The JEF en ANGLETERRE‏

 

Jef-Slagmulder-en-Angleterre1.jpg
Photo 1

Prise au restaurant à l'issue de notre 1ère rencontre de foot contre une équipe anglaise 

Jef-Slagmulder-en-Angleterre2.jpg
Photo 2

Prise au club de jeunesse,  rue des Tanneurs avec une partie des joueurs et ami (e)s     
Anglais(e)s.

Jef-Slagmulder-en-Angleterre3.jpg
Photo 3 

Prise lors de notre arrivée à Douvres pour le match/revanche de foot en Angleterre.

Jef-Slagmulder-en-Angleterre.4jpg.jpg
Photo 4

Prise à Londres. Cool

Commentaires

  • Photo n° 1 : prise au restaurant à l'issue de notre 1ère rencontre de foot contre une équipe anglaise
    Photo n° 2 : prise au club de jeunesse rue des Tanneurs avec une partie des joueurs et ami(e)s Anglais(e)s.
    Photo n° 3 : prise lors de notre arrivée à Douvres pour le match/revanche de foot en Angleterre.
    Photo n° 4 : prise à Londres.

    Cool, cool, JEF, j'ai une excellente mémoire, la (les) suite(s) viendra(ont), mais j'aimerais évidement savoir ce que TOI tu as retenu de ce stuut.

    Je crois (pas certain) que j'ai déjà écrit quelque chose sur le restaurant (photo n° 1) --- son nom ?, la rue, non ? --- indice (si on peut dire) : ce resto n'existe plus - hélas.

  • Eh bien Gille c'est un SUPER cadeau que tu m'as fait en autorisant Pierrot à poster ces photos dont j'ignorais,jusqu'à aujourd'hui,l'existence.Mille mercis mon AMI.
    Que de souvenirs!
    D'abord le match à Bruxelles contre les habitants de la perfide Albion plus communément appelés "rosbifs".
    Match que nous avons perdu(je ne me souviens plus du score).Ensuite le voyage(fort mouvementé) aller et reour avec la"Malle" et puis le séjour chez l'habitant et enfin le match(par une chaleur torride)que nous avons également perdu.YFC PETHWORTH 3 - FC JEUNESSE 0(malgré 2 shoots sur la latte,le tien et l'autre je ne me souviens plus).Mon(notre) stopper Bartol,a eu ce jour là,je crains un coup de chaleur car il a fournit une piètre prestation à l'arrière.On sentait en lui le désir de monter et de marquer à tout prix,malheureusement ses tirs vers le goal adverse n'étaient pas cadrés .
    Lorsque j'ai découvert ces photos,j'ai d'abord ressenti une véritable joie.Quel plaisir de revoir les copains que j'ai cotoyé journellement pendant des années et avec qui j'ai grandi.Ensuite est venu de la nostalgie et après de la mélancolie.....car je me suis rendu compte du nombre de potes qui nous ont quittés beaucoup trop tôt.
    Tu te demandes si je me rappelle du nom du restaurant,eh bien je t'avoue que non.
    Peut-être un Italen?Rue de la Fourche?
    Tu sais Gille ,je n'ai pas comme TOI une mémoire phénoménale et je pense que mon cerveau(ma pap comme tu dis)élimine d'office certains détails qui ne me semblent pas importants.

  • C'est courageux Jef de dire les scores qui ne sont pas à votre avantage. Le Gilles a prétendu que vous aviez gagné haut la main à l'aller et au retour. Quel menteur celui-là .

  • Bien, JEF, bien, TRES TRES bien JEF, zonder te lachen, tu as vraiment bien passé ton "examen" -- haut la main -- car... JE n'oublie pas que TU étais fort jeune et que TU n'étais pas... encore... à l'époque aussi "intégré" que moi avec les PIERREKE, BARTHOL, JULIEN etc car moi je les côtoyaient depuis de nombreuses années.

    Suis un peu douffe ce soir, MAIS, be cool, je vais te décrire tout ce bazar avec des rubans !!! J'avais l'intention de tenir cet épisode pour moi, mais bon je vais un peu me "déchaîner" (comme la pub de BELGACOM, hei ma vast ?) et je vais certainement ENCORE t'ouvrir un peu plus TA boîte de Pandore.

    Rien que pour TOI.

    Je n'oublierai pas de te charrier un peu, beaucoup, passionnément etc (crijtzak oblige)

    --------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------

    Désolé pour mes autres CHAUKESS qui ne seront pas concernés, mais bon comme dirait la STOUME : "vous pouvez zapper hein", hei ma vast ?

    Quelle STOUME quand même la STOUME : "gagné haut la main", STOUME, STOUME KEEK, le football se joue avec LES PIEDS et non avec LES MAINS ! Hei ma nog vast ?

    A bientôt, bigs à tou(te)s.

  • Photo n° 1

    Après le match de foot à l’aller (03 avril 1964) que nous avons perdu sur le score de 1-2 au stade du HEYSEL (stade annexe) le club de jeunesse a décidé d’inviter les 2 équipes au restaurant.

    Le restaurant s’appelait « L’ ECU DE FRANCE » et était situé rue de la Violette (en haut, à droite), excellent restaurant – tout le monde s’est régalé et le vin servi était divin (m’en souviens encore).

    Sur la photo on aperçoit de g. à dr. Barthélémy TALON (BARTHOL), moi au milieu (complètement « beurré » si, si) et à côté c’est Joseph (JEF) SLAGMULDER à peine sorti de l’adolescence ---- ocherme, un « rien » l’amusait --- voilà pourquoi « on » lui avait donné un p’tit drapeau pour jouer --- je le vois encore l’ œil brillant d’émotion lorsque le patron du resto lui a permit de prendre l’ p’tit drapeau « avec » à la maison…

    Le stuut du stuut c’est qu’après le restaurant eh bien nous les marolliens on a continué la « sortie », pff, quelle biture (une de plus).


    Résumé du résumé du résumé du match : F.C. JEUNESSE 1 – PETWORTH Y.F.C. 2

    - Nous n’aurions jamais du perdre ce match. Jean MOTTARD a raté 2 occasions en « or » (ce n’était pas son habitude). Moi j’ai joué avec une entorse non guérie (je n’aurais jamais du jouer).

    Les Anglais ont marqué leur 1er but sur une « erreur » de François « PITCHE » PEETERS à la 44e minute et leur but victorieux dans les dernières minutes, grrrr. La taille moyenne générale de l’équipe anglaise était nettement plus élevée que celle de notre équipe… cela AUSSI a pesé dans la rencontre.

    Etc, etc. (j’ai écris à l’époque un résumé de TOUTE la rencontre… trop long à reproduire ici).

    Aberration dans ce match, Barthélémy TALON (BARTHOL) a eu l’idée tout à fait saugrenue de vouloir jouer tout à coup au « libéro » et de permuter avec Jojo HENDBOEG qui a joué à l’avant… tous les deux étaient complètement déboussolés dans leur nouveau poste… et tous les deux ont évidement très mal joués…

    C’est SURTOUT ce stuut qui nous a valu la défaite…et le comble c’est que BARTHOL a absolument voulu récidiver le même stuut au match retour en Angleterre. Si BARTHOL avait tenu sa place de buteur à l’avant tel qu’il avait TOUJOURS été auparavant nous aurions gagné nos deux rencontres contre les Anglais.

    D’autre part il y avait un joueur chez nous (appelons le « XXXXX ») --- un fameux boute-en-train mais malheureusement un TRES piètre joueur qui fut « imposé »encore… par BARTHOL.

    Désolé, hein « XXXXX » (qui est un de mes amis) mais tu n’avais absolument pas ta place (et tu l’as TOUJOURS su) dans notre équipe --- ni au match aller et encore moins au match retour ou tu n’as pas voulu céder ta place par pur égoïsme à Jean-Marie PEETERS (« Jean Mie » qui était tout simplement -- pour moi -- le MEILLEUR joueur de notre équipe)..

    Avec « JEAN MIE » à la place de « XXXXX » on aurait CERTAINEMENT gagné ces deux rencontres anglaises… et bien d’autres matches… Eh oui cela grenouillait (continuellement d’ailleurs) au F.C. JEUNESSE. J’arrête pour la photo n° 1, sinon…

  • Photo n° 2

    Photo prise au club de jeunesse, rue des Tanneurs avec une partie du groupe Anglais. Pour nous autres, on peut reconnaître tout tout devant : Charles DE WILDE qui était le délégué de l’équipe – à l’extrême gauche c’est mene JEF qui tient une bouteille vide à la main (il n’avait encore jamais bu de bière, ocherme).

    Je suis au milieu de la photo penché sur Jean MOTTARD --- encore devant c’est Jojo HENDBOEG qui tends sa main droite vers l'appareil photo et à l’arrière « KEKET » Baudouin DELPLACE et Julien DE BRUECKER qui lève le bras…

    A gauche on aperçoit un monsieur d’âge c’était le « chairman » du groupe Anglais et juste derrière moi on voit une jeune fille Anglaise – c’est chez ses parents que PIERREKE et moi avons logé à PETWORTH. Grand souvenir, j’en reparlerai…

  • Je joue toutes les vendredis aux cartes avec François "PITCHE" Peeters

  • Merci le Gille pour ces merveilleux commentaires , j'aime, j'aime beaucoup ,quelle plume. Ce n'est qu'une trêve mais je sais reconnaître tes qualités .

  • Cher FRANCIS dans ce cas ce doit être avec le fantôme de "PITCHE" que tu joues aux cartes car celui-ci est malheureusement décédé depuis quelques années d'une crise cardiaque.

  • Eh oui Gilbert,comme tu as écrit au sujet de PITCHE"malheureusement décédé".Encore un brave qui nous a quitté trop,beaucoup trop tôt,moi j'aimais bien François.C'était un garçon qui faisait preuve d'une grande sobriété et il était toujours d'accord avec tout le monde.Jamais,au grand jamais je ne l'ai entendu pousser un coup de gueule.Paix à son âme.

    Au sujet de tes commentaires,les superlatifs me manquent pour te dire combien ils sont SUPERS,GENIAUX,REMARQUABLES,.....et à chaque fois c'est un véritable bonheur de les découvrir.
    J'adore le style truculent que tu donnes à tes explications et comme le dit si bien Nelly "quelle plume!"
    Tout y est ;valeur explicative,sens du détail,culture,humour......
    Enfin pour terminer,en un mot on peut dire que dans ce domaine AUSSI,car évidemment je SAIS et tu nous a prouvé que tu as plusieurs cordes à ton arc,tu EXCELLES!

  • Hier j'ai joué aux cartes avec François Peeters,je lui ai parlé des photos et des commentaires ,et il a confirmé que c'était bien à cause de lui que les anglais avaient marqués.Je ne sais pas si on parle du même François Peeters,mais les similitudes sont quand même bizarres

  • Sans zieverer.

    Mercis NELLY, JEF (et autres CHAUKESS qui--je le sais--pensent comme vous) SINCEREMENT CONTENT que cela VOUS plaise, car c''est UNIQUEMENT dans CE but que je le fais.. (refrain archi connu mais je n'arrêterai pas de le chanter : "je DOIS savoir SI c'est apprécié...OU pas").

    Attendez, attendez, hier soir j'étais en plein délire devant mon ordi, JEF cette fois c'est TOI qui va TOUT prendre (quel film dans ma tête, c'est vrai comme dit ma MONIXKE en se marrant "t'es COMPLETEMENT fou toi.... ABIGAIL, ABIGAIL mais où vas-tu chercher ça ?").

    Je ne sais pas mais UNE chose m'est certaine c'est que je DOIS OBLIGATOIREMENT beaucoup aimer celui ou celle que je charrie sinon "j'ignore".

    Pour Francis GEERAERTS ;

    Yaa ket : "tu ne sais pas si on parle du MEME François" --- ben euh à ton avis ? réfléchis, réfléchis, réfléchis, réfléchis, tout doux, tout doux, ça va venir, tout doux, tout doux. Bigs à toi.

  • M' enfin Gilbert, évidemment que c' est intéressant même si je n' écris rien, n' empêche que je lis TOUS les commentaires de TOUT le monde...(même ceux de la Stoume, c' est pour dire hein)!
    De toutes façons (et ça c' est une menace) si tu n' écris plus et bien...je ne te lirai plus non plus, na!!!
    CONTINUES!!!

  • Bonjour Gilbert , je me souviens qu'il y avait un François Peeters qui habitait le même immeuble que toi . Rien à voir avec Pitche de la photo qui a le même nom.????Veux -tu confirmer ou démentir

  • Je tiens à signaler la classe et l'élégance de tous ces kets de mon ancien quartier. C'est autre chose que maintenant ou plus on est mal habillé mieux c'est. C'est l'évolution ....

  • Photo n° 3

    Aaaah quelle photo confondante ! JEF SLAGMULDER va beaucoup m’en vouloir mais je DOIS écrire ici TOUTE la vérité (et encore.. car ce n’est que la version SOFT) sur son idylle torride avec ABIGAIL - (« le blé en herbe » en plus intense).

    ----------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------

    Arrivée de la « Malle » à DOUVRES. De DROITE à gauche c’est d’abord moi, ensuite avec son polo rayé c’est feu Popol THILLEY et derrière Popol, eh oui à gauche c’est mene JEF… accompagné… d’une dame…

    JEF m’a d’abord raconté qu’il avait conversé intensément et fait « connaissance » avec cette dame endéans la traversée OSTENDE-DOUVRES et ensuite lui et cette dame s’étaient trouvés une multitude de points communs et même TRES communs… plus tendres les uns que les autres…, mais (y a toujours UN ou des « mais » dans la vie)…

    La dame en question était de nationalité Anglaise --- JEF avait été subjugué par son accent…anglais et par son sac à main !!! -- Elle avait… 3 X 18 ans (JEF 1 X !) – J’ai timidement fait remarquer à JEF la grande différence d’âge entre eux mais celui-ci m’a rétorqué, péremptoire : « mon cœur n’a pas remarqué ce doux détail !!! »….

    Mene JEF, alors ton cœur était fameusement scheil, hei ma vast ?

    Cette dame avait naturellement un prénom et un nom : ABIGAIL TATCHER (« tas d’ chair » comme dirait NICKY) eh oui c’était la sœur de l’autre… --- Madame ABIGAIL TATCHER était veuve d’un major de l’armée des Indes et sévissait en tant qu’écrivain, son ouvrage le plus connu en 12 volumes : « l’homosexualité chez les pucerons adolescents des campagnes » (et NON des villes… ne confondons pas).

    Dès sa rencontre avec, Madame ABIGAIL TATCHER, le comportement général van mene JEF a été durement perturbé pendant son séjour en Angleterre --- marmonnant sans arrêt « ABIGAIL, ABIGAIL, where are tu gestopt godferdoume ? ». J’aurais voulu lui répondre : « sans doute with the puceronsss homos adolescents of the campagne », mais il aurait été trop ému.

    Le point culminant de cette idylle toute cornélienne s’est produit après notre défaite au match de foot car pour présenter dignement sa flamme aux pieds (elle chaussait du 49) de son ABIGAIL de mei, mene JEF s’était mis en tête de rechercher pour elle des pucerons homos… adolescents le soir avec sa pile/torche allumée.

    JEF avait apprit les onomatopées et autres gloussements très spéciaux pour attirer les pucerons des campagnes le soir au fond des bois.

    A la nuit tombée il m’a dit avec une voix très enrouée et d’un air lugubre : «j’ai débusqué 3 pucerons TRES rusés --- normalement constitués, manifestement homos MAIS pas ados…pas ados, pas ados grrr ».

    Car c’était ça le deal ! Pas de pucerons ados etc : awel alors no more flirter in the béatitude with the mei ABIGAIL, hei ma nog vast ?

    The stoume rupture very cruel with the mei ABIGAIL and JEF wass gebakke ! So was mene JEF terug free pour jouer avec son p’tit drapeau in the moonlight van de Marolle.

    J’espère que vous aurez autant de plaisir à lire ce délire que moi j’ai eu à l’écrire (et dire que j’ai SUPPRIME 2 pages...).

  • Et bien oui chers auditeurs.......spécialement pour JEF...........direkt en différé d' ALBION.
    http://www.youtube.com/watch?v=GX2e9Si-FLY

  • Merci Nicky , excellent!

  • Mercis NICKY, tu as TOUT compris pour notre JEF.
    Oui, NELLY (et là je ne ziever pas) j'ai un commentaire à écrire sur ce stuut concernant la "tenue" générale de notre groupe lors de ce périple en Angleterre. J'essaierai de ne pas l'oublier.

    Pour "the" François PEETERS dont parle ma TRES chère SWEET (tu vois je respecte la trêve), en effet il habitait le même immeuble que moi (années 50/60) au 20, rue de la Rasière (3e étage) avec son frère cadet GEORGES.

    Ce François là avait aussi un surnom : "FAFA" et est 2/3 ans plus jeune que moi. Il a un peu joué au F.C. JEUNESSE mais cela c'était des ANNEES après moi. Son équipe et la mienne n'avait RIEN de commun sinon le même nom et les mêmes dirigeants.

    "FAFA" n'a donc JAMAIS été en Angleterre avec le F.C. JEUNESSE et il n'a JAMAIS été dans mon équipe.

    Cher FRANCIS, tu peux voir la tête de "FAFA" (très jeune) sur le site de JEANNETON http://ecole7.skyrock.com à la page 126 et surtout 67.

  • C'est bien ce François là ,je connais aussi son frère Georges

  • Une question je connais xxx?

  • Oui, très bien ma SWEET, mais LUI ne doit -- probablement -- pas te connaître (pas utile de s'étendre sur ce stuut...).

    Cher FRANCIS, "mon" FRANCOIS PEETERS" était surnommé "PITCHE" et tu peux le VOIR sur la photo n° 4 à l'extrême gauche de la photo.

    Tu vois que "mon" FRANCOIS PEETERS alias PITCHE" n'a RIEN à VOIR avec "ton"FRANCOIS PEETERS alias FAFA (et non PITCHE)".

    Je le réécris "FAFA" n'a JAMAIS été avec nous en Angleterre et je n'ai JAMAIS joué avec lui au F.C. JEUNESSE. Bigs à toi.

  • Rererererectfication cher FRANCIS, le surnom de "TON" FRANCOIS n'est pas "FAFA", mais mais mais "WAWA" -- sans zieverer c'est vrai je m'en suis souvenu ce soir ! Il te le confirmera.

    Maintenant lorsque tu joueras aux cartes avec ton vrai, faux, vrai, faux, vrai FRANCOIS, tu pourras dire "et dix de der, WAWAAAAAAAAAA" --- qui te racontes beaucoup de "blagues", me semble-t'il.

  • La semaine passé j'ai reçu une invitation pour participer à un séminaire qui se tenait dans le Manoir en T des"Tatcher," présidé par ma vieille,très,très vieille amie Aby la Geile(eh oui,après tout ce temps,elle s'est quelque peu oxydée).
    Son but était de nous faire un exposé sur les méfaits et les ravages que produisent"de stoffes mi poetches"appelés vulgairement loeizes)sur les krollekopes.
    Elle nous a expliqué preuve à l'appui (elle nous a exhibé une photo avant et après l'invasion de ces biechkes chez un certain G.D.,c'était flagrant) que cela entraîne inévitablement une certaine calvitie et une perte superficielle ou même totale des cheveux et ce surtout chez certains crijtzaks.

    Donc,de retour at home j'ai ouvert mon ordi et, stupéfaction je suis tombé sur le commentaire du"voeile traiterr"relatant mon ydille lointaine avec ma Chic Anglaise alors qu'il m'avait promis et juré de ne jamais divulguer cette british mésaventure.

    Seulement ce qu'il ignore c'est qu'à cette époque je ne lui ai pas tout dit et j'ai bien fait car je me méfiais un peu de ce pei qui se promenait toujours avec des lunettes de soleil(alors que tout le monde sait
    pertinemment bien qu'au Royaume-Uni ,il n'y a jamais de soleil mais bien du"Smog".

    Si on a perdu le match,devant 45.000 spectateurs... pardon 45.001(parce que my dear Abigail était venu admirer mon jeu de jambes)eh bien,c'est parce que j'avais demandé à tous mes coéquipiers excepté qui vous savez,de chercher ces foutus pucerons homos adolescents dans the grass of the terrain et c'est ce qu'il ont fait pendant tout le match.En fait il n'y a que notre "valsen traiterr" qui courait après le ballon et il ne s'est même pas rendu compte du stratagème que j'avais mis en place,Pfffff....

    Lorsque j'ai déclaré ma flemme aux péniches of my darling je lui ai aussi fait la promesse de lui acheté des escadrilles pour le confort de ses"stamenei voote."

    After the cruel rupture,je me suis mis à boire d'innombrables GUINNESS(was good for my)afin d'oublier son image,hélas quand j'avais bu,je la voyais deux fois!

    La photo 4 à été prise juste après notre séparation.Observez bien qui se trouve sur le dos of the horse,éh oui vous avez bien vu c'est bien the women Abigail qui s'était déguisée en the GUARD of the QUEEN afin de me dire adieu et moi j'en ai profité pour lui faire cadeau de the flag sur lequel était inscrit la devise du restaurant :"Cela ne sent pas nécessairement la violette dans les culs de France".Drapeau de j'avais reçu du patron (photo 1)en récompense de mon impeccable maintien car ce n'était pas le cas de tout les autres clients,il n'y a qu'a regarder le pei, qui était dans le cirage,à ma droite.

    Pour terminer,si jamais tu veux parfaire ta culture Gille,bientôt Aby la Geile qui vit avec sa soeur la dame de fer,rouillée par the humidity of the United kingdom et dont the manor se trouve dans le SUSSE SEX, donnera une conférence sur le thème suivant"les pucerons homos adolescents ont beau ne pas se reproduire,mais on en rencontre d'avantage d'année en année"
    alors si ça t'intéresse?????

    P.S :Nicky,si tu pouvais trouver dans le répertoire de la scheile ,"Il venait d'avoir 16 ans(2X8)étant donné,Monsieur JE-SAIS-TOUT,qu'en 1964 j'avais 15/16 ans

  • 45001 spectateurs encore une fois je constate que Gilbert a exagéré . Quel Stoeffer il parlait lui de 80000 spectateurs. Comment lui faire confiance .....

  • Voilà Jef, y ' a qu' à demander, le seul problème c' est que j' ai juste le texte pas de vidéo ni de chanson!
    Il venait d'avoir
    16 ans.
    Il était beau comme un enfant,
    Fort comme un homme.

    C'était l'été, évidemment
    Et j'ai compté, en le voyant,
    Mes nuits d'automne.

    J'ai mis de l'ordre dans mes cheveux,
    Un peu plus de noir sur mes yeux.
    Ça l'a fait rire.

    Quand il s'est approché de moi,
    J'aurais donné n'importe quoi
    Pour le séduire.

    Il venait d'avoir 16 ans.
    C'était le plus bel argument
    De sa victoire.

    Il ne m'a pas parlé d'amour.
    Il pensait que les mots d'amour
    Sont dérisoires.

    Il m'a dit : « J'ai envie de toi. »
    Il avait vu au cinéma
    "Le blé en herbe".

    Au creux d'un lit improvisé
    J'ai découvert, émerveillée,
    Un ciel superbe.

    Il venait d'voir 16 ans.
    Ca le rendait presque insolent
    De certitude

    Et pendant qu'il se rhabillait,
    Déjà vaincue, je retrouvais
    Ma solitude.

    J'aurais voulu le retenir.
    Pourtant je l'ai laissé partir
    Sans faire un geste.

    Il m'a dit : « C'était pas si mal. »
    Avec la candeur infernale
    De sa jeunesse.

    J'ai mis de l'ordre dans mes cheveux,
    Un peu plus de noir sur mes yeux,
    Par habitude.

    J'avais oublié simplement
    Que j'avais trois fois 16 ans

  • Merci Nicky,
    Malgré un air de déjà vu,on sent vraiment que c'est du vécut!

  • Pour toi Jef !!!!!
    http://www.youtube.com/watch?v=rjkHSRPi3-Q&feature=related

  • Un seul mot : B.R.A.V.O.S MILLE FOIS aussi mene JEF, SUPER DE SUPER... je vois que TOI aussi hélàs (heureusement oué) tu es affecté du même virus que moi "la zottegaaïtt à plein tubes". Je DOIS te prévenir que tu ne t'en débarrasseras JAMAIS. Veinard !

    Je suis assez douffe et ai peu de temps (comme d'hab) pour continuer le stuut actuellement. Je pars demain pendant quelques jours à la mer (j'en ai besoin). Je compte donc surtout sur TOI et mes CHAUKESS pour entretenir "l'Eloge de la Folie" (ça c'est pour les Straffes dont tu es) sur ce blog.

    Non seulement "zot zaaïn dô giene zier" mais de nos jours c'est INDISPENSABLE... en tout cas pour moi, hei ma vast ?

    Bigs à tou(te)s mes CHAUKESS et à très bientôt. Riez, riez, riez tant que vous le pouvez encore.

  • Je suis ému en revoyant ces photos et surtout les visages de mes amis disparus... Je suis toujours certain que ce voyage/séjour/match en Angleterre a été pour le club de jeunesse L'APOGEE (personne ne le savait à l'époque) de son existence. Plus JAMAIS cette "magie" ne s'est représentée pffff. ------- IMAGINEZ toute une équipe de foot + "réserve" composées UNIQUEMENT de marolliens en 1964 (pleine épopée des "Beatles") débarquant dans un village et résidant 2 jours chez l'habitant... Pierreke et Gilbert réunis... etc, etc, etc,... dans un contexte pareil et RIEN RIEN RIEN RIEN de NEGATIF ne s'est passé... RIEN sinon que des souvenirs inoubliables... Pour l'équipe de foot du club, pour le club tout court il y aura TOUJOURS DESORMAIS un "AVANT" et un "APRES" de ce voyage en Angleterre... nous sommes, hélas, devenu encore très peu à pouvoir dire "J'EN ETAIS" !!! Moi J'EN ETAIS !

Les commentaires sont fermés.