jef slagmulder - Page 3

  • Le chagrin des Belges

    Le Chagrin des Belges
    sur une idée d'Andrée & des images de Jef.

     

     

     

    Astrid

    Photo 1
    Merci à Jef SLAGMULDER

     

     

    Astrid2

    A la gare du Nord à Bruxelles, le vendredi matin

    le cercueil est placé dans le fourgon qui va le transporter au palais royal.

    Légérement à gauche, à côté de l'officier qui salue, la comtesse du Roy de Blicquy, dame d'honneur de la reine et amie intime de la souveraine.

     

     

    Astrid 3

    Le cortège funèbre passe devant l'hôpital Saint-Jean

    Boulevard du jardin botanique

     

     

    Astrid 4

    Le cercueil exposé dans une chapelle ardente et veillé par quatre officiers généraux et supérieure.

    Peu après, le cercueil fut rouvert et le corps de la souveraine étendu sur un lit de parade pour recevoir le suprême hommage du peuble belge.

     

     

    Astrid 5
    La dépouille mortelle de la reine Astrid exposée au palais royal.

     

     

    Astrid 6

    La foule pressée devant le palais royal attendant pour défiler devant la dépouille mortelle de la reine.

     

     

    Astrid 7
    Sur le chemin de Sainte-Gudule.

     

     

     

    Astrid 8


     

     


     

     

  • Les derniers chicons de Bruxelles

    Film d'André COLARD
    Script - Andrée BOLSIUS

     

    Les derniers chicons de Bruxelles.

    Une petite balade au musée du chicon à Evere où notre groupe à pris le dernier repas et assisté au dernier spich organisé par le patron le 18 juin 2006 juste avant qu'il ne mette la clef sous le paillasson.

     

     

    Chicons2
    Photo 1

     

     

    Archives du journal "Le Soir"

    Une institution est en passe de disparaître à Evere. Le Musée du chicon est à vendre. « J'ai fait le tour, commente son propriétaire, Christian Stevens. J'aurais voulu aller plus loin, créer un lieu de rencontres culturelles, mais il faudrait rénover, isoler, revoir les possibilités de parking, etc. Ce serait trop d'investissements. »

    Le chicon est à Evere ce que le chou de Bruxelles est à Saint-Gilles. Au temps où l'urbanisation se limitait à la première couronne, les communes périphériques servaient de garde-manger à la capitale. Evere est resté un village de maraîchers jusqu'à la Seconde Guerre mondiale, avant l'arrivée de l'Otan et des buildings. Capitale du chicon, exportant ses précieux légumes jusqu'aux Etats-Unis. « On pouvait alors facilement rejoindre le marché matinal du Botanique, par la chaussée de Haecht ou la chaussée de Louvain », raconte Christian Stevens.

    Alors président du cercle d'histoire d'Evere, Christian Stevens crée son « Musée de la witloof - Geuzenberg » en 1991. Dans une fermette centenaire au 29 de la rue Leekaerts, au pied de la maison communale. L'endroit est surréaliste. Une demeure de conte de fées au milieu du béton. Elle abrite les outils laissés par le dernier cultivateur de chicons d'Evere. Et sous les poutres de l'ancienne grange, on déguste les spécialités locales, parmi lesquelles les incontournables chicons au gratin et autres stoemps de witloof-saucisse.

    Mais voilà, le patron préfère le soleil du sud de la France à la grisaille bruxelloise. « J'en ai marre d'Evere, grogne ce policier à la retraite. J'ai acheté une maison à Foix, dans les Pyrénées. J'y ferai peut-être des tables d'hôtes. » Les chicons à la mode d'Evere devraient séduire touristes et gens du cru...

    Reste à trouver acquéreur pour son musée-estaminet dont le prix est fixé à 750.000 euros.

     

     

    Chicons
    Photo 2

     

     

    Numériser0002
    Photo 3
    MERCI à Jef SLAGMULDER

     

     

    Fermette
    Photo 4

    MERCI à André COLARD

     

     


     

     


  • Jef un ptit verre on a Soif

    Jef un ptit verre on a Soif

    De Jef Slagmulder.

     

     

     

    Au Moyen Age,la nature du terrain aidant,Bruxelles était réputée pour la qualité de ses nombreuses sources.
     
    Dès lors les abreuvoirs ainsi que les fontaines et les bassins,que l'homme avait aménagé devinrent les éléments
    indispensables pour désaltérer les habitants ainsi que les animaux(chevaux,chiens,chats,oiseaux..).

    De nos jours,les fontaines apportent dans la ville un aspect convivial et leurs jeux d'eau divertissent tout en
    apaisant les passants. 
     
    Savez-vous que dans Bruxelles B-1000(Pentagone)il y a 60 points d'eau(fontaines,abreuvoirs ou bassins).
     
    Dans les communes autour de Bruxelles(en dehors du Pentagone)il en existent 74.
     
    Ce qui nous donne +/- 134 endroits où,en cas de besoin,les touristes qui visitent la capitale peuvent se
    rafraîchir et se désaltérer.
     
    Voici quelques photos illustrant le sujet, dont je suis certain que vous pourrez aisément situer l'endroit où
    elles ont été prises dans notre belle ville...
    A vous de jouer!

     

    0

    Photo 0

     

     

    00

    Photo 00

     

     

    1

    Photo 1

     

     

    2

    Photo 2

     

     

    3

    Photo 3

     

     

    4

    Photo 4

     

     

    5

    Photo 5

     

     

    6

    Photo 6

     

     

    7

    Photo 7

     

     

    8

    Photo 8

     

     

    9

    Photo 9

     

     

    10

    Photo 10

     

     

    11

    Photo 11

     

     

    12

    Photo 12

     

     

    14

    Photo 14

     

     

    15

    Photo 15

     

     

    16

    Photo 16

     

     

    17

    Photo 17

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     


  • "La saga de la famille Decamp"

    "La saga de la famille De Camp"

     

     

    Charles DECAMP

    Photo 1

     

    Stockel en 1944
    Charles DE CAMP, lorsqu'il était jockey

     

    Après la course

    Photo 2
    Stockel - 1944. Après la course.

    Marier a gagné
    Photo 3
    1965 - Marie a gagné. Elle a un petit air d'Audrey Hepburn, non ?
    Jean Jorgens
    Photo 3
    Jean JORGENS
    du magasin "MOULIN BLEU", rue Haute
    Lisa Jorgens
    Photo 4
    Lisa JORGENS
    du "MOULIN BLEU"
    rue Haute
    Numériser07
    Photo 5
    Les membres de la première friture "Breughel" (Lisa est au milieu)
    Numériser007
    Photo 6
    Charles DE CAMP, Rina et Marie toute petite
    Numériser0007
    Photo 7
    Rina
    7
    Photo 8
    fêtes breugheliennes sur la rue Haute
    A1) Marie et A4) Rina sa maman.
    Numériser06
    Photo 9
    La maman de Marie, Catherine, dite Rina, qui a repris le "MOULIN BLEU"
    6
    Photo 10
     
    Numériser0006
    Photo 11
    Les grands parents maternels de Marie
    Numériser006
    Photo 12

     
    Le bompa de Marie a beaucoup d'humour, nawo !
    2

    Photo de la série Jef SLAGMULDER (1)
    5

    Photo de la série Jef SLAGMULDER (2)
     
    1
    Photo de la série Jef SLAGMULDER (3)
    3

    Photo de la série Jef SLAGMULDER (4)
    6
    Photo de la série Jef SLAGMULDER (5)
    4

    Photo de la série Jef SLAGMULDER (6)

     
    Pour mémé001
    Rina

    C'est Yves, le fils ainé de Marie qui est à côté d'elle
    marie002
    Marie et son chien "Victor"


     
    DSC02302

    Céline, la fille de Marie
    100_2411

    Eric, le fils de Marie
    bourse1

    Photo de la série de Nelly LALLEMAND

     
    Sortie en ville de deux cousines qui ont été  élévées  ensemble et qui s'entendaient à merveille.photos prise au même endroit derrière la Bourse en 1945. 
    Nelly avec Rosine ( ma maman)
    bourse2
    Photo de la série de Nelly LALLEMAND
    Nelly et Maya Decamp, la maman de Manu.


     

    ostende copie

    Photo de la série de Nelly LALLEMAND

    Rosine, en route pour le champ de Course D'Ostende.
    +-+-+-+-+-
    Surdiacour
    Le Papa de Jeannine SURDIACOURT à Ostende

    A1 le propriétaire du Haras du Tribury   -  A2 Jacques SURDIACOURT - A3 ????? - Le  jockey , Ales FERGUSSON
    Hippodrome Ostende.
     
  • Gilbert

    +++

     

    Foot Gilbert

     

    1964...1965?
    Gilbert(the brain)nous confirmera,j'en suis certain,l'année.

    Que de souvenirs!

    A1-Paul Tiley alias Popol
    A2-Bartholomé Talon alias Bartol
    A3-Guy Franck
    A4-Gilbert Delepeleere alias le Gille
    A5-Jean Mottar Alias Mouty
    B1-Joseph Slagmulder
    B2-Henri Dufour
    B3-Jo Hendboeg
    B4-Willy Marcq
    B5-François Peeters alias Pietje
    B6-Pierrot Dufour

    Je ne sais pas où cette photo à été prise,mais notre terrain était au S.C.A.B.
    Quai des usines.
    Le marché matinal fruits/légumes/fleurs se trouve par là maintenant.

    Ecrit par Jef SLAGMULDER.

     

     

     

    J' suis PARTICULIEREMENT heureux que mene JEF m'ait devancé pour faire un commentaire sur cette photo qui nous concerne tous les deux. Enumération parfaite mene JEF (c'est bien au SCAB ce stuut).

    Vous pouvez retrouver qq commentaires de ma part sur GUY FRANCKE et cette équipe de foot chez JEANNINE soit http://ecole7.skyrock.com et http://jeannine-cherche.skynetblogs.be

    Mene Jef c'était en 1964 car je reconnais la "coupe" de cheveux militaire de Paul THILLEY (j'en avais rigolé à l'époque...et lui aussi)mais surtout et mille et mille fois hélàs ce même Paul THILLEY est décédé la même année soit... le 31 décembre 1964 (quel rotte, rotte, rotte, réveillon nous avons tous passés).

    Paul était de service à l'armée et il déchargeait avec d'autres soldats à Merelbeke un train de matériel militaire dont un lot de mitraillette "Vigneron" et un soldat à prit pour rigoler une "Vigneron" au hasard total !!! il a braqué cette arme sur Paul et un coup est parti... Paul a prit la balle en plein ventre et est très très très malheureusement décédé à l'hôpital.

    On a jamais élucidé le mystère de la présence de cette balle dans l'arme.

    Tu te souviens JEF , jamais, jamais on a pu remplacer valablement notre Popol dans l'équipe...c'était le commencement de la fin.

    A noter sur les 11 personnages représentés sur cette photo il y en a 5 qui sont aujourd'hui disparus : Popol, Willy, Barthol, Pitche et Guy, pffffffffffffffff.

    Ecrit par Gilbert DELEPELEERE

     

     

    Foot 1963
    Photo de Jef SLAGMULDER

     

  • Vespasienne

    Après la VESPA

    Jef SLAGMULDER nous parle de
    VESPASIENNE.

     

     

    Numériser0003

    Photo n° 1

     

     

    Numériser0004

    Photo n° 2

     

    Voici encore quelques belles vespasiennes.
     
    La vespasienne doit son nom à l'empereur romain Vespasien qui avait décidé de lever un impôt sur la
    collecte d'urine utilisée par les teinturiers.
    Moqué pour cet impôt,il répondit:"l'argent n'a pas d'odeur",
    ("pecunia non olet")phrase devenue proverbiale.
    Jef

     

    Numériser0005

    Photo n° 3

     

     

    Numériser0006

    Photo n° 4

     

     

    Numériser0007

    Photo n° 5

     

     

    Numériser0009

    Photo n° 6

     

    Numériser0017

     Photo n° 8

     

    Vespa

    Photo n° 9 

    Je pense qu'une VESPASIENNE est une dame passagère sur une VESPA ......

    André COLARD