serge bare - Page 2

  • Famille Baré

    Livre d'Or de la Carte du Feu

     

     

    BARE Antoine

     

    http://www.tenboome.webruimtehosting.net/guldenboek/Guldenboekprojecttotaal/livredor.htm

     

    Le bompa d'Arthur et de Serge habitait, rue du Dam 6

     

     

    Antoie à la maison

    Photo 2

    Champagne pour le dernier jour de l'an ?

    Le petit ket blond Arthur, l'autre pourrait être charly ?

     

     

    Bompa + le curé MOSTINCK

    Photo 3

     

    Le temps passe, Antoine reçoit la visite de Monsieur le Curé MOSTINCKX, qui offre le vin au Bompa de mon ami.

     

    Jef Ausweis

    Photo 4

    Le père d'Arthur au travai "OBLIGATOIRE" en Allemagne.

     

     

    Ausweis Charles Baré

    Photo 5

    Le père de Serge au travai "OBLIGATOIRE" en Allemagne.

     

     

    Tamara-OST

    La maman de Serge, dans un camp de travail, avec son badge "OST-arbeiter".

     

     

     

    Jef + VW

    Photo 6

    Le papa d'Arthur devant sa "teuf"

     

     

    Jef lutte

    Photo 7

     

     

    Jef tir

    Photo 8

     

     

    Jef + médaille

    Photo 9

    Jef est décoré pour son travail à la ville de Bruxelles
    Jef était "afficheplekker".

     

     

    _Num riser0004.jpg_
    Photo 10

    Arthur, le petit ket blond est à l'avant plan
    Je serai également sur la photo ainsi que Louis Samin !

     

     

    Arthur

    A 1 Arthur Baré
    et deux amis
    du 1er Para

      

     

    _Num riser0013.jpg_
    Photo 11

    Les deux médailles d'Afrique, d'Arthur.

     

     

    Un peu d'Histoire

    Vu la diversité de ses troupes, composées de soldats congolais, de gendarmes katangais, de pilotes cubains, d'officiers et sous-officiers occidentaux, de mercenaires, étant donné la variété disparate des véhicules employés, le colonel donne à la 5e Brigade le surnom de l'Ommegang.  Il faut dire que son unité tient effectivement plus du cortège folklorique que d'une unité de combat, ce qui ne l'empèchera cependant pas de mener à bien les missions qui lui seront confiées.

    Craignant que l'avancée rapide des troupes sur Stanleyville ne mette en danger la vie des otages, la Belgique, en accord avec les Etats-Unis, met sur pied un plan de libération.

    Ce plan sera mené par le 1er Bataillon para commando, complété par des éléments du 2e Bataillon commando et placé sous le commandement du Colonel Laurent.

    Le 24 novembre 1964, embarqués à bord de C 130 américains, les paras sautent sur Stanleyville. L'opération 'Dragon Rouge' vient de débuter. Aidés par les troupes de l' 'Ommegang', les paras libèrent les otages et les évacuent vers l'aéroport.

    Le 26 novembre, les paras sautent sur Paulis. Prise par surprise, les troupes rebelles sont mises en déroute. L'opération 'Dragon Noir' est un succès. Otages libérés et militaires se replient à Kamina, prêts à rentrer en Belgique.
    Sous le poids de la pression internationale, l'action est stoppée. La population belge réservera un accueil enthousiaste aux paras à leur retour.

    L'armée ne sort pas indemne de ce conflit. Cinq soldats sont morts dans l'exercice de leur mission.


     

    Epicerie

    Une petite épicerie de la famille Baré

     

     

  • Vendeur de Billets

    Vendeur de Billets de la Loterie Nationale

     

     

    vendeur-loterie
    Merci Serge pour la photo extrait d'un petit film de 
    Paul Flon, Le petit monde de ma grande ville (1970)

    Le vendeur ci-dessus était aveugle (non voyant). Sans certitude absolue il stationnait dans un premier temps près de l'innovation et ensuite près du Sarma de la rue Neuve.

     

    Un jour, on a volé sa sacoche remplie d'argent et de billets de loterie. Les responsables de la Loterie lui ont remboursé la totalité de sa perte financière, soit un montant de 70.000 francs. Et cerise sur le gâteau, les étudiants, avaient également fait une collecte et lui remis une somme de 40.000 francs.

    Les Bruxellois sont des gens généreux.

     

    Un autre vendeur ayant le même handicap stationnait au coin de la rue de l'évêque et du boulevard Anspach.  

     

  • Des fleurs, des fleurs et encore des fleurs

    Des fleurs, des fleurs et encore des fleurs...pour Nelly
    de la part de Serge

    Les photos datent du 15 août 2002

     

     

    tapis01

     

    tapis02

     

     

    tapis03

     

     

    tapis04

     

     

    tapis05

     

     

    tapis-pano

     

    Nelly, trépigne de joie devant le cadeau

     

    maman5

     

    Cette photo date de 1965 j'avais 21ans et je sortais "Au cousins" à la Grand'Place.

    A l'époque notre magnifique Grand'Place servait de parking pour les voitures jours et nuits et cela sur plusieurs bandes .Très souvent, (sois honnête Nelly) tout le temps je critique en disant que Bruxelles était une très belle ville autrefois.

    Mais concernant ce parking pour une fois je l'admet la Grand'Place  est mille fois plus en valeur sans les voitures .

    Ecrit par Nelly Lallemand

  • La grand place vu par Serge

    La Grand Place
    Vu par Serge

    Nacelle01

    Photo 1

     Voici des photos que j'ai prises au milieu des années 80, quand j'étais au Service Chauffage et Electricité de la Ville de Bruxelles.   2 vues aériennes, et les grandes manoeuvres pour mettre les guirlandes lumineuses sur le kerstbuum: je suis dans la nacelle, et ensuite aux commandes.   Serge

     

     

    Nacelle02

    Photo 2 - Serge au travail

    Vue01

    Photo 3

     

     

    Vue02

    Photo 4

    éolienne-nov-2000

    Photo 5
    éolienne exposée (03/11/2000)

    Vache-oct-2003

    Photo 6
    expo de vaches (14/10/2003)

    Hdv-nocturne-août-2002

    illumination nocturne (25/08/2002)