Marie Thérèse MOLS

 Marie-Thérèse MOLS

 

Mail0082

 

J'ai eu la (mauvaise) surprise de découvrir dans un des derniers n° du "MAROLLIEN RENOVE" une photo de la personne qui a essayé de m'enseigner le catéchisme lorsque j'étais très jeune. A cet égard j'ai écrit un p'tit commentaire le 11/12/2008 dans ton blog où l'on voit cette personne avec "Crol"...

Mauvaise surprise car cette personne est décédée...depuis le 14 décembre 2008 --- je crois cependant que sur la date de naissance le journal indique l'année 1917 mais je pense qu'il s'agit de l'année 1927...à vérifier...

Bien à toi, chez toi et à mes Chaukess.

Gilbert DELEPELEERE

Commentaires

  • Tout comme toi Gilbert, cette dame m'a enseigné le catéchisme.
    Le local à l'époque était situé sur la Marolle, dans la marmitjes schaul, par la suite les cours se donnaient, rur de la porte Rouge.
    Elle venait me chercher le dimanche matin pour aller à la messe aux Minimes.Après la messe on allait manger des "couques" chez Pex.
    Je me souviens d'une petite anecdote.
    C'était au mois de juillet 1958, mes parents étaient en congé, on était parti faire des courses, en rentrant mes parents se sont mis à la terrasse du ZIG-ZAG (en face de Fin Bec) pour boire un pot.
    A peine assis la patronne d'un magasi en face est venu demander de l'aide de deux hommes, car les déménageurs avaient des problèmes, pour monter un coffre-fort à l'étage.
    Mon père et un ami se sont portés volontaires, à peine passé la porte le coffre est tombé des escaliers et mon papa a reçu cette grosse pièce sur lui.
    Ambulance pour le conduire à Saint-Pierre.
    Ma maman l'a accompagné, et m'a demandé de rentrer à la maison , mais moi je n'avais pas encore mangé, j'ai donc demandé de l'argent pour des frites.
    Je remonte la rue de l'Abricotier pour aller chez Tees, et là je rencontre Marie-thèrèse, elle me dit j'ai appris l'accident de ton papa, vient nous allons prier pour lui, moi toute de go je lui réponds, ha non je vais d'abord m'acheter des frites.
    Pour la petite histoire mon père est resté 9 mois dans le plâtre, tibia cassé etc etc.

  • Clique sur le lien: il y a une photo de cette dame avec Crol . C'était pour la bataille de la Marolle et pour défendre le quartier. Il y a également un commentaire de Gilbert concernant cette personne.

  • Je me souviens que juste à côté de "la Brême" il y avait le patronage. Avant c'était une école dont mes grands-parents m'ont parlé,
    de Marmitjeesschaul
    C'était une école 54 rue Montserrat l'appelait ainsi parce que les parents passaient par un guichet le repas de leur enfant, contenu dans une petite casserole.
    Source :
    Les Marolles 800 de Lutte
    Vie d'un quartier bruxellois
    Comité Général d'Action des Marolles

  • Aaaaah Raaaaaaaaaaaaare FRANCINE tu es VRAIMENT une raaaaaaaare, j'ai adoré le stuut "on va prier" -- "ah non je vais d'ABORD m'acheter des frites"...

    Je "vois" la scène et je savoure, savoure.

    Imagine comme moi : tu es dans la Chapelle avec "coin" fritkot.... !!!

    "Notre Père qui êtes aux cieux,

    ik ben scheil van den hounger,

    que votre nom soit sanctifié,

    fritte mi 2 frank mayonnaiz baa,

    que votre règne arrive

    da goû ma goo smoûke !

    Etc, etc...eh oui toujours, toujours toujours creitzak, meessekluuter...

    Bigs à tou(te)s mes gros(se)s CHAUKESS;

  • C'est en effet cette mei qui a essayé de m'enseigner...le catéchisme !!! Ma mère qui a tjs été très pieuse avait reçu la visite de cette personne et avait insisté pour que je suive les cours de catéchisme. ..

    Quelle m...(pardon pour les cathos)je devais avoir 9/10 ans et cela se passait à l'étage de l'entraide des Travailleuses rue des Tanneurs...Très très vite cela s'est gâté avec mes questions "mais pourquoi "IL" ne ressuscite pas tout l' monde ?" Comment "IL" marchait sur l'eau (c'est surtout ça qui me chiffonnait)etc, etc.

    C'est à ...cause d'elle que je connais TOUJOURS mon acte de contrition (hei ma vast). Finalement, ma mère voyant mon désespoir réel à suivre cela à fini par dire à cette mei qu'elle allait elle même poursuivre le catéchisme...

    J'ai rencontré cette femme rue Blaes il y a 2 ans, elle ne m'a pas reconnu évidement, je lui ai rappelé notre rencontre 55 ans auparavant et cela a fusé "et alors GILBERT tu pries toujours (sic) le SEIGNEUR ?".

    Ma réponse ne lui a -- évidement -- pas plu du tout et elle m'a laissé "bousse" comme ça. Elle a eu temps de me dire auparavant qu'elle sévissait dans les marolles depuis...1948. Elle habite rue des Capucins. Cette mei est plus catholique que le Pape
    Gilbert
    gidelepeleere@hotmail.com

  • oui jai bien connu set personne je la voyais souvent sortir du garage rue des capucins
    ou javais moi même ma voitue s'était une deux chevaux avec lequelle roulais

  • Et bien Nelly, j'avais cinq ans lorsque le V1 est tombé et il faut croire que le petit jésus me protégeais car j'habitais rue de l'éventail n° 6, rue qui donne face a Michiels.

    Tout a été détruit jusque le mur de ma cour et notre chambre donnait sur la cour cela a fait un bruit épouvantable, toutes les vitres de la maison ont explosé et nous sommes allé nous abriter dans l’abri qui se trouve sous le Palais de Justice coté rue des minimes.

    Sur le terrain laissé pas la bombe, nous allions jouer aux billes pfff quel pot j’ai eu, hi hi hi bien à toi

  • Bonsoir Gustave,

    Tu as eu beaucoup de chance et c'est que ton heure n'était pas encore là. La bombe est tombée le 08/11/44 je suis née le 17/11/44. J'allais jouer tous les jours au V1 comme les autres enfants du quartier.Je montais la rue de l' Eventail j'habitais rue Haute juste en face au dessus du magasin de chaussures Michel. Cela nous rajeunit pas.

  • Bonjour, je me rappelle bien de Thezette lorsque je tenais le Twist, quand Vanderbiest
    célébrait la messe dans la petite chapelle sur le coin de la rue de la prévoyance et Moontserrat elle faisait partie des 3 grenouilles de bénitier qui y assistaient.
    Une petite anecdote un jour avec Alex Van Rossem et Krol, Alex monte au premier chez moi et jette de l'eau sur le Krol mais avec le vent l'eau tombe sur lui devant la maison
    du curé le Krol commence a insulter ce dernier de tout les noms et sonne ,le curé réponds au parlophone apparemment Krol ne savait pas ce qu'était un parlophone et il réponds dans la boite aux lettre poésie purement Marolienne " Kom buite Prule onder de rok " Pas très catholique tout ça !

  • Bonsoir Corinne,

    Merci pour ton commentaire j'ai ri aux larmes . Krol était le père de Marie et Georgette, Marie était dans ma classe à l'école 15.
    Ce qui va suivre je l'ai déjà raconté sur le blog:
    Dans les années 50 le curé de la Marolle portait encore la soutane plusieurs enfants de mon âge de la première rampe du palais lui criaient Prulle onder de rok.A cause de cela une fille de ma classe de la rue du Faucon n'a pas pu faire sa communion . Le curé avait été trouver sa grand-mère etc... D'autres avaient été faire pipi dans le bénitier dans l'église des Minimes etc....

  • Comme quoi!!!
    En accompagnent mon épouse dans une de ces grande surface préférer ! (Soignies)
    Patate je tombe sur un Ket des marolles, Vandervecken William.
    Awel Jaa ! Nous vivons tout deux loin du quartier qui nous a vu grandir !
    Je ne le connaissais pas je l’apercevais quelques fois, quand je fréquentait son quartier (il y a bien longtemps) et aussi sur son Blog, ou celui de Jeannine et il n’y a pas si longtemps dans un reportage sur le (vieux met) a la RTBF (au quotidien)
    Entre autre de quoi avons nous discuter !, et bien vous aller sûrement (deviner) ?

  • Je l'ai aussi 1x rencontrer au café la brocante, mais entre nous c'est un fameux zivereir hein ?

  • Cher Leon , j'ose plonger pour dire de quoi vous avez discuter ,.....de MOI MOI et encore MOI " Willy le dernier marollien " , j'espère que vous avez bien suivi son monologue . bien amicalement

  • Bonsoir j ai très bien connu Marie Thérèse j ai fais mes deux communions avec elle, et Vanderbist puis enfant de chœur à l église des minimes et quelle que fois a la chapelle rue Monserat et enfant de coeur au sablon pour les communions en vacances aussi et chez son papa manger en 1961 j ai connu pro le fois du ferallieur en haut rue monserat

Les commentaires sont fermés.