• La Laitière

     

     

    LA LAITIERE.

     

    Jadis, vivait à Bruxelles une laitière qui trompait ses clients. Elle ajoutait l'eau à son lait et employait, de plus, une mesure trop petite.

    Après sa mort, elle ne trouva pas le repos dans sa tombe ; chaque nuit, elle errait  par la ville et criait " Half wouter, half melk, te scherp gemeete".

    Cela fit beaucoup de bruit et, en présence de l'émotion populaire, le clergé ordonna de déterrer le cadavre.
    On  constata alors que le cou et la poitrine étaient complètement rongés par la vermine. Et c'est pour conserver le souvenir de ce fait qu'on fit faire la statuette. Texte de Isidore Teirlinck.

    la-laitière.jpg
    Photo : Pierrot Heymbeeck - avril 2016

     

    Une autre tradition populaire qui date des années soixante veut que nos "Krotjes" retrouvaient leur virginité si elles parvenaient à jeter une pièce de monnaie dans l'ouverture du broc, que notre laitière tient dans ses mains.

    Source du texte Patrimoine bruxellois à roulettes, page 17.
    François SAMIN & Henri SEMPO.