Blaes rue

  • Rue blaes

    première parution, le 17 juin 2009

    andree bolsius,nelly lallemand,jef slagmulder

    Rue Blaes
    Photos juin 2009


     

     

     


    Bloes1

     

     

     

    bloes2

      

     

    1

    Photo 1

    andree bolsius,nelly lallemand,jef slagmulder

    En 1980, madame KOHNE vend encore ses matelas.
    Son magasin était situé, sur le coin de la rue du Remblai.

     

    2

    Photo 2

    andree bolsius,nelly lallemand,jef slagmulder

    La Lustrerie Blaes, est loin déjà, ici nous somme sur le coin de la rue des Vers.

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

    3

    Photo 3

     

    4
    Photo 4

    La Maison GELIN était tenue par deux charmantes sœurs

    5

    Photo 5

     

    Palais du Pantalon

     

    6

    Photo 6

     

    7

    Photo 7

    8

    Photo 8

    En défintive,1830 fut aussi une révolution
    bourgeoise.
    La classe ouvrière avait combattu, mais elle était inorganisé.
    Les bourgeois libéraux avaient mené le jeu. Cependant, la révolution avait permis aux travailleurs de prendre conscience de leur force.
    Les idées socialistes pré-marxistes se propagèrent parmi la bourgeoisie libérale de Bruxelles. Mais ces doctrines fouriéristes et autres n'atteignaient guère la classe besogneuse.

    Un des rares socialistes qui trouvèrent alors audience auprès du peuple fut Jacob Kats organisateur des premières réunions d'ouvriers, également aux Marolles . A l'estaminet "Au Mouton Bleu", dont l'enseigne multicolore était encore visible dans le quartier il y a peu. Kats appela les travailleurs à la lutte du suffrage universel et contre l'ivrognerie et la résignation.
    Source: Les Marolles Bruxelles inconnu.

    Merci à Nelly Lallemand

     

    Mouton bleu

     

    Marchand quatre Saison - Vieux Marché

    Tableaux de Médard Verburgh
    Le Vieux Marché en 1907

    peintre belge :
    Ce peintre est né à Roulers en 1886 et est décédé à Uccle en 1957.
    A l'âge de 21 ans, il est venu habité chez sa sœur Jeanne qui tenait un commerce au 172 de la rue Blaes en face du Nâmet.
    Le problème c'est que j'ai trouvé le n°170(coin de la rue des Renards), et le n°174(coin de la Rue de la Rasière),quant au n°172 buls,nothing,nada.....
    Etait-ce un magasin juste à côté de la caserne des pompiers??  
    Il a peint plusieurs tableaux de la place et c'est à ce moment qu'il a fait la connaissance de sa future épouse
    Berthe Kestemont, dont le père était technicien au service de la caserne des pompiers
    A cette époque son art est qualifié d'impressionnisme/fauvisme.

     

    Jef vandevossestrout

     

     

    Vieux Marché - 1913

     Les marchandes de quatre saisons(Nâmet)-1916 

    Marchand quatre Saison - Vieux Marché - 1919

     Les marchandes de quatre saisons(Nâmet)-1919

    - vieux Marché

     

    Ci-dessus
    Photo d'Andrée Bolsius - juin 2009 

    9

    Photo 9

    Blaes Pei

     

     

     

    Le tram

    Années 50

     

    10

     Photo 10

     

     

    entre le 9 et 10

     

    Le mur derrière le petit chien était le couvent des sœurs Clarisses. Il était situé juste en face de l'impasse des Escargots (Carricolegang) et une partie était située au début de la rue des Capucins. C'est là  où maintenant il y a la "Résidence Sainte-Gertrude".

    Ecrit par Nelly Lallemand

     

    11

     Photo 11

     

     

    12


     Photo 12

     

    13

     Photo 13

     

     

    Papiers -Peints

     

    J'ai toujours un pincement lorsque je vois ce magasin "Bruxelles - Papiers Peints". Pourquoi ? Awel parce que mon ami PIERREKE y a trouvé son PREMIER job à 14 ans (il travaillait dans le "balatum" comme il disait).

    En fait, il accompagnait le chauffeur pour livrer les rouleaux de balatums, etc.... Beaucoup trop fatigant pour mon ami. Il est resté un bon mois je crois, après il est devenu laveur de vitres (vitre(s) avec un petit, très petit "s", hei ma vast.

    Chèr(e)s CHAUKESS, tout ce que vous décrivez moi j'essaye tout simplement d'éviter désormais ces coins car j'ai trop, beaucoup, beaucoup trop de souvenirs, vous pensez : chaque cm2 me rappelle, un stuut ou une anecdote et chaque fois je rentre à la maison avec une tête d'enterrement en soupirant, pfff, pfff.. J'arrête. 

     

     

     

    14

     Photo 14

     

    andree bolsius,nelly lallemand,jef slagmulder


    Photo 15 - septembre 2015 

     

    17

     Photo 17

     

    18

     Photo 18

    19

     Photo 19

     

    20

     Photo 20

    21

     Photo 21

     

    22

      Photo 22

    23

     Photo 23

    24

     Photo 24

    25

     Photo 25 - Francine KOHNE

     

    26

    Photo 26

     

    27

     Photo 27 

    28

    Photo 28

    29

     Photo 29