnait quand même. Cette pratique faisait de la peine à mon bompa qui aimait le chien et avait peur pour sa santé. Pour mon père ce n'était qu'un chien de course, sans plus. Ce qui va suivre ma maman me l'a raconté souvent avec une rancoeur terrible vis à vis de mon père:
    Un jour il a décidé de vendre Kadoch un gars lui en a proposé 10.000frs et il a accepté. Un autre type voulait lui en donner 20000 mais il l'a vendu au premier comme il lui avait donné sa parole il est parti pour 10000frs. Ensuite le premier type l'a vendu pour 20000 frs. Ma mère l'a supplié de ne pas vendre le chien que son père (mon bompa) adorait. Il l'a vendu et bompa a eu beaucoup de peine. Il était toujours avec Kadoch qui a toujours habité rue Haute chez mes grands-parents. Bien des années plus tard bompa me parlait encore de son Kadoch en me disant que malheureusement lui n'avait pas l'argent pour acheter le chien. Le jour même mon père à joué les 10000 frs qui à l'époque était une grosse somme sur un cheval et à perdu. Quand il est rentré il a déchiré le ticket et l'a jeté sur la table en disant à ma mère voilà, ce qui reste du chien.

     

     

    Palais du Lévrier

    Photo 8 

    Le Palais du Lévrier était situé là où dans le temps il y avait les Halles. Je me souviens des échoppes elles faisaient tout le tour du bloc. Maintenant il y a le GB à la Bourse et le parking 58. Sur un autre sujet des boulevards il y a une photo de l'autre chien (Dochine) de mon père qui courait également au Palais du Lévrier et d'après ce qu'il avait écrit une course de Lévrier été composée de 8 participants. Il avait noté au verso de la photo :1-Vertige 2-Canut 3-Rapière 4-Rumba 5- Dolman 6-Slip 7-Vignette 8-Islam.
    Ma maman m'a souvent parlé du Palais d'été et Palais d'hiver. Un jour avec mon père au Palais d'été elle a assisté à un match de boxe et d'après ses dires il y avait un monde fou et pendant le match la tension est montée et ce spectacle s'est terminé en bagarre générale. Le public a tout cassé, les chaises valsaient etc... En rigolant elle terminait en disant que c'était la même ambiance que dans un saloon dans un film de Western. Je crois que c'était peu après la seconde guerre. Ecrit par Nelly Lallemand

     

    dyn010_original_442_563_pjpeg_2648614_7fa15ef9fbfd0a3808ccb3c8a4f91fe6[1]

    Photo 9 

     

    durant la guerre

     Photo 10

     Le papa  et son fils, deux du quartier Notre-Dame-au-Rouge.
    L'officier Allemand, n'était pas invité, mais il est quand même venu sur la photo.

     

    Bd. Anspach - Léonidas

     Photo 11

    La  maman d'Andrée et son mari, passe devant "le Rollmops"

     

    Andrée et sa Boma - on apperçoit l'auvent du Grand Bazar

     Photo 12

    Andrée et sa Boma

    Vendeuse de Muguet - G. Kekenbosch

     Photo 13

    Du Beau Muguet... Madame ?