Hitler

Sans titre11

Photo 1

Sans titre17
Photo 2

Sans titre12

 

 Photo 3

 

Sans titre14

 

 

 Photo 4

Sans titre16

Photo 5

Sans titre15

 

 

Photo 6 

Goering

Photo 7

 

Sans titre25

 Photo 8

 

 

 

 

 

Commentaires

  • Ca me fait penser à "Un Soir de joie".

  • Lorsque je regarde les photos n° 4 - 5 - 6 représentant l'enterrement d'HITLER, je suis TRES nostalgique en voyant TOUS CES VISAGES DE VRAIS MAROLLIEN(NE)S qui pour la plupart nous ont quittés.

    MAIS ça C'ETAIT LA MAROLLE. LA VRAIE. LA SEULE & UNIQUE ! Malheureusement aucune manifestation ne nous rendra PLUS JAMAIS cet esprit là, je veux parler de la VRAIE ZWANZE -- sûrement pas une ZINNEKEbazouf ou un quelconque BREUGELbazar. Dan taaïd ess dui vi altaaïd.

    J'ai bien écrit "LA VRAIE ZWANZE", car j'applaudis et reste TRES admiratif pour ceux ou celles qui essaient de mettre de l'animation et autres divertissements dans le quartier.

    MAIS qu'on ne galvaude pas le mot "ZWANZE" car nous les grands pères...et grands-mères actuels sommes les DERNIER(E)S à savoir ce que cela signifait VRAIMENT LA ZWANZE, tout simplement parce que nous l'avons VECUE. Hei ma vast ?

  • Je suis contente les photos sont formi formidables. Il y a très longtemps elles étaient au mur du café au "Coq"rue Montserrat du temps où c'était Jean Coq l'oncle de Bich) qui tenait le café. Dans le cercueil (Hitler) c'est Flup Lemaître, le papa de Guske qui lui habite près de chez moi. D'après Liza la femme de Flup mon père était le meilleur ami de Flup. Il y a environ 1 an j'ai donné une photo à Gust que Gilbert avait envoyée sur le blog de l'école, photo du club rue des Tanneurs où il était dessus. J'ai parlé avec Gust des photos de l'enterrement d'Hitler mais lui ne les avait plus. Ensuite il m'a dit que qq avec son père (Flup) il a été boire un verre dans le café de mon père rue d'Anderlecht.

  • Hitler est-il mort? N'est-il pas mort? Les Marolles ont tranché la question puisque,en ce deuxième dimanche du mois de juin 1945, elles ont fait au monstre des funérailles dont on parlera longtemps dans le quartier des rues Montserrat et de la Prévoyance.
    Source : article du journal le "Soir" de 1945.

  • Une chapelle ardente est aménagée sous un porche, qui abrite un cercueil sur lequel on a déposé des tiges de carottes et d'oignons tressées en couronnes et ornées d'inscriptions: " Mes sincères condoléances . Son ami Léon Degrelle...A notre regretté Hitler. La Gestapo". marollienne.
    Source: article du journal le soir de 1945.

  • Une foule énorme a envahi le quartier au moment où le corbillard se range devant la... mortuaire. Aux coins du véhicule ,on a fixé , en guise de lanternes ,des bâtons empalant des bouteilles à vin italien et des balais.Le conducteur ,en tenue de croque- mort, porte un extraordinaire gibus.
    article du journal le Soir

  • Deux SS s'asseyent à côté du Führer (rôle tenu parun vrai marollien Flup Lemaître), tandis quatre autres marchent aux côtés de la voiture suivie d'un Goering , passablement amaigri mais toujours porteur d'un nombre invraisemblable de décorations et du bâton de maréchal. Le chef de la Luffwaffe est flanqué de Degrelle qui, en uniforme feldgrau et le visage enfoui dans un mouchoir pleure comme une Madeleine.
    Vient ensuite une smala de soldats écossais,français,belges hollandais etc...
    Devant le cortège marchent le bourgmestre de la Marolle, le commissaire de police ,des ajoens(policiers).....
    Suite de l'article du journal le "Soir de 1945.

  • Sous les guirlandes burlesques et les mannequins de Hitler et de Degrelle pendus au milieu des rues,le cortège s'avance à travers les Marolles déchaînant une joie que partagent aussi bien les Bomas à la figure ridée comme une pomme ,que les ketjes aux réactions endiablées etc... Il gagne la rue Haute par la Porte d'Hal et s'allonge de la multitude qui lui emboîte le pas et le suivra jusqu'au bout de son iténéraire, Grand'Place,la Bourse , vers le Midi pour regagner le quartier des Marolles,non sans que Hitler ait"sifflé " aux arrêts obligatoires qq demi-gueuzes bien servies.
    Article d'Herman Sartini dans le journal "le Soir de 1945.

  • La photo 3

    Hitler = Flup den Deef et A 4 c'est Jef den Avare qui le regarde.
    Surnom que les gens de la Marolle leur donnaient !

    Photo 6

    A 1, c'est le frère de ma Boma Waegemans, maman de mon papa.
    Il était "voddeman", et habitait le "bloempanchgang".

  • A gauche du maréchal Edouard Werner surnomé Waare Pisboy c'est le fils de Jean Pisboy. Waare a l'être très jeune sur cette photo.

  • Dans mon message précédent je parle de la photo:8.

  • Et sur la photo 3 en A5, le pei avec son casque et ses lunettes blanches awel, c'est..une mei, une mei que vous connaissez hein puisque c'est la cousine de Jean "BICH" (mais je ne sais plus pourquoi ce surnom de "BICH", hei ma vast ?).

  • Gilbert,je sais que j'ai été ton premier grand amour. Après tant d'années je vois que tu n'es toujours pas parvenu à m'oublier. Malheureusement ce n'est pas moi sur cette photo et je le regrette . J'aurai bien aimé y être. Quel souvenir merveilleux pour tous ces gens qui ont connu cette fête. Kidoch était sûrement dans le cortège.
    1) en 1945 il habitait avec Rosine et moi rue Notre-Dame-de-Grâce.
    2) Flup =Hitler était son ami d'enfance.
    3) Que de fois Liza m'a dit que den Doch comme elle disait était le meilleur ami de son mari Flup.
    Je remercie Jef pour les photos qui sont épatantes et Pierrot pour le travail de placement

  • PHOTO3.Jef den Avare c'était le papa de Monique Pelgrom.

  • J'ai retrouvé dans "Le petit Toone illustré "la confirmation du nom du cheval blanc du cortège. C'est bien Napoléon . Ce n'était pas un rêve.

  • voila je suis la petite fille de lemaitre philippe qui est dans le cortege merci a vous pour les photo c est de bon souvenire comme je l ai pas connue c est tjr sa merci a vous

  • Ravi de te connaître.La famillle Lemaitre était très populaire dans la Marolle.
    Personnellemnt j'ai connu Gust,Marcel et récemment j'ai fait la connaissance de Thierry.Si jamais tu as d'anciennes photos de famille,n'hésites surtout pas de nous les envoyer,Pierrot se fera un plaisir de les mettre sur le blog.
    Bàt

  • J'ai bien connue ta bobonne Liza et je vois encore de temps en temps ton oncle Gust. Il habite à 5 minutes de chez moi. Gust et ta bobonne Liza étaient des amis de ma maman .
    Je suis la fille de Rosine la tante de Jean Bich. Et ton bompa Flup mon père( Kidoch) était son meilleur ami c'est ta bobonne Liza qui m'a dit ça très souvent.

  • Il y a 69ans

  • moi j ai fait le deuxieme enterrement

Les commentaires sont fermés.