pierrot heymbeeck - Page 4

  • Monique Scholaers

     

     

    Scholaers3

     

     

    impasse-des-Charmilles2

     

    Cette impasse était située à coté du garage DUBOIX TAX.

    Dans les années 50, FLUPKE, le patron de café de la rue du Vautour, chauffait son estaminet au......pétrole, très souvent, il me demandait d'aller chercher du pétrole pour lui, chez DUBOIS TAX.

    Je partais de la rue du Vautour, empruntais la rue de la Verdure, et Cureghem pour arriver au boulevard du Midi. Au retour, je n'étais pas trop rassuré, car la rue de Cureghem n'était pas bien éclairée.

    Je devais avoir 9, 10 ans et recevais 1 francs pour avoir rapporté 10 litres de pétrole.

     

    impasse-des-Charmilles11

     

     

    impasse des Charmilles

  • Rosse Baptiste

    La rue des Potiers

     

    Potiers - Rosse Baptiste

    Extrait du programme de la Kermesse Notre Dame-au-Rouge - année 1953.

    On peu y lire que "Rosse Baptiste" a tenu un café dans la rue des Potiers, je continue mes recherches, mais comme le dit Guillaume, plus d'informations de la part de Monique, seraient souhaitable. Le frère ainé de mon père, Prosper Heymbeeck, a aussi tenu un café dans la rue avant la guerre de 14-18, pour ensuite tenir un "bollewinlke". quand on connaissait la rue des Potiers on ne peut être que surpris d'apprendre le nombre de "stamenei" que comptait la rue. Je pense que la grand-mère d'Arthur Baré tenait également un commerce dans la rue. 

     

  • Petit commerce de quartier

    Petit commerce de quartier

     

    PAPA-ARTHUR

     

    Jean l'épicier de la rue d'Anderlecht, (direction Pl Fontainas) avec mon père, juste après la guerre de 40.

    Il y avait un petit couloir, qui longeait l'épicerie qui menait à une cour où était située la maison à deux étages, où je logeait sur deux places 

    Un bonjour de la famille de chouchoute et Arthur Baré.

    rue d'Anderlecht3
    Photo tome III de J. DUBREUCQ

    Point rouge : L'épicerie où se trouve le père d'Arthur
    Point  jaune : Entrée de l'ex rue des Navets
    Point vert : Entrée de la rue des Vierges.

    Le photographe est dos à la place fontainas

    La course cycliste, ainsi que la proccession organisées lors de la Kermesse de Notre Dame-au-Rouge, empruntaient cette partie de la rue d'Anderlecht.
    Souvent les coureurs rataient le virage que l'on aperçoit au fond de l'image, pour terminer la course dans la façade du café "le Rock en Roll"
    écrit par P. Heymbeeck

    Arthur Baré1

    J'ai été avec Arthur aux Louvetaux de la 15 DB, dont le local était rue d'Artois, j'ai été dans la même classe à l'école 4. Mais c'est aussi avec Arthur, que j'ai joué, (comme figurant) au théâtre des Galeries dans la pièce "TOPAZE".

    Je l'ai déjà écrit, mais je devais avoir 10 ou 11 ans, et ma mère à reçu la somme de 1.500 francs pour mes prestations. C'est au décès de sa Boma qu'Arthur est parti du quartier de Notre Dame-au-Rouge.

     

     

     

     

     

     

    pour-andrée

     

     

    Rue d'Anderlecht, le café et le pharmacien, OK Andrée ?
    A droite la place Fontainas, dans le dos la rue des Vierges - Photo Jean Copin.


    vélo+chien-de-course

     

     

    Toujours le même tronçon de la rue d'Anderlecht, mais avant la guerre de 14.
    Le vélo de course (pignon fixe), le chien de course, un Lévrier fort à la mode jusque dans les années 50

     

     

     

    Extrait du Photo tome III de J. DUBREUCQ

     

    Kermesse

    Jour de la Kermesse de Notre Dame-au-Rouge - Le cortège fait halte devant l'épicerie de Jef Baré - Photo de Jean COPIN. Serge, je suis certain que tu connais au - une dame

  • Jean Beken

    Souvenez vous
    Jean Bekens

     

     

    Pot-maurice

     

     

    Jean-Beken

     

    Blankenberge je crois en 1959.

    A1 Jean - Baptiste Beken A2 Jefke le mari de Jetty;

    B1 Rosine Demeyer, B2 Nelly et Jetty.

    Photo de Nelly Lallemand

    Le President du Meyboom et Papy 2

    Jean Beken et Maurice Heymbeeck

    Le President et Papy 3

    Les deux mêmes, sur la Grand'Place de Bruxelles

    Oncle Jean sur le Train

    Jean De Gyns (1926-2009) et sa cousine Jeannine Heymbeeck
    Jean a habité, dans l'impasse du Sorbier et a été à l'école 3.

    A l'occasion de Meyboom, la ville de Bruxelles promène les petits vieux en train o;)

     

  • Le Grand Sablon

    Couverture

    Edition Rossel - 1982

     

    Sans titre-1

     

     

    Le Grand-Sablon portait autrefois le nom de "marché aux Chevaux", (Peerdemerct)

    il le devait à sa destination principale,qui ne lui fut ôtée que le 11 mai 1754, à cause du grand passage de voitures et de la parade de la garnison qui s'y faisait.


    Le marché aux chevaux,qui se tenait le vendredi,fut alors transféré entre la porte de Laeken et l'Escalier-Bleu (den Blauwen-Trap), voisin du canal.
    Une partie du Grand-Sablon était affectée à la vente du bois,ce qui le faisait appeler encore marché au Bois(Houtmerc).


    A partir du XVIIIème siècle cette place reprendra son ancienne appellation: Sablon (Savel puis Zavel). En effet au milieu de cet endroit ,il y avait un étang dit" le Marais au sable(Zavelpoel) "qui fut comblé par suite d'une résolution du magistrat du 15 août 1615 et,en 1661 on construisit une fontaine sur son emplacement.
    Voulant désobstruer le Grand-Marché, les rues de Bavière et de la Révolution (ou des Alexiens),le 21 mai 1800, le maire ARCONATI assigna la partie supérieure de cette place à un marché au beurre, au lait, au fromage, aux oeufs,aux légumes et autres denrées.Trois ans après,il fut permis d'y vendre de la viande dans des échoppes. Ces mesures en ont fait un marché très fréquenté.


    Le Grand-Sablon a aussi été plusieurs fois et particulièrement sous le duc d'Albe,le théatre de sanglantes exécutions.
    Ecrit par Jef Slagmulder

     

     

    Numériser0002

     Photo 1 & 2 - Marché XIXème siècle. 

     

    Numériser0003

     

     

     

    Numériser0004

     

    Numériser0005

     

     Numériser0006

    Le n°7 sur la Place

     

    Numériser0007

     

    Le n°6 sur la Place

     

     

    Numériser0008

     Le n°40 sur la Place

     

    Numériser0009

    Le n°4 sur la Place

     

    Numériser0010

    La facade principale d'une ancienne brasserie sur la Place

     

     

     

     

    Numériser0011

    Le n°10 sur la Place

     

     

    Numériser0012

    A gauche le n° 14 sur la Place
    A droite le 16 sur la place,une boucherie ouverte en 1842

     

    Numériser0013

     

     

    Bloc de maisons situé entre l'église et la Place.Comme ces maisons cachaient la vue de l'église du Sablon,elles ont été démolies juste après 1945.

     

     

    Numériser0014

    Tableaux représentant les maisons du grand Sablon décorées pour le passage de la procession.

     

     

    Numériser0033

     

     

    Numériser0015

    Statue érigée,sur l'emplacement de l'ancienne fontaine qui se trouvait sur la Place, selon les désirs de Lord Thomas Bruce,comte d"Aylesbury,pair d'Angleterre.