guillaume kekenbosch - Page 2

  • La Place Fontainas

    Il était une fois
    LA PLACE FONTAINAS

    Avant le voûtement de la Senne, à l’endroit de la place actuelle se trouvait la rue de la Petite-Ile représentée ci-dessous par un dessin  de E. PUTTAERT – 1862 – extrait « Souvenir du Vieux Bruxelles » par Joe Diricx de Ten Hamme tome II.

    Au n° 4 de la rue habitait en 1835, mon aïeul avec ses huit enfants  et son épouse Catherine VAN MOORTEL, Jean HEYMBEECK, scieur de bois d'acajou.

     

    petite ile

    Monsieur Gustave Abeels, dans son livre intitulé « LA SENNE » décrit le dessin ci-dessus
    « là où il y a un rai de lumière – un pont franchissait la Senne. On aperçoit, à gauche, le coin de la façade de l’église de N.-D. de Bon Secours ».

    Une fois passé l’impasse du Meunier, la rue du Jardin des Olives et le pont du Bon Secours, on entrait dans la rue du Marché au charbon pour ensuite…….

     

    petite-ile bis

     

     La rue comptait au moins deux impasses, dont un grand nombre d’habitants, décédèrent du choléra suite à l’épidémie de 1866.

    Quant à Jean HEYMBEECK et son épouse, ils sont décédés, tous les deux, âgés de 40 ans, et ce dans l’année 1840. Leurs enfants ont été élevés par leur Grand-Mère, qui habitait rue de Terre-Neuve. 

     


    ccccccc 

     La petite île à la fin du 17ième siècle.  

    Cette reconstitution en plâtre a été faite par monsieur Joseph Dubois. Cette photo est extraite d’un livre de Jean D’Osta « LES RUES DISPARUES DE BRUXELLES ».
    Je cite Mr. d’Osta : « A l’arrière plan : le mur de la 1ière enceinte et les deux tours de la porte d’OVERMOLEN (marché au charbon).

    La rue de la petite île reliait les deux branches de la Senne entre le pont d’Overmolen et le pont de la Barbe (visible à gauche) menant à l’impasse de la Barbe et de la rue d’Anderlecht. La place Fontainas occupe maintenant ce site.

     

    Un puis un jour de 1870
    "PATAAAT – RATIBUS".
    Les travaux du voûtement de la Senne. (clic)

     

    fontainas2

    Vue générale de la futur Place Fontainas et du Boulevard Central
    Point rouge, on aperçoit au loin, le temple des Augustins (Pl. de Brouckère)
    3 points rouges à droite le dos de l’église du Bon Secours)

      

    Futur Place Fontainas - 1870
    Le même site, mais quelques semaines plus tard !

     

    Août 1870 - prise vue de la rue des Teinturiers - vers la rue de la Petite-Ile

    Août 1870 - prise de vue de la rue des Teinturiers - vers la rue de la Petite-Ile

     

    902 maisons seront détruites pour le voûtement de la Senne.
    Elles étaient occupées par 2.794 ménages comprenant 7.946 personnes.
    Source LA SENNE de M. Gustave ABEELS.

     

    Et dans le nombre Catherine HEYMBEECK, (fille de Jean et Catherine).
    Catherine avait épousé Joseph VAN WAERBEEK, ce dernier avait une petite fabrique de peignes située impasse de la Palette, une de très nombreuses impasses de la rue des Chats.
    Source LA SENNE, page 39, de M. Gustave ABEELS.

    Parmi les ouvriers, les deux frères de Catherine, Joseph et mon arrière Grand-père Louis, qui suite à l’éventration du bas de la ville, durent prendre leurs clic et leur Clac.
    Pour Joseph et son épouse Marie Thérèse NOËL, blanchisseuse de son état, dans un 1er temps, la rue du Lavoir et ensuite la rue du Faucon etc. etc....
    Et pour Louis, la rue des Vierges. 

     

    Place Fontainas - Imp. de la Barbe
    La Place Fontainas aux environs de 1900 (Coll. Le pharmacien Jean Copins)
    Merci à Guillame Kekenbosch pour la photo.
    Vous pouvez remarquer que "La Distillerie d’Alost" et l’impasse de la Barbe sont encore au niveau du sol, d’avant voûtement de la Senne.

     

    Place Fonainas & rue d'Anderlecht
    Place Fontainas - Dans le fond l'entrée de la rue d'Anderlecht.

    Ci-dessous le même site vu d'un autre angle, les maisons à droite
    appartiennent à la rue des Moucherons (ex rue des Chats). 

     

    guillaume kekenbosch,serge bare,nicolas luppens

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

    Cocher Place Fontainas

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     


     

     

    Les Cochers

    A l’autre coin de l’impasse de la Barbe,  face à la Cour de Bruxelles, était ouvert un petit café.

    Les cochers des quatre fiacres de la Place Fontainas le fréquentaient  et y pouvaient acheter l’équipement de leur profession, les chapeaux, les fouets, les lanières pour fouets, etc.

    Sur la place une fontaine servait jadis d’abreuvoir pour les chevaux.

     

     


    place Fontainas005 (2)

     

     

    PLACE FONTAINAS2

    la distillerie d'Alost !
    TOUT FOUT LE CAMP MONSIEUR 

     

    place Fontainas 003

     

    Un cornet à deux boules, c'est pour l'aveugle avec sa canne blanche.

     

    Lemonnier 11-06-39
    La Place Fontainas dans son dos.
    Le papa de Serge, prend la direction de la Place Anneessens.

     

    PLACE FONTAINAS 1915

     Les grands boulevards et la Place Fontainas vers 1915.

     

    fontainas (abris)

    Les grands boulevards et la Place Fontainas vers 1950 – 60
    A gauche de la photo, devant les pancartes publicitaires, on aperçoit l’abri
    où les gens pouvaient se mettre en sécurité lors des bombardements de la guerre 40 – 44.

     

    Amélie BERNAERTS 1965

    Le cortège funèbre, d’Amélie BERNAERTS, vient de passer la rue Philippe de Champagne et se dirige vers la place Fontainas.

     

    Juin 1966 2

     

    Le cortège funèbre arrive à la Place Fontainas, du côté de la rue de Bogards
    La dernière petite dame (avec son parapluie) est "Wiske Van Laurent" et à côté d’elle, Jeanneke de la rue des Navets, elle vendait du "Palmehaut" devant le Vieux St. Pierre et le reste de l’année elle était, dame de cour au cinéma STAR, et selon francine quelques temps aussi au cinéma CARLY.

     

    Ent5

     

    On aperçoit encore un peu la vitrine du magasin de meubles LEURIN et celle de mon photographe. Devant, le Monsieur aux cheveux gris, c’est mon cousin BREU et à côté les deux beaux-frères de mon père, suivi de ses belles-filles et de sa fille Jeannine.

     

     place fontainas a11

     Coin fontainas - Bogards

     

    Amélie BERNAERTS - Eglise

     

    Arrivé du cortège à l’église du Bon Secours, où tous les événements importants ont eu lieu (enterrements et Baptêmes). Sur cette photo, les personnes qu’on aperçoit viennent presque de tous les quartiers de Bruxelles, Deuvelshouk, Vismet, Place Anneessens, les vieux blocs et la Marolle.

     

    carabin

    L'église du Bon Secours vu par CARABIN & ci-dessous en jour d'octobre 2008, par Nicolas Luppens.

     

     

    baptème1

     C'est moi qui tiens la bougie, lors du baptême d'un enfant de ma sœur

     

     

    Bxl26102008 028c
    Photo de Nicolas Luppens

     

    En dernier regard sur la Place Fontainas

     

    Place fontainas - Navets

     

    aaaa
    Extrait de "BRUXELLES SUR SENNE" - Libro-Science.

     

     ccc

     

     

     La Jambe de Bois

     

    La Jambe de Bois était située à droite  de l’impasse et il fallait descendre quelques marches, pour accéder à une espèce de Cave.
    Les voyous de la strotche, ne pouvaient évidement pas rentrer. Les jours de la Saint Verhaeghen les kets attendaient les étudiants pour leur prendre  leur « Pen » ce qui ne se passait pas sans bagarres.  

     

    place Fontainas 9 11 13 15

     

    baptème

     

     PLACE FONTAINAS 1
    Photo Guillaume Kekenbosch

     La Place Fontainas Aujourd'hui

     

     

    PLACE FONTAINAS 2
    Photo de Guillaume Kekenbosch

     

    Un grand MERCI pour les photos à

    Guillaume Kekenbosch
    Nicolas Luppens
    Serge Baré 

     

     

  • Saint Eloi

     première parution, le 2 décembre 2008.

     

    12_Saint_Eloi_ordination

     

    La vie de Saint Eloi est celle d'un homme de grands talents, qui, en situation de pouvoir et de richesses, toujours, sans jamais défaillir, est resté dans une parfaite fidélité à ce qu'il avait placé au centre de sa vie : Dieu.

    Il a inspiré bien des légendes. L'une a retenu tout particulièrement mon attention : voulant ferrer un cheval rétif, il en aurait coupé le pied puis remis en place... tout simplement ! Outre patron des orfèvres, il est donc aussi et entre autres, patron des forgerons et maréchaux-ferrants.

    A Saint Eloi est ainsi lié le travail du plus précieux métal, l'or et le cheval. Réalité et mythe ici s'éclairent l'un l'autre pour nous faire part de ce comment l'homme peut assumer dans le monde avoir des dons, accepter qu'ils soient reconnus, recevoir richesses matérielles, pouvoir et demeurer humble et fidèle.
    Le travail du métal ne s'accomplit-il pas dans l'Hadès, au royaume du dieu forgeron Vulcain, où s'accomplit la transformation de la pierre noire en or ? N'est-ce pas dans nos propres ténèbres qu'il nous faut descendre pour découvrir les véritables richesses ?

    Alors le cheval devient l'indispensable monture : cheval noir, chtonien [1], il accompagne la part de nous-même qui doit mourir, conduit aux transformations / transmutations nécessaires, il est lien entre conscient et inconscient ; cheval de feu, expression de « l'homme de désir » lorsqu'il apparaît dans toute son impétuosité, sa générosité ; cheval blanc ailé, il conduit où l'esprit commande, monture des dieux, il est nommé «  Fidèle et Véritable » dans l'Apocalypse.

    « Souvenez-vous, Seigneur, que ma vie n'est qu'un souffle et un peu de vent. » (devise de Saint Eloi)
    Merci à Guillaume KEKENBOSCH pour le documentwink

  • Rue des Vers

     

    guillaume kekenbosch

     

    Vieux Marché et rues avoisinantes.
    Merci à Guillaume Kekenbosch pour les Photos.

    LA RUE DES VERS.

     

    Un Monieur rue des Vers - Merci Guillaume 

    Ils devaient être bien noirs les Peï qui sortaient de L'Aigle Bleu! Quand on voit l'enseigne au-dessus de la porte, on se demande quoi ?

    La femme à son mari: "Van woue kom de...zoue zat" ?

    Le mari: "M'enfin Chauuke...j' ai été à L' Aiiiigle Bleuww pour sercher une pompe pour mon vilo et il avait du monde au comptoir"!

    La femme: "Leuigenouet...ge stikt no't béé"!

    Le mari: "'K zweire da, même qu'il avait de la pompe dans la bière...heu...neiye...de la bière dans la pompe...et j'ai du tout vider avant de sortir du gamasin"!
    Ecrit par Nicky Luppens

     

    rue des Vers - Merci Guillaume

    Photo 2

    rue des Vers - coin rue des Radis - Merci Guillaume

     Photo 3

    Lire la suite

  • En route pour Molenbeek

    En route pour
    Molenbeek Saint - Jean

     

     

    Molenbeek

    Molenbeek Saint Jean de "l'ancien temps"
    Et oui, la partie de Molenbeek à coté de la Senne (chaussée d'Anvers)
    fait partie de Bruxelles de nos jours (2010)

     

    Porte de Ninove
    Photo 1/100

     

     

    Egluse
    Photo 2/100 - carte de G. Kekenbosch

    Un autre chemin pour aller à Molenbeek
    Ou bon, dans les années 50, le canal avait disparu, pour laisser la place aux Hélicoptères.

    Vous reconnaissez l'endroit ?

     

     

    porte de Flandre1
    Photo 3

    Vous reconnaissez - non bien sûr, on est tous trop jeunes !

     

     

    N13 (Medium)

    Photo 0

     

     

     

    Porte de Flandre10
    Photo 4

    Et maintenant ? Oui bien entendu, mais on était pas encore de ce monde
    Quoi que, Peut-être Roger Côme ?

    Le tram est  une motrice "California" 362 et balladeuse sur la ligne C.F.E. "Bourse - Berchem" entre 1905 et 1912.

     

     

    DSC02519 (Large)
    Photo 5 - Merci à Andrée BOLSIUS - février 2010

     

    Avant d'arriver rue du Prado, rue rendue célébre par ses nombreuses boutiques de chaussures.

    Nous passons devant  l'ex Cinéma "FORUM"

     

    Pharmacien

    Photo 6 - merci à Andrée BOLSIUS - février 2010

     

    Tenture
    Photo 7 - merci à Andrée BOLSIUS - février 2010

    Nous sommes toujours sur la chaussée de Gand.

     

     

    Moulin à Vent
    Photo 8

     

    Le moulin à Vent DE POTTER (1720)
    Molenbeek Saint Jean

    Détruit en 1920

     

     

    Etangs Noirs
    Photo 9 - merci à Guillaume KEKENBOSCH

     

    DE RONCK Valentine Flore

    Valentine Flore DE RONCQ

    et ses deux filles

    Arrière Grand-Mère de Monique DE GYNS et de Pierrot HEYMBEECK

     

    VI-a Felix Anselme De Gyns, ouvrier chaudronnier, né à Bruxelles le 3 août 1863, demeurant  rue Sint-Martin 50, fils de François De Gyns (V-a) et Marie Josephe Vanderhoeven.

    Il s'est marié à Sint-Jans-Molenbeek le 14 avril 1884 avec  Valentine Flore De Roncq, fille de fabrique, née à Sint-Jans-Molenbeek le 22 février 1865, fille de Joseph Auguste De Roncq et Flore Gilson.   Felix was bij de militie van 1883.

    De ce mariage:


             1 Pierre De Gyns, né à Sint-Jans-Molenbeek le 3 octobre 1882, suit sous VII-a.

             2 Guillaume De Gyns surnommé Lommeke Zat, né à Bruxelles le 27 janvier 1889, suit sous VII-b.

    Etc.

    Ecrit par christian MORIAS

     

     

    Numériser0004
    Photo 10 - merci Guillaume KEKENBOSCH

    Ecole rue des Quatre Vents
    La plus ancienne école communale encore en service.
    Bâtie en 1862 et reconstruite en 1906.

     

     

    Numériser0003

    Photo 11 - merci à Guillaume KEKENBOSCH

    Agrandissement de la Brasserie de Coster 1932.

     

    Numériser0002

    Photo 12 - merci à Guillaume KEKENBOSCH

     

    Numériser0001

    Photo 14 - merci à Guillaume KEKENBOSCH

    Place Saincteclette et Avenue du Port 1910.

     

     

    Molenbeek2
    Photo 15

    Château du Karreveld

     

     

    DSC02520 (Large)
    Photo 16 - photo d'Andrée BOLSIUS

    La rue du Prado était connue pour ses nombreux magasins de chaussures.
    Il n'était pas rare de voir les gens de la rue Haute y venir y faire ses achats.
    Et malgré l'étroitesse de la rue, dans les années 50,  il n'y avait pas de problème de parking pour les voitures.

    Ben non, on se déplaçait tous à PIEDS

     

    DSC02521 (Large)
    Photo 17 - photo Andrée BOLSIUS

    Le point rouge situe approximativement le cinéma KINOX
    Le magasin de ma grande marraine était pile en face.

     

    Hospice
    Photo 18

    Place de la Duchesse de Brabant
    inaugurée en 1854.

    Une ou deux décennies avant cette date, les environs étaient plutôt désertiques et c'est près de cette place que les morts des paroisses bruxelloises de ; Sainte Catherine, du Bon Secours et Béguinage furent enterrées.

    Source tome III - Bruxelles 1000 - une Histoire Capitale - Jacques Debreucq.

     

    PHENIX
    Photo 19

     

     

    Peuple

    Photo 20

     

    Jubilé

    Photo 21

     

     

    Numériser0001
    Photo 22

    Un dernier regard et retour à Bruxelles par la chaussée de ?

     

     

    Porte de Flandre canal 3

    Photo 23 - Roger CÔME
    la photo est prise par son Grand père

    En direction de la Porte de Flandre

     

    Flandre + canal2

    Photo 24 - Merci à Roger CÔME
    La photo est prise par son Grand père

    Point vert entrée de la chaussée de Gand
    Point bleu Le Petit Chateau
    Point rouge entrée de la rue de Flandre

     

    Flandre canal 1

    Photo 25 - merci à Roger Côme
    la photo est prise par son Grand père

     

    Point vert Le café de Jef MOSSEL
    Point rouge une maison de la rue de Flandre

     

     

     

     

     

     

     

    Merci à Yves Keymolen pour le montage photos et musique.

     

  • Ecole 3

    LE COIN DU DIABLE

     

     

    Un endroit pas possible

    Ainsi s'exprimait l'indépendance Belge du 29 juillet 1897 : "Le vieux Bummel", le bizarre et pittoresque quartier de l'antique Coin du Diable aura vécu bientôt.

     

    Les démolisseurs y avaient en effet débarqué l'avant-veille, avec comme objectif la mise à bas des "vétustes demeures, du réseau des voies étroites, étranges, équivoques et sales qui s'étendent entre la rue des Fabriques et la rue de Flandre. On s'y hasardait le jour non sans crainte, et rares sont ceux qui, le soir, osaient y pénétrer".

    En effet, le "Duivelshoek a toujours été un des endroits les plus mal famés de la Capitale".

    Et s'était encore grossi, les dernières années, des émigrés des quartiers de la Vierge Noire et de Notre Dame aux Neiges. (une de mes boma, viens du Bas-fond)

    Le tout amalgamé en "une race de gagne-petits, de colporteurs, où les repris de justice ne manquaient guère", et ou la police y faisait fréquemment des rafles.

    On le voit, nous touchions ici à l'un des réels points chauds de Bruxelles.
    Les appréhensions de ravage totale de 1897 ne portèrent finalement que sur ce qui toucha la bande de territoire de la rue A. Dansaert. Et le reste obtint le sursis salvateur, jusqu'en 1933, où se forma une deuxième et puissante vague  de rumeurs quant à la démolition  prochaine du quartier et son repeuplement par des blocs sociaux. Mais la guerre vint tout arrêter, et ce n'est qu'après 1960 que la troisième vague, née à l(hôtel de ville, fut vraiment la bonne. Si tout ne fut pas rasé, on ne garda quasiment rien de la rue du rempart des moines et l'on assista à la rue du Grand Serment.
    Extrait du tome III de J. DEBREUCQ

    Ecole n 3

    Photo 1


    Ecole n°3, rue Rempart des Moines, j'ai fais mes primaires de 1944 à 1952.

    il y a quelque chose à laquelle  je pense depuis quelques temps, c'est, si on  pouvait demander de visiter l' école où on a quand même passé quelques années,  si tu connais encore d' autres à qui ça intéresseraient fais le moi savoir
    Photos et texte de Guillaume Kekenbosch

     

     

    DSC00011 008_edited-1
    Photo 2 - Pierrot Heymbeeck
    Juillet 2009

     

     

    DSC00012 009
    Photo 3 - Pierrot Heymbeeck

     

    guillaume kekenbosch

    Photo 4

    Voici la photo du coin rue du boulet et rue rempart des  moines.
    C'est une photo digital (prise le 20 juillet 2014) de la photo original (prise
    en 1966 - ete?).
     
    En premier plan ce sont mes deux freres.
    On peut voire sur les deux côtés de la porte d'entrée de l'ecole des affiches,
    il y en avait toujours bariollées dans le coin superieur gauche des couleurs
    belges.
     
    Merci, Pierrot pour maintenir ce site internet. 
     
    A bientot,
    Patrick

     

    IMIFI

    Photo 5

    PAPETERIES Générales Belges.
    ED. HASELDONCKX.

     

     

    DSC00006 003

    Photo 6

    Juillet 2009 - derrière la porte, les escaliers vers le bureau de la direction

     

    Hasel


    Photo 7

     L' écho de la Bourse.
    I.M.I.F.I (IMPRIMERIE INDUSTRIELLE FINANCIERE)
    J'AI TRAVAILLE DE 1953 A 1957, dans cette maison et beaucoup de souvenirs.

     

    DSC00005 002

    Photo 8  - Pierrot Heymbeeck - Juillet 2009.

     

     

    DSC00008 005

    Photo 9  - Pierrot Heymbeeck - Juillet 2009.

     

    DEUVELSHOEK

     
    Photo 10

    IN 'T Spinnekopke.

    cela appartenait encore au Deuvelshoek

     du fait que c'était rue Notre-Dame-du-Sommeil.

     
     

     

    DSC00010 007

     Photo 11  - Pierrot Heymbeeck - Juillet 2009.

     
     
    école 14
     
    Photo 12 

    POUR LES FILLES DU COIN DU DIABLE.

    L'école n°14, était située Place du nouveau marché aux grains. L'école 14 et 3 ne faisait qu'un seul, on pouvait aller chez les filles et vis et versa sans sortir, "da was tof "!!!!!!!
    écrit par Guillaume Kekenbosch.

     
     
     
     

    Sans titre-3
    Photo 13

     Rue Rempart des Moines

     
     
     
     
    Sans titre-1
     

     Photo 14
    Rue Rempart des Moines

     
     

    rue du char

    Photo 15
    Rue Rempart des Moines, à droite le début de la rue du Char.

     
     
     
     

    rue n d du sommeil

    Photo 16

    Coin de la rue Rempart des Moines et de la rue Notre-Dame-du-Sommeil.
    Merci Guillaume Kekenbosch pour les photo et textes.