LA FEMME DE LA RUE DU SAINT ESPRIT

 LA FEMME  DE LA RUE DU SAINT ESPRIT.

 

Le soir de la Toussaint, le chanoine d'Anderlecht venait de confesser une des ses pénitente, dans l'église de la Chapelle.

Quant il sorti de l'église,  la nuit était déjà noire.

C'était la nuit des trépassés.

En traversant le cimetière,  le chanoine entendit une voix qui s'adressait aux morts

"Dormez en paix bonnes gens, dormez dans votre cercueil ; l'église prie pour vous".

Le chanoine s'arrêta, il "biberait" de peur.

La même voix se fit encore une fois entendre ! Et sous ses pieds, il entendit encore d'autres sons.

Il reconnu la voix d'une femme enterrée depuis quelques  jours, qui disait :

"Je ne puis dormir, hélas ! J'ai abandonné mon enfant".

Le curé en était certain, c'était bien  la voix de la jeune femme, elle habitait dans la rue du Saint Esprit.

La petite fille de deux ans, qu'elle avait abandonnée, était morte le lendemain.

C'est pour cette raison, que tous les jours à minuit, elle devait répéter cette phrase :

Dormez en paix bonnes gens, dormez dans votre cercueil ; l'église prie pour vous.

Source :  Contes et légende du Vieux Bruxelles - Noir Dessin Production.

 

sc21

Tableau de Louis Clesse ,  Travaux de la jonction Nord - Midi

 
 
sc8
 

Photo 1

 
 
 
sc9
 

Photo 2

Sur la photo, plusieurs têtes connues de Bruxelles. Par ex Mr Demol journaliste au journal "Het laatste nieuws", avec son chapeau des "Chevaliers de St Michel".
Jeancke.

 
sc10
 

Photo 3

 

 Depuis plus de trois cents ans, Sainte Dorothée est honorée à l'église de la CHAPELLE.

C'est en 1653 que la confrérie des fleuristes et jardiniers offrit à cette èglise une statue de la Sainte patronne.

Cette confrérie qui, au siècle dernier, prit la dénomination de la société de Flore et ensuite de la Société Royale Linnéenne et de Flore existe encore aujourd'hui.

Au siècle dernier, St Dorothée était encore Fêtée avec fastes en l'Eglise de la CHAPELLE. Ce petit texte est un extrait d'un fascicule de présentation de la ROSE DOROTHEE, selectionnée spécialement pour le Millénaire de BRUXELLES.

Ecrit par Andrée Bolsius (4 février 2009).

 

Commentaires

  • Jetty est la fille de Louise et Gust du café Papillon rue Haute. Elle nous a quitté pour toujours dans les années 70 à l'âge de 48 ans . Jetty avait quinze ans de plus que moi. J'ai beaucoup de souvenirs d'elle. Avant qu'elle s'est mariée le soir dans le café de ses parents elle me racontait des histoires de cimetières et de revenants que j'écoutais avec attention. Elle terminait l'histoire en me disant quand j'allais rentrer à la l'appartement qu'ils seraient là pour m'enlever etc..Et moi dans mon lit j'avais toutes sortes de cauchemars et ne disait pas pourquoi .Une nuit je rêvais qu'un homme venait vers mon lit avec un sac et une bougie pour m'enlever. Je me suis réveillée en hurlant en pleurant et mes grands-parents essayaient de me calmer mais rien à faire . Je les ai obligé de chercher partout après cet homme. Ensuite Jetty en a attrappé de ses parents et c'était fini .Ensuite elle s'est mariée et elle a eut ses jumeaux . Pendant des années elle a tenu un magasin de saccoches rue Haute dans un rez-de-chaussée de l'hôpital Saint-Pierre du nom de "Jaguy,"le diminutif du nom de ses enfants (Jacques et Guy). J'arrête maintenant car je pourrais parler des heures de Jetty . Jetty que j'aimais beaucoup.

  • Si vous voulez passer une nuit terrifiante ,lisez l'histoire de chic Pierrot peu de temps avant d'aller au lit. A minuit la femme du Saint-Esprit doit répéter sa fameuse phrase.... Grrr
    J'ai lu sur un autre blog qu'un petit garçon avait été terrifié rien qu'en entendant la phrase suivante: Il est minuit c'est l'heure du crime. Si ce visiteur qui entretemps est devenu grand lit mon message, il sera mieux vous raconter cette histoire que moi.

  • Qui se souvient?
    Sur la photo"La marolle aux Marolliens"on remarque en bas à gauche un monsieur qui applaudit.Cette personne a vécut une chose horrible!Un jour,ce monsieur se trouvait au bureau de chômage et il tenait son petit-fils sur son bras,à ce moment là il y a eu un hold up et malheureusement un coup de feu a été tiré et la balle a mortellement atteint le petit garcon.On en a beaucoup parlé dans le quartier, ce monsieur habitait rue Haute au-dessus de l'agence du tiercé(en face de l'actuel bureau de mutuelle).Son épouse cousait,reprenait(modifiait) des robes pour ma maman.

  • Je me souviens ,C'est vrai c'était une bien triste histoire qui c'est passée place Rouppe. Le père du petit garçon était le jeune frère de Walter D.... Cette famille habitait en face du Rialto au dessus du magasin "Les Ciseaux d'Or.

  • Sur la photo, plusieurs têtes connues de Bruxelles.Par ex Mr Demol journaliste au journal "Het laatste nieuws", avec son chapeau des "Chavaliers de St Michel.

  • ...bonsoir, j' ai vu Antoine et sur le tonneke, le zoeghemenneke "KETJE", l' emblème et le nom de la bière sortie à l' occasion du millénaire de notre cher Bruxelles en 1979. La photo a du être prise entre 1979 et 1983. Les autres personnes, je ne vois pas qui elles sont (faut dire aussi qu' on est au Sablon, n' est ce pas!).

  • Tous les personnages de la photo participaient souvent à l’ouverture de la foire de Bruxelles, ça j’en suis sûr. Et certains d’entre eux étaient échevins à Bruxelles.

  • MERCI BEAUCOUP POUR VOTRE ARTICLE

  • Super article, j ai une demie molle!

Les commentaires sont fermés.