Un Soir de Joie


Merci à Serge Baré
Pour les Photos

 

Un grand, super erci à Serge

 

Film belge de 1954 réalisé par Gaston Schoukens.
Scénario E.Olin. Musique José Fontaine.

Avec Marcel Roels(Arthur,dit le fou) Roger Dutoit (Raymond ),Jean-Pierre Loriot (Robert),Victor Guyard (Claes) Madeleine Rivière (Gilberte).

Ci-dessous le résumé qui était dans la revue le Moustique le jour où le film est passé à la TV:

--Frémissant sous la botte nazie,le peuple belge résiste à tous les échelons: témoin en est ce marchand d'oiseaux qui passe pour un dérangé, et qui n'hésite pas à brocarder les troupes d'occupation avec une audace tranquille.

Toujours dans la revue----Notre avis: un épisode piquant et authentique de la Résistance retracé avec humour par Schoukens.
Merci à Nelly Lallemand

**********

 Cette histoire commence le 20 octobre 1943 et se termine, par un énorme éclat de rire, le 9 novembre de cette même année.
A cette date, des résistants du Front de l'Indépendance vendent, en quelques minutes, cinq mille exemplaires d'un faux numéro du SOIR.
Auparavant, il a fallu, dans le secret et en vingt jours, trouver un imprimeur, assurer la rédaction des articles et organiser la distribution du quotidien.
Tout réussit grâce au courage et à l'audace d'un groupe d'hommes.
La Belgique rit aux éclats, et on l'entend de loin. La parution du « faux » SOIR, au seuil d'un nouvel et dur hiver d'occupation, est une victoire de la résistance, un espoir pour la population et une belle revanche sur la presse pro-allemande.

Merci à Guillaume Kekenbosch

 ++++++++++

 

un-soir-de-joie - marchand de journaux
Photo 1

 

 

un-soir-de-joie - dans le fond la gare du nord
Photo 2

Boulevard Adolphe Max

 

 

un-soir-de-joie - Oiseaux
Photo 3

http://users.skynet.be/koshka/Soir-de-joie/Photo3.mp3

 

Dialogue

Le Schleu commence, en désignant un canari:

- Dieser.

- Ah, dieze. C'est un beau.

- Wie viel ?

- Hundert ffffünf...zig Francs.

- Hundert fünfzig Francs ?

- Ja. C'est un beau. C'est un zébré.

- Zébré ?

- Oui. C'est très difficile à élever. 1 sur mille... ein.. ein für euh... tau... tausend ?

- Ach, pourquoi, warum fous pas apprentre lanke allemande ? Très belle lanke. Très utile.

- Oué, très belle langue. Mais c'est pas la peine. Vous venez ici une fois tous les 25 ans. Et quand vous êtes là, on ne peut tout de même pas ouvrir son bec !

Merci à Serge Baré

 

 

un-soir-de-joie 4
Photo 4

 

 

 

un-soir-de-joie 5
Photo 5

 

 

 

un-soir-de-joie 6
Photo 6

http://users.skynet.be/koshka/Soir-de-joie/Photo6.mp3

 

- Ah Arthur (M. Roels), et ma bouteille de bière ?

- Oué, j'avais 2 bouteilles de bière, une pour vous et une pour moi. J'ai laissé tomber la vôtre.

- La mienne ? Comme commissionnaire, je te retiens, toi. Mais comme locataire je ne te retiens pas. Tu as 3 mois de retard !

- Vous en faites toute une histoire pour une petite mansarde de rien du tout. A tout à l'heure... Ah, je vous abandonne ma bouteille.
 
- Ah, ma bière nationale ersatz à 0 dégré virgule 8.
- Je l'aie fait analyser.

- Et alors ?

- On m'a fait savoir que mon cheval avait le diabète.

Merci à Serge Baré

 

 

un-soir-de-joie 7
Photo 7

 La Grand Place de Bruxelles

 

un-soir-de-joie 8
Photo 8

 

 

un-soir-de-joie 9
Photo 9

 

 

 

 

 

 

 

 

un-soir-de-joie 10
Photo 10

 

 

un-soir-de-joie 11
Photo 11

 

 

 

 

un-soir-de-joie La rue Neuve
Photo 12

Rue Neuve (Pharmacie de l'Opéra)

 

 

un-soir-de-joie le Bas-Fond
Photo 13

La Colonne du Congré (Bas-Fond)

 

 

un-soir-de-joie Le tram
Photo 14

 

 

Photo 15 Kip Kap
Photo 15
Pour le Dialogue
Un clic sur la photo

 

 

 

 

 

Photo16
Photo 16
Pour le Dialogue
Un clic sur la photo

 

 

 

 

 

 

 Photo17
Photo 17
Pour le Dialogue
Un clic sur la photo

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

faux-Soir-page67 merci Serge

 

 

 

 

 

 

faux-Soir-page68 - merci Serge

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Commentaires

  • Je suis très contente. Quel film épatant surtout pour les bruxellois. Je t'envoie mille bisous.

  • La réplique a l'aubette de journaux,le marchand montre un article a la dame et lui dit les Cochons,l'officier allemand ayant entendu lui demande ce que signifie Cochons le marchand lui répond cochons c'est un officier,ach jaa répond l'allemand,moi petit cochon, HITLER GRAND COCHON!!!

  • Il s'agit en fait de cornichon, et non de cochon; ;o)

    J'ai emprunté le film hier à la Médiathèque.

    Le marchand du gazettekot est en train de babeler avec la mei, et feint d'ignorer la présence du Boche qui réclame son Brüsseler-Zeitung.

    Il le lui donne enfin en le traitant de cornichon. Le Boche demande la signification de ce mot, et la mei lui répond: un cornichon est un conquérant.

  • Des scènes du film un "Soir de Joie" cela se passe à Bruxelles pendant l'occupation allemande. Avec les comédiens, dont Marcel Roels qu'on voit sur (la photo 3) qui tout au long du film se fout de la tête des allemands. Dans le film il y avait également Jean Dutoit, Jean-Pierre Loriot. Ce film nous fait bien rire c'est l'histoire tirée à la rigolade du faux Soir, une histoire véridique . Le faux Soir fut imprimé clandestinement, dans la nuit du 6 au 7 septembre 1943 et diffusé le 9 novembre à la barbe des Allemands par des courageux patriotes. Dans la réalité c'est très dramatique. Au 35 rue de Ruysbroeck (près du Sablon) l'imprimeur Ferdinand Wellens avait fait sortir soixante mille exemplaires. Il fut victime d'une dénonciation, déporté en Allemagne et n'en est pas revenu. Plusieurs personnes ont été arrêtées.

  • Autrefois rue Blaes il y avait un cinéma, le Blaes. Après la guerre pour rendre hommage à nos libérateurs plusieurs cinémas à Bruxelles ont changé de nom. Le Blaes est devenu le RAF et rue Neuve un cinéma est devenu le Victory etc... Dans le film "Un Soir de Joie" une scène que je n'ai pas oubliée :
    Marcel Roels se trouve à la Bourse et sur son revers il porte l'insigne Anglais RAF. Un officier allemand l'interpelle et lui demande des explications. Il a répondu que cela veut dire rien à fumer. L'alllemand lui donne des cigarettes et lui demande qu'il enlève l'insigne. Plus tard il le revoit au Botanique et il a toujours l'insigne et là, plein d'aplomb, il répond
    Remerciements au Fuhrer.
    Si vous n'avez pas vu ce film vous avez raté un moment de pur bonheur. Je l'avais vu au cinéma Carly et ensuite à la TV . J'ai vu sur internet que la RTB l'a sorti en DVD et il ne coûte que 9 euros 90.

  • Et 2,50 € pour l'emprunt d'un jour à la Médiathèque, ou 5 € pour une semaine. ;o))

  • Pour ceux qui ont vu le film et qui se demandent pourquoi les gens qui lisent ce faux soir rigolent tant, voici quelques exemples choisis parmis les articles parus dans le faux soir du mardi 9 novembre 1943;
    AVIS INDIVIDUELS:
    Mari trompé, rondouillard, millionnaire, disposant loisirs, désire épouser Miss anglaise, pour alibi. Ecrire Degrelle, dit Boubouroche, Katastrofenstrasse, Berlin.

    M. DEGRELLE, Léon, demeurant Drève de Lorraine, déclare ne plus reconnaître dettes contractées par son épouse Greta von Schweinhund.

    LE MONSIEUR qui a été vu, le dimanche 7 à 16H, rue d' une Personne, lisant le seul exempl. vendu ce jour-là du <> est connu. Il est prié de rapporter ce numéro à la Bibliothèque Royale (section périodiques).

    EMPLOI:
    JE SUIS seul, oublié, démonétisé. Cherche plan à élaborer pour société de demain. Ecrire Henri de Man, rue de la Trahison, 23.

    VEHICULES:
    CORBILLARDS à vendre. Conditions spéciales pour familles traitres et collabor.

  • Je possède encore un vrai « Faux Soir »

  • Ma mère qui vendait des journaux, pendant la guerre, n'a pas reçu le faux soir

  • Cette histoire commence le 20 octobre 1943 et se termine, par un énorme éclat de rire, le 9 novembre de cette même année.
    A cette date, des résistants du Front de l’Indépendance vendent, en quelques minutes, cinq mille exemplaires d’un faux numéro du SOIR.
    Auparavant, il a fallu, dans le secret et en vingt jours, trouver un imprimeur, assurer la rédaction des articles et organiser la distribution du quotidien.
    Tout réussit grâce au courage et à l’audace d’un groupe d’hommes.
    La Belgique rit aux éclats, et on l’entend de loin. La parution du « faux » SOIR , au seuil d’un nouvel et dur hiver d’occupation, est une victoire de la résistance, un espoir pour la population et une belle revanche sur la presse pro-allemande.

  • Certains exemlaires se négocieront juqu'à 1500 à 2000 francs.

  • - Ah Arthur (M. Roels), et ma bouteille de bière ?
    - Oué, j'avais 2 bouteilles de bière, une pour vous et une pour moi. J'ai laissé tomber la vôtre.
    - La mienne ? Comme commissionnaire, je te retiens, toi. Mais comme locataire je ne te retiens pas. Tu as 3 mois de retard !
    - Vous en faites toute une histoire pour une petite mansarde de rien du tout. A tout à l'heure... Ah, je vous abandonne ma bouteille.
    - Ah, ma bière nationale ersatz à 0 dégré virgule 8.
    - Je l'ait fait analyser.
    - Et alors ?
    - On m'a fait savoir que mon cheval avait le diabète.

  • Film belge de 1954 réalisé par Gaston Schoukens.
    Scénario E.Olin. Musique José Fontaine.

    Avec Marcel Roels(Arthur,dit le fou) Roger Dutoit (Raymond ),Jean-Pierre Loriot (Robert),Victor Guyard (Claes) Madeleine Rivière (Gilberte).

    C'est le résumé qui était dans la revue le Moustique le jour où le film est passé à la TV:

    --Frémissant sous la botte nazie,le peuple belge résiste à tous les échelons: témoin en est ce marchand d'oiseaux qui passe pour un dérangé, et qui n'hésite pas à brocarder les troupes d'occupation avec une audace tranquille.

    Toujours dans la revue----Notre avis: un épisode piquant et authentique de la Résistance retracé avec humour par Schoukens.
    ----
    PS dans mon commantaire précedent j'ai oublié le P d'exemplaire.

  • Le Schleu commence, en désignant un canari:
    - Dieser.
    - Ah, dieze. C'est un beau.
    - Wie viel ?
    - Hundert ffffünf...zig Francs.
    - Hundert fünfzig Francs ?
    - Ja. C'est un beau. C'est un zébré.
    - Zébré ?
    - Oui. C'est très difficile à élever. 1 sur mille... ein.. ein für euh... tau... tausend ?
    - Ach, pourquoi, warum fous pas apprentre lanke allemande ? Très belle lanke. Très utile.
    - Oué, très belle langue. Mais c'est pas la peine. Vous venez ici une fois tous les 25 ans. Et quand vous êtes là, on ne peut tout de même pas ouvrir son bec !

  • ...on est deux à avoir un vrai faux Soir!
    Et attention de ne pas vous faire avoir quand on vous propose un vrai faux Soir, car il existe des faux vrais faux Soir...vous me suivez, non, c' est pourtant clair; ce sont en fait des vraies copies du vrai faux Soir, simple non!
    Il existe aussi un tof petit livre qui explique tout en long et en large sur ce vrai faux journal( qui est en fait une
    seule feuille pour deux pages). Le "Faux" Soir, de Marie Istas, paru aux éditions J.M.Collet en 1987, et qu' on peut trouver en occasion pour quelques €.
    Encore un petit morceau choisi du journal;
    NECROLOGIE:
    M. Gérard ROMSEE, secrétaire général à l' Intérieur;
    M. Fritz-Jan HENDRICKX, négrier en chef de Belgique;
    M. VAN COPPENOLLE, colonel de gendarmerie et candidat-fisillé;
    M. Léon DEGRELLE, cocu;
    M. Pierre DAYE, président de l' Association de la Presse Vendue;
    M. Piet MEUWISSEN, vice-président du << Smokkeleers Club de Belgique>>;
    Les familles DELATION, COLABORATION, Trahison et ORDRE NOUVEAU, ont la profonde douleur de vous annoncer la fin mystérieuse de M. SCHUIND, soi-disant secrétaire général au Ministère de la Croix de Fer avec feuille de chêne; de l' Ordre de la Collaboration, de l' Ordre du Bain de sANG? décédé le 27 septembre, par hara-kiri et provisoirement inhumé à Nivelles, dans le caveau des Kollaborateurs repentants.
    Un service funêbre aura lieu le 11 novembre 1943, dans toutes les églises de Belgique. On est prié d' arborer ce jour-là cocardes et insignes tricolores.
    NI FLEURS, NI COURONNES, sauf sur les monuments aux morts.

  • Il vous suffit de cliquer sur le lien. ;o)

  • J'ai reconnu les voix de la mei qui vend son kipkap et d'autres personnages du film car ils interviennent dans les compilations de chansons et de sketches du Vieux Bruxelles. Si quelqu'un pouvait les identifier et citer leur nom, ce serait un bel hommage qui leur serait rendu.

    Nelly, merci pour ta gentilesse, mais c'est surtout à Pierrot qu'il faut adresser un grand coup de chapeau. Car j'ai souvent constaté que quelques minutes après lui avoir envoyé des photos, celles-ci étaient déjà en ligne sur le blog. Et comme je suis très loin d'être le seul à lui envoyer des documents, Pierrot fait un fameux boulot pour animer son blog et le rendre très réactif. Je regrette que mes parents ne soient plus de ce monde car ce blog leur aurait certainement rappelé des souvenirs qu'ils auraient partagés avec vous.

  • Attention que le film est une adaptation d’un fait de guerre de la résistance. Dans la réalité pas mal d’investigateurs du «Faux Soir », ne sont jamais revenus des camps de concentration.
    En ce qui concerne les acteurs. Se sont pratiquement les mêmes que dans le film « Erzats », de Gaston Schoukens ». L’histoire se passe pendant la guerre de 14-18.

  • La marchande, une smokkelesse vante son kip kap. Elle flatte la future cliènte en disant sur son enfant "wa skuun kinneke, tes persés kinneke juzeke"( on dirait l'enfant jésus). Là lA dame dit que le kip kap stinkt (ne sent pas bon). La marchande furieuse répond " Krapt op mi aa lierke meteko (fout le camp avec ton vilain singe). Cliquez sur la photo pour entendre ce dialogue purement Marollien.

  • me fait penser à échange entre une vischwijf et une menagère : -combien ,madame ,vous voulez donner ?-combien vous demandez?-Eh bien ,3 francs et je gagne pas 20centimes sur vous ..quel bel enfant vous avez sur ton bras, madameke ,ça est un klieter . je ne donne qu'un franc cinquante ...-un franc cinquante ?mettez encore un franc tout près , madame . -non .-non? alors ,allez seulement avec vot' sal' metteko !

  • La photo 14, Marcel Roels à l’arrière du tram. La scène à été prise, à mon avis au dépôt du tram au coin de la rue d’Enghien et de Bonne à Molenbeek, à 200 mètres de la brasserie Van Den Heuvel.
    J’allais souvent chercher du pain avec ma bobone dans cette rue.

  • Photo 2: Boulevard ,Adolphpe Max au loin on voit encore l'ancienne Gare du Nord.
    Photo 12: rue Neuve.
    Photo 13: Colonne du Congrès.
    Photo 15: Comme Jeancke je pense à la rue Peereboom à la gare de l'ouest à Molenbeek

  • De mon commentaire précédent pour la gare de l'Ouest photo :14 et non 15 sorry

  • bonjour a vous tous , oui le film est super , oui il est possible de l'avoir en dvd a la maison pour 10€ via la rtbf , MAIS MAIS le plus beau dans cette histoire , je remercie ma maman , car je suis née le 9 novembre 1943 et j'ai un exemplaire de faux faux soir . voila ma petite histoire .
    amitiés a vous tous

  • J'ai de nouveau regardé le film avec mon mari cette fois. Il y a plusieurs années il est passé à la TV. Heureusement je l'ai enregistré et depuis je l'ai vu et revu . Je vais quand même le commander à la RTB en DVD. L'image sera plus belle et ce n'est que 10 euros

  • Un autre Téléfilm cette fois est passé il y a longtemps à la TV. Pitje Snot qui était un pur Marollien du Bloempanchgang et l'affaire Courtois. Le commissaire Courtois était un flic ripoux qui a commis un meutre Pitje Snot était son indic etc.... C'est également une histoire authentique que mes grands-parents m'on raconté souvent et tous les Marolliens connaissaient Pitje Snot. Là j'ai chercher sur internet mais sans succès. Je regrette je l'ai vu à la TV et ne l'ait pas enregistré. Apparement il n'en ont pas fait un DVD et c'est dommage car c'est tout aussi savoureux qu'un "Soir de Joie".

    Heureusement "Les Mémoires et Révélations de Pitje Snot"
    ont été réédités par l'Edidions Ordre du Bloempanch. J'ai acheté par commande le livre quel plaisir à lire ses 32 pages un vrai régal au prix de 8 euros seulement. A sa sortie il coutait 10 centimes.

    Un extrait:" Les Marolliens sont les seuls vrais Belges de toutes les Belgiques. A Gand on est flamand, à Liège wallon : aux Marolles on est belge,car le Marollien est un produit du croisement du wallon et du flamand".
    Un autre extrait:" Brabançonne" spécialement offert à Pietje Snot par le poiète national Jef Casteleyn
    A la Marolle vous devenir illustre
    Comme Artevelde ,Breidel et De Coninck.
    Avec Porcelijntje qui fabriquez de lustres
    Et buses de gaz ,vous a pris pen en ink .Etc...

  • Merci Nelly,
    A la vue de la photo ? francine a immédiatement reconnu la place Sainte Catherine.
    Personnellement, j’avais un doute je pensais à la Place du Vieux Marché-aux-Grains.
    Maintenant que Nelly confirme, que c’est bien la Place Sainte Catherine, je pense que le café « Au Marché Matinal » était le café que mon père fréquentait, et que l’ Adolphe Delhaize était sur le coin de la rue de Flandres, partie du cinéma Tabora.

  • En plus de "Erzats", il y a bien-sur "En avant la Musique". Deux versions, 1935 et 1958. Les deux histoires se situent aux expos de Bruxelles. Avec G Libeau, etc.

  • Voici un extrait d'un autre film belge de 1954 : "Une Fête de Quartier" avec Marcels Roels ,Jean-Pierre Loriot et bien d'autres.
    Cliquez sur le lien

  • photo: 8, je crois que c'est rue Ruysbroeck je reconnais la façade de l'école ménagère où nous allions avec l'école 15. C'est là que se trouvait l'imprimerie de Ferdinand Wellens. Maintenant c'est la section préparatoire du lycée de la rue de la Paille.

  • Fête de quartier,je me demande si ce n'est pas la place de la Vaillance et la rue Wayez à Anderlecht. Peux-on confirmer ou non?

  • après la vision de l'extrait une fête de quartier , je pense comme toi qu'il s'agit bien d'Anderlecht

  • OUI Nelly c'est bien rue Wayez et place de la Vaillance(je suis certain)

  • Pour l'extrait de "Fête de Quartier"notre ami Pierrot n'est pas du même avis que nous trois: voici son avis

    Sur la 1ere image du film on peut voir la Place Sainte Catherine
    et un petit stuske de l’église.

    Un peu plus loin, dans le film.
    Les deux Brasseurs, livrent leur tonneau au café Au Vieux St. Pierre, café situé rue d’Anderlecht ; en face de Wiske van Laurent et du pharmacien Copin.
    Pierrot

  • PIERROT GE ZAAIT MIS!!!!!!!!ou sinon tu trompé de topic comme Nelly le pense.

  • C’est bien le marché annuelle d’Anderlecht, (septembre). Sur une vue de la foire il y à un tir « Flobère », la famille Stassart peut-être.
    C’est le jour du vetten os.

  • Je confirme ! sur la plus part des photos ces bien Anderlecht ,Place de la Vaillance Rue Wayez , rue Formanoir.

  • ...moi "s' aucisse" je dis chez les Mauves,
    200% certain de certitudes;o)

  • Je possède encore le film en cassette si une copie intéresse quelqu'un faite le moi savoir

  • Bonjour,
    Je cherche en vain un exemplaire de ce film formidable, est-il possible d'obtenir
    une copie sur VHS ou sur DVD ? En avez-vous d'autrres ?
    Commen faire pour le paiement ?
    Un IMMENSE merci !!!!

  • Je cherche cun DVD ou VHS de ce film depuis très lontemps sans succès
    Comment faire pour obtenir une copie, comment faire le paiement
    UN TOUT GRAND merci d'avance
    Une Bruxelloise à la côte

  • Bonjour,
    Depuis mon démanagement (cassette égarée) , je cherche désespérement une copie de ce film inoubliable.
    Qui peut m'en procurer une contre paiement bien entendu ?
    J'habite à la côte, la médiathèque est à Bruxelles.....la RTBF boutique ne l'a plus.
    un énorme merci d'avance
    Jacqueline

  • J'espère que tu vas bien ,merci pour ta visite.

  • J'espère que tu vas bien, merci pour ta visite. Au fait j'avais lu, je crois que c'est sur ton blog, ou sur celui du cafébrocante, qu'il y allait avoir une exposition des photos de ton spectacle au Palais des Beaux-Arts et que ce serait gratuit pour l'amical 7 . Est-ce que le projet est tombé à l'eau?

  • Merci à Serge pour le FAUX SOIR

  • ...je crois qu' il y a une erreur sur le "FAUX" soir! Les pages que tu montres (Serge ou Pierrot) ne sont pas celles-là.

  • ...veuillez m' excuser, j' ai été trop vite pour mon commentire précédent. En y regardant de plus prêt je vois que ce sont bien des articles parus dans le faux soir, mais ils ont étés découpés. Sur le faux, sur la page 1 il y a deux photos(d' où ma confusion) une d' un bombardier américain dans le coin supérieur gauche et une autre coin inférieur droit où on voit Adolf avec la légende pour la photo ;Dass habe ich.::
    la suite (nicht gewohlt). Une zwance, car on lit plus loin que le metteur en page a commis une erreur et que les deux photos devaient se trouver l' une au-dessus de l' autre, l' avion qui lache ses bombes sur la tête d' Adolf.

  • Classement en 1998.
    D'abord batptisée place des Panoramas en raison de la vue dont on y jouissait sur la ville basse, la place du Congrès fut aménagée en 1848-1857 par l'architecte J-P Cluysenaar. L'espace rectangulaire est agrémenté en son centre d'un espace vert dominé par la colonne du Congrès, oeuvre de J. Poelaert. Dessinée par Cluysenaar, la balustrade monumentale rythmée par une série de réverbères clôt l'espace du côté de la rue Royale. Ce petit parc s'intégrait dans un vaste ensemble: il surplombait un marché couvert et s'ouvrait sur des escaliers monumentaux qui menaient vers le bas de la ville. Ce complexe fut détruit en 1953 pour faire place à la Cité administrative de l'Etat.
    Source : promenades dans le passé à travers le patrimoine protégé de la ville de Bruxelles.

  • la premiere photo a gauche c est devenu un magasin de fruit comme mayol

  • ou je peut trouver ce film en DVD
    merci d'avance pour information

  • Bonjour Marc Berre,

    Plus haut dans les commentaires de Jeannine Goosens, elle nous dit qu'il est possible de l'avoir en dvd a la maison pour 10€ via la rtbf.

  • Il est également en location à la Médiathèque.

    http://tinyurl.com/43j6my2

  • @ Bonjour Jacqueline - 16 mai 2013


    A la boutique de la RTBF ou la louer à la médiathèque passage 44, info de Serge et Nelly.

  • Merci poiur la réponse, MAIS... j'habite à la côte maintenant, la médiathèque est à Bruxelles, la boutique RTBF ne l'a plus.
    Il y a d'autres films belges qui m'intéressent "fête de quartier" "la famille Klepkes" "le chantier des gosses"
    Qui sera la bonne âme qui m'en procurera (contre paiement bien entendu)
    un ENORME merci
    Jacqueline

Les commentaires sont fermés.