• Merci Andrée

    Merci Andrée

    "Opgelaide hairing
    Opgelaide Vis
    Hitler ai d'in zen bedde gepist
    Ze raupe de Poliss. 
    Et on s'en fout de la Komandature.....etc. "
    Chanson Bruxelloise

    Verse

    Photo 1
    Dans les rues de Bruxelles, début 1900

     

    Avant de partir en vacances, Andrée et son "Zorro", se sont soucie de notre régime.
    Afin que l'on puisse garder une bonne santé physique, Andrée a sorti de sa boîte à images un carnet de recette sur les HARENGS.
     

    Sa maman, nous dit Andrée en a mangé, à tel point qu'elle en a été dégouté à tout jamais.

    sc00005bf4[1]

     

    Page 1

     

    sc00007132[1]

     Page 2

     

     

    sc00003c35[1]

     Page 3

     

    sc000027e4[1]

     Page 4

    Saint Géry 2

     Photo 5

    rue de Borgval

     

    Saint Géry1

    Photo 6

     

    Les documents sont extraient de "L'ILUSTREE"

    "La journée du hareng"

    La grande foule pour faire l'achat D'UN hareng par personne, peu de gens seront servi, des "box et kothete" seront par contre distribués à volonté. 

    +-+-+-+-+-

  • Mariage Bruxellois

    Tes en Trafist in t'quoteer *
    Foto van Lomme vi Jeanine
    * dialecte Bruxellois.

     

     

    de krumme

    Mariage Bruxellois, années 1943.
    Le "Krumme" en action pour les gens du
    "Bloempanchgang"

    André ARIX

     Extrait du programme - souvenir de la
    KERMESSE NOTRE-DAME-AU-ROUGE 1964

    arix[1]

    Encore une photo de André ARIX
    Merci à Guillaume.

     

  • Olé Léon

    Olé Olé Olé Léonnnn

     

    J'ai connu le "Stamenei" IN DE WELKOM , situé Petite rue des Bouchers.

    Avec mon équipe (qui avait toujours soif !) nous y allions régulièrement, aux environs de des années 1974 le patron s'est suicidé par pendaison.

    A l'époque c'était encore un des seul "Stamenei" dans le quartier, qui est devenu un restaurant comme tous les autres commerces qui survivait encore tant bien que mal dans ce qui est devenu (L'Ilot Sacré)

    Pour la petite histoire c'est en 1972 que j'ai commencé cette tournée d'enlèvement des immondices dans l'îlot, j'ai connu les patrons de tous ces commerces, et j'en garde de très bons souvenirs.

    Aux fils des années quelques uns, ont remis leur commerce pour laisser place aux "nouveaux"

    Tout le quartier s'est transformé en restaurant géré par les nouveaux Belges, à part Les Armes, Vincent, Léon, Scheltema , 20 années plus tard l'ambiance n'était plus la même !

    Petit conseil à part les 4 restos cités allez manger ailleurs.

    Je possède une photo avec ma première équipe, où l'on peu apercevoir " IN DE WELKOM" je me trouve a coté de l'établissement et  à coté "DES ARMES" petite rue des Bouchers.

    Ecrit par Léon PARIS.

    Voirie (Small)

    Ma première équipe.

     

    Voirie la reléve !

    La Relève

    +-+-+-+-+-

    Dans les années 196O je prenais très souvent la rue des Bouchers la nuit. Je passais par là pour aller de la place des Martyrs (dancing les Carabins) à la Grand'Place (dancing les Cousins). Il y avait déjà les restaurants, pas tous les mêmes que ceux d'aujourd'hui et un magasin de cigarettes ouvert la nuit qui était situé à droite presque à la fin en venant de la rue Marché aux Herbes. A côté du restaurant "Les Armes de Bruxelles" à cette époque ily avait la grande brasserie le "Welkom" qui était fréquenté par des jeunes dont je faisais partie et c'était noir de monde toute la nuit. Un souvenir du comédien ( qui était au théâtre des Galeries) Philippe Lemaire qui à cette période était un jeune premier au cinéma et dans la vie le mari de Juliette Gréco. Avec Monique nous l'avons rencontré très souvent dans l'ilôt sacré (il allait manger entre autre chez Vincent). Je me souviens cela le faisait sourire de nous rencontrer presque chaque jour
    et il nous disait le bonjour en toute simplicité.

    Ecrit par Nelly Lallemand

  • Guillaume nous emmène à la campagne

    Guillaume, nous emmène faire un "ptit"  tour à la campagne

     

    1

    Photo 1

    Uccle
    "Le Vivier d'Oie"

     

    2

    Photo 2

    Uccle
    rue de l'Eglise

     

    3

    Photo 3

     Brasserie Wielemans - Ceuppens. soutirage des bières dans les futs d'expédition.

     

    4

    Photo 4

    Sur la place Saint-Denis, appelée également,  Grand-Place ou place Communale,la petite fontaine Saint-Denis continue,comme elle le fait depuis quatre siècles,à remplir le seau des mènagères dont les maisons ne sont pas encore pourvues d'eau courante.(1904)

     

     

    5

    Photo 5

    Laeken. 
    Drève Sainte-Anne.

     

    6

    Photo 6

     La Fontaine Sainte - Anne

    7

    Photo 7

    Bois de la Cambre

     

     

    8

    Photo 8

    Bois de la Cambre

    "Le Châlet Robinson"

     

    9

    Photo 9

    Bois de la Cambre
    "La Laiterie"

    10

    Photo 10

     

    Woluwé-Saint-Lambert  
    Avenue de Tervuren.

  • La Basilique

    La Basilique, son histoire...

    Photos de Roger Côme
    &
    Nos remerciements à André COLARD pour le texte

    Nos premiers souverains rêvaient de faire du plateau de Koekelberg, désert à l'époque, un "Quartier Royal". Dès la fin du règne de Léopold 1er, on trouve des esquisses et des plans d'aménagement.

    Peu avant 1880, Léopold II voulut urbaniser cette partie de Bruxelles en créant une sorte de "Quartier de la Sorbonne" couronné par un panthéon dédié aux grands du pays et peut-être sépulture de ces "Gloires Nationales".

    Peu soutenu, le Roi abandonne ce projet et, désirant célébrer le 75ème anniversaire de l'indépendance du pays, envisage la construction d'un sanctuaire national consacré au Sacré-Cœur, comparable à la Basilique de Montmartre. Fasciné par Paris, le Roi urbaniste veut à Koekelberg une Basilique située au centre d'une véritable "Etoile" d'avenues avec nos "Champs Elysées" donnant accès à la capitale.

    Le 12 octobre 1905, le Roi Léopold II pose la première pierre de l'édifice; le projet initial, dû à l'architecte louvaniste Langerock, prévoyait un temple fastueux en style gothique du type XIIIème siècle français.

    Seules les fondations étaient terminées lorsque survint la première guerre mondiale 1914-18. Dans sa Pastorale de Noël 1914, le Cardinal Mercier donne à la Basilique une signification nouvelle: " Aussitôt que la paix luira sur notre pays, nous relèverons nos ruines, et nous espérons bien mettre le couronnement à cette œuvre de reconstruction en élevant sur les hauteurs de la capitale de la Belgique libre et catholique, la Basilique Nationale du Sacré-Cœur ".

    Le 29 juin 1919, au cours d'une cérémonie sur le plateau de Koekelberg, le Roi Albert 1er, les autorités du pays et une foule considérable s'associèrent à cette promesse. Il ne pouvait toutefois plus être question du projet Langerock, vu l'état des finances publiques.

    Le projet de l'architecte Albert Van Huffel fut adopté. Une maquette en plâtre, au quarantième, est construite et présentée entr'autres à l'Exposition des Arts Décoratifs de Paris en 1925. Et depuis, par étapes, s'est édifié le monument que vous pouvez -et devez !- visiter, grâce aux soins du promoteur et, après la mort de celui-ci, le 16 mars 1935, de l'ingénieur-architecte Paul Rome, son collaborateur et associé (┼ 7 juin 1989).

    L'aménagement et l'extension des fondations existantes furent entrepris dès janvier 1926. Les entrepreneurs commencèrent l'édification de l'abside en août 1930; celle-ci était bénite le 26 mai 1935 et livrée au culte. La base du dôme était terminée lorsqu'en 1940, la seconde guerre mondiale provoque un nouvel arrêt des travaux. L'activité reprit dès septembre 1944, la grande nef fut achevée en 1951, tandis que les deux tours s'élevaient à 45 mètres.

    Rien d'essentiel ne manquait lorsque les 13 et 14 octobre 1951, le Cardinal Van Roey présida les imposantes cérémonies de la Consécration de cette Basilique mineure, titre accordé par S.S. le Pape Pie XII, le 28 janvier 1952. Les deux tours furent terminées en 1953, le transept sud ouvert en 1958 et le transept nord en 1962.

    La coupole fut terminée en 1969 et, le 11 novembre 1970, la cérémonie du 25ème anniversaire d'episcopat du Cardinal Suenens, archevêque de Malines-Bruxelles, marqua l'achèvement de la construction de la Basilique.

    Drapeaux-1 (F50-4)

    Photo 1

    Drapeaux-2 (F50-2)

     Photo 2

    Drapeaux-3 (F50-1)

    Photo 3

    Scouts-1 (F50-3)

    Photo 4

    +-+-+-+-+-+

    Basi

    Carte - merci à André Colard