Saint-Gilles - Page 2

  • Le Parc de Forest

    Le Parc de Forest
    en cartes postales

      

    1.jpg
    Carte n° 1

     

    Le bonhomme sur le banc et qui profite de la vue sur la ville de Bruxelles, ne sait probablement pas qu’il se trouve dans l’ancien bois de l’abbaye de Forest dénommé plus tard "Heilig Kruisbosch"

     

     

    2.jpg

    Carte n° 2

    Le parc Duden fut la propriété privée de la famille Duden- Luhrman.
    La famille acquit le bois Mosselman en 1869 pour le céder en 1912.

    

    3.jpg

    Carte n° 3

    La carte date de 1914 et représente un pont en bois qui enjambe un vallon.
    La maison en contrebas était l’habitation du CHEF jardinier
    .

     

    4.jpg

    Carte n° 4

    La maison du CHEF jardinier se trouvait dans la drève de la chapelle, la où se trouve le terrain de l’Union royale Saint-Gilloise.

     

    5.jpg

    Carte n° 5

    Sur la carte, de 1922, on aperçoit une stèle surmontée d’un ange de bronze.
    Elle décorait le monument funéraire du fils de M. Duden au cimetière d’Evere, où ce dernier fut enterré. La statue fut enlevée du parc en 1949.

     

     

    6.jpg

    Carte n° 6

    Vers 1900, jouxtant la Cité Mosselman, situé à l’angle de l’Avenue Besme et de l’Avenue Gabriel Fauré, une laiterie-guinguette animait le quartier.
    L’établissement fut démoli un peu après 1929.

     

     

    7.jpg

    Carte n° 7

    Derrière le bâtiment de la laiterie, s’étendait un immense jardin qui pouvait accueillir plus de deux cents personnes. Certains soirs, à la lumière de lampe à huile, on y dansait jusqu’à l’aube.

     

     

    8.jpg

    Carte n° 8

    Le parc de Forest en 1901. Beaucoup de gens l’appellent par erreur "Parc de Saint-Gilles". Alors que plus de 95 pour-cent de la superficie du parc se trouve sur Forest.

     

     

    9.jpg

    Carte n° 9

    Cette vue du parc de Forest date de 1919, elle montre la butte artificielle plantée de marronniers.
    Les plans du parc, créé en 1878, à l’initiative du roi Léopold II. Et furent tracés par Victor Besme.
    Deux avenues rappellent à la mémoire de ces deux personnages.

     

    10.jpg

    Carte n° 10

    Avenue des Villas pour Saint-Gilles et avenue des plaisances pour Forest lors de son tracé, vers les années 1880-1885. La carte date de 1934. C’est la ville de Forest qui parraina la reconstruction de la ville de Rochefort complètement démolie  .par l’offensive Von Rumdstedt et décida de nommer la place –Place de Rochefort.

     

    Sans-titre-1.jpg

    Un dimanche au Parc de Forest - francine et Pierrot
     

  • Boulevard Jamar

    SAINT - GILLES

    Le Boulevard Jamar.

    Jamar 1

     Photo 1

    Le boulevard Jamar, on aperçoit à gauche les maisons où viendront les cinémas MIDI VOX et ORLY. Dans le fond l'entrée de l'avenue Stalingrad et les façades du boulevard du Midi. Le Palais de Justice domine la vue.

    Jamar 30 mai 2010

    Photo I
    Boulevard Jamar, le 30 mai 2010

    Encore le Palais de Justice au loin, mais en plus ; des autos, le tram, un tunnel, un train et des arbres

    La Senne

    Merci à Jef


    tintin

    Tintin et dans le fond la maison communale d'Anderlecht
    le 30 mai 2010

     

    Jamar 3

     Photo 2

    Une autre vue des maisons du boulevard Jamar. Avec une bonne loupe on peut déjà lire "LE LABOUREUR", café où les kets des environs venaient jouer au ping pong. Le grand boulevard devant nous, nous menens à la Porte d'Anderlecht.

     

    Jamar 2

    Photo 3

    Et voilà à droite, l'enseigne du cinéma ORLY. Mais podferdome pas de trace de la Senne !

    pour le gille

    Photo 4

    Point vert - Le futur boulevard Jamar
    Pont bleu - La Senne encore visible,  rentre dans son voûtement.

    Grande Ecluse

    La Grande Ecluse - Merci Nelly pour la photo

     

    parc vide_2

     

     

     

     

     

    gilbert2

     Photo 5

     

     

  • Kuulkappers

     Kuulkappers

     

    COUPEURS-DE-CHOUX

     

    Derrière ces choux en miniature se cache une histoire savoureuse et économique : C'est vers 1550 que se développa sur la commune de Saint-Gilles, appelée alors OBBRUSSEL, la culture maraîchère de divers légumes et surtout du chou, suite à une augmentation accélérée de la démographie bruxelloise. Malgré tous les efforts des cultivateurs, cela ne suffisait plus à produire assez de légumes pour Bruxelles.

    Aussi vers 1650, ces inventifs ancêtres, afin de rentabiliser au maximum la superficie cultivable créèrent les choux de Bruxelles ; cette culture intensive de choux valut aux habitants le surnom de KUULKAPPERS ou coupeurs de choux.

    Soucieux de préserver le patrimoine culturel en faisant revivre les traditions ancestrales, fiers d'être les descendants de ces humbles "coupeurs de choux ", depuis le 2 avril 1985, il existe la Confrérie de l'Ordre des Kuulkappers pour défendre et faire mieux connaître la commune de Saint-Gilles.

    Merci à Guillaume Kekenbosch