Jef Lambeaux

       JEF LAMBEAUX ET LE PAVILLON DES PASSIONS HUMAINES

 

Né le 14 janvier 1852 à Anvers, Jef Lambeaux est un sculpteur belge. Il a étudié à l’Académie des Beaux-Arts à Anvers. En 1883, il fonde le groupe bruxellois d’avant-garde Les Vingt. Il aurait été franc-maçon.


Pavillon Horta - Les passions humaines / Jef Lambeaux





 

 

Parmi ses œuvres majeures, on compte notamment Les Passions humaines, un bas-relief de marbre réalisé en 1886, qui a été intégré dans le pavillon de Victor Horta, sis Parc du Cinquantenaire. Pour cette œuvre, il a reçu une médaille d’honneur lors de l’Exposition universelle de 1900, à Paris. Jef Lambeaux a ensuite été nommé membre de l’Académie royale de Belgique, en 1903. Si Les Passions humaines ont fait l’objet d’éloges, elles furent également l’objet de nombreuses critiques moralisatrices.

 

Le Pavillon des Passions humaines, également nommé le pavillon Horta-Lambeaux, est un bâtiment de style néo-classique (incluant des prémisses d’Art Nouveau) édifié par l’architecte Victor Horta dans le Parc du Cinquantenaire. Il est géré par les MRAH. Ledit pavillon était prévu à l’origine pour l’Exposition internationale de Bruxelles de 1897, dont il est l’un des rares vestiges. Il fit l’objet d’une dispute entre l’architecte Horta et le sculpteur Lambeaux durant deux ans, reportant l’ouverture officielle jusqu’en 1899. Le bâtiment sera profondément modifié en 1909-1910 et Lambeaux, mort en 1908, ne le connaîtra donc jamais sous sa forme actuelle. De fait, ce n’est qu’après le décès du sculpteur qu’Horta accéda à ses désirs en construisant le mur qui fermerait le temple et cacherait le bas-relief pour ne laisser comme lumière que celle venant de la verrière.

 

 

jef.jpg

Mais à quoi ressemble la sculpture de Lambeaux (œuvre inachevée) ? A un amas de corps, le plus dénudés possible, s’étendant sur une surface de 12m sur 8m. Toutes les passions humaines sont représentées, y compris la guerre, le viol et le suicide. Le pavillon Horta-Lambeaux fut inauguré le 1er octobre 1899. Inutile de dire que cette représentation de nus désinhibés, féminins et masculins, dans toutes les formes de plaisir charnel, ne manqua pas de causer scandale. Moins toutefois que la représentation du Christ crucifié sous la mort qui outragea littéralement la Belgique catholique ! Fermé en 1906, puis rouvert (sans ouverture officielle), en 1910, la pavillon continua à être une source de discorde et resta en souffrance pendant plus d’un siècle.

 

En 1967, le très catholique roi Baudouin se débarrassa partiellement du problème en cédant en bail, pour 99 ans, le pavillon litigieux, au roi Faisal d’Arabie Saoudite qui, lors d’une visite officielle en Belgique, acquit également le Pavillon oriental voisin de l’Exposition nationale de 1880 qui n’est autre que l’actuelle Grande Mosquée de Bruxelles. Le pavillon Horta-Lambeaux devait, quant à lui, devenir un musée d’art islamique. Ce projet ne vit jamais le jour, et le gouvernement saoudien rendit finalement ledit pavillon aux MRAH. Depuis -faut)il s’en étonner ?- le pavillon resta fermé au public -officiellement pour le préserver du vandalisme…- sauf à l’occasion d’événements exceptionnels… Des travaux de rénovation ont toutefois commencé en mai 2013 et ont porté leurs fruits durant l’automne 2014 (Sources : Wikipédia).   Eric TIMMERMANS.

 

 

jef2.jpg

 

 

 

 

Les commentaires sont fermés.