Kuulkappers

 Kuulkappers

 

COUPEURS-DE-CHOUX

 

Derrière ces choux en miniature se cache une histoire savoureuse et économique : C'est vers 1550 que se développa sur la commune de Saint-Gilles, appelée alors OBBRUSSEL, la culture maraîchère de divers légumes et surtout du chou, suite à une augmentation accélérée de la démographie bruxelloise. Malgré tous les efforts des cultivateurs, cela ne suffisait plus à produire assez de légumes pour Bruxelles.

Aussi vers 1650, ces inventifs ancêtres, afin de rentabiliser au maximum la superficie cultivable créèrent les choux de Bruxelles ; cette culture intensive de choux valut aux habitants le surnom de KUULKAPPERS ou coupeurs de choux.

Soucieux de préserver le patrimoine culturel en faisant revivre les traditions ancestrales, fiers d'être les descendants de ces humbles "coupeurs de choux ", depuis le 2 avril 1985, il existe la Confrérie de l'Ordre des Kuulkappers pour défendre et faire mieux connaître la commune de Saint-Gilles.

Merci à Guillaume Kekenbosch

Commentaires

  • Superbe photo...

    Je ne savais rien de cette histoire; anecdote des plus intéressantes!

    Merci pour ce brin d'Histoire!

  • Kuulkappers et non ce que j'ai pu écrire plus haut; entendons-nous bien :)

  • pour-quoi disait t'on,zei ga ne kuulkapper??

  • Guillaume,

    Je ne sais pas ! Je risque "En Kul" = un idiot ? Un maladroit ?

  • 10/10.c'est bien ca,un qui fesait une imbécilité'un qui renversait son verre, ZEI GA NE KUULKAPPER JA.

  • Sobriquet donné au Saint-Gillois.
    La plupart des auteurs rattachent ce surnom à la profession de maraîcher qu’exerçaient ceux d’Op-Brussel.
    Nous ne sommes pas de leurs avis.
    Nous lisons dans « De Gedwonghe Griet » farce Bruxelloise écrite par Joan De Griet, au milieu du XVIIIe siècle, une scène au cour de laquelle un pleutre, « schijte-broeck
    Se donne des allures de matamore en pourfendant un chou « Daer sal een pickel-block staenmet een gheslote kool op … hij kap de kool met sijn sabel in twee stukken… ».
    Ne s’agirait- il pas plutôt d’un terme de dérision donné aux Saint- Gillois par leurs éternels rivaux des Marolles ?
    Source : dictionnaire du dialecte Bruxellois , Louis Quiévreux.

  • D’après les mêmes source Kuul (kool) chou, Naïf.

  • Un kuulkappers c'était tout simplement un boor(paysan).

  • Quel plaisir de parcourir votre blog. J'ai abusé aujourd'hui!! Au plaisir d'ailleurs j'y refais une recherche.

  • Bonjour,hier je suis tombé sur cet excellent ouvrage,dont l'orthographe est" koolkappers".voici le lien du tome 3 page 502 https://play.google.com/books/reader?id=7GBAAAAAcAAJ&printsec=frontcover&output=reader&hl=fr&pg=GBS.PA552.
    Par la même occasion,je profite pour vous félicité de votre blog ,et sa riche documentation .
    Bonne continuation.

  • Bonjour,hier je suis tombé sur cet excellent ouvrage,dont l'orthographe est" koolkappers".voici le lien du tome 3 page 502 https://play.google.com/books/reader?id=7GBAAAAAcAAJ&printsec=frontcover&output=reader&hl=fr&pg=GBS.PA552.
    Par la même occasion,je profite pour vous féliciter de votre blog ,et sa riche documentation .
    Bonne continuation.

  • c est super encore encore svp

Les commentaires sont fermés.