Les Bruxellois à la Mer.

 sujet de décembre 2008.

Les Bruxellois prennent l'air à la mer

 

 

 

Les Plages Belges-1

 

Départ en Bus

 

Maurice + Swa + Jojo +  De Joncker

A 1 - Swa "de Pruimer" A 2 Maurice le marchand de journaux et le petit Ket, Jojo.

En Moto

 

oct j

 

En Side Car

Side Car1

 

Et en voiture (presque)

 

 

Et en voiture

Pierrot, en panne sur l'Autoroute de la mer 

 

Ostende

 

Les Parents de Guillaume Kekenbosch
et Jeannine sont déjà sur Place.

 

 

 

 

MES PARENTS ET MA FEMME A OSTENDE

 

Sans attendre de passer à la pension

 

 

 

La-Boule-d-Or

Boma Bich, met ses pieds dans l'eau.
C'est la première fois que la Boma de Nelly, voit la mer.

 

 

boma_dans_l'eau[1]

 

 

Jean_et_r..[1]

A1 :Jean Bich A2 : Nelly A3 : René Liégeois le cousinde Bich.
B1: Jean B2: Anna, les parents de René. Les parents d'Anna ont tenu le café "Au Coq" de nombreuses années rue Montserrat avant Jean Bich. B3 : Rosine, ma mère.B4 : Harriette, une soeur de Wis du Papillon.

 

 

tram moustache ostende

Merci à Jeannine Goossens, pour la photo du tram de la mer.

 

 

 

Blankenberghe

 

 

francine à Blankenberg

francine un dimanche au bord de la mer du Nord

 

 

Arthur-à-la-mer

Arthur Baré

 

 

Les  PARENTS de Guillaume  à BLANKENBERG

Les Parents de Guillaume

 

 

 

 

Léon Pars, vacance juin 07+printemp 07 074

 

 

Léon Paris et son épouse

 

 

 

Middelkerke-1

 

 

Andrée et Marie-Jeane g

Andrée et Marie Jeanne

 

 

 

arthur_(2)[1]

 

Serge et la papa d'Arthur

 

famille e

 

famille g

 

 

Westende

 

 

 

francine et ses deux enfants

francine et ses deux enfants

 

 

 

groupe ecole 1

 

 

Marie J

 

 

Marie Jea

 

 

 

Nieuport

 

 

Un Soldat à la Mer

 Pierrot - Caserne de Lombardsyde - 1962

 

 

Beeck 007

 

 

 

 

 

 

 

Marie Jean

 Andrée et Marie Jeanne

 

 

 

 

Une Bruxelloise à la Mer

 

 

 

Nieuport - Patrick et sa Maman

 

 

 

Heyst-Sur-Mer

 

 

à la mer-1

 

 

 La Maman de Serge et la photo ci-dessous Serge

 

 

 

à la mer-2

 

 

 Knocke-Sur-Mer

 

 

Jacky - merci à Guillaume Kekenbosch

 

 Le Ket de Jeannine et Guillaume - ci-dessous leur petit fils.

 

 

mer02 2003 3 Guillaume Keekenbosch

 

 

 

 

Et voilà la mer c'est fini

 

Et voilà, retour sur les grands Boulevards pour la Maman d'Andrée et son Mari.

 

 

 

 

 

 

 

Commentaires

  • Je crois que c'est en 1945 ou 46 que que ma boma Bich ,a vu la mer pour la première. Ce sont ses premières vacances. Souvent
    elle m'a dit la belle époque c'était pas pour nous les ouvriers. Quand on était malade nous n'étions pas payés. Etant jeune elle travaillait dans une usine de cartonnage, payée à la pièce, rue Barra, comme beaucoup de la Deevestroet.Le dimanche c'était pour faire la lessive etc...Elle terminait en disant que les choses avait changées pour eux grâce aux
    socialistes

  • Sur la photo juste en dessous de ma boma.C'est juste après la guerre je crois
    en 1945 ou 46. Ce sontles premières vacances pour beaucoup de personnes. Les
    congés payés n'existent que depuis peu et ensuite ily a eu la guerre.
    A1 :Jean Bich A2 : Nelly A3 : René Liégeois le cousinde Bich.
    B1: Jean B2: Anna, les parents de René. Les parents d'Anna ont tenu le café "Au Coq" de nombreuses années rue Montserrat avant Jean Bich. B3 : Rosine, ma mère.B4 : Harriette, une soeur de Wis du Papillon.
    _____

  • Bon...jour mes Chaukess,

    en volle vitesse, vu les tofs photos, petit choc en voyant celle de "PATRICK et sa maman", j'aurais vraiment cru que c'était Marcel LEMAITRE (cheveux moins longs) et aussi la dernière photo "sur les grands boulevards" là je trouve que le pei avec sa dikke mouch ressemble très fort...à Enrico MACIAS hei ma vast ? A très bientôt. Straffe GILLE

  • Le Tram Ostende – Lombardsijde.

    Quand on n’était pas en mission, et caserné à Lombardsijde, tous les quinze jours pour revenir de permission, je prenais le tram de la mer à Ostende.

    Quand le départ de Bruxelles était plus difficile, accompagné de francine, je prenais à la gare du Midi, le train suivant.
    Arrivé à Ostende trop tard, pour prendre le tram, là j’étais obligé de prendre un taxi pour ne pas arriver trop tard à la caserne (avant minuit).Heureusement pour mon porte-monnaie, d’autres gars étaient aussi en retard, et on se partageait les frais du taxi.
    On avait intérêt à être à l’heure au poste de garde car…….

    Les minutes et heures de retard étaient comptabilisées. Dès que le total atteignait 24 heures.
    La sanction tombait :
    Pour un jour (24 h.00) d’absence illégale = 2 jours de cachot et, et, et 4 jours après la classe.
    Un jour, Nelly a demandé, si le service militaire formait un homme ? Je n’en sais rien mais on apprend à être à l’heure !

  • Merci d'avoir mis mes photos. Maintenant je vais faire des courses et dès mon retour je vais faire parler mes photos. J'ai pas mal de souvenirs les concernant.
    Un très beau topic avec de magnifiques photos très originales mais il serait encore plus chouette avec qq commentaires. Alors mes amies et amis du blog faites un petit effort en racontant un souvenir, un stuut, une anecdote. C'est agréable quand on vient sur le blog de lire les commentaires des autres et puis nos amis les responsables, Francine et Pierrot le méritent bien. Quand on remarque le blog il font tout leur possible pour qu'il sort de l'ordinaire . Alors nous faisons un petit effort en mettant des commentaires et les visiteurs viendront de plus en plus nombreux.
    ------
    PS : Pierrot était-ce une panne d'essence? A quel niveau de l'autoute étais-tu? Quest-ce qui est arrivé à cette voiture?

  • Une histoire est toujours la bienvenue. J'ai un voisin( Henri le crollé)qui m'a raconté qu'étant enfant il est parti de la rue Haute à vélo fin des années 50 pour aller à Blankenberghe avec des copains. Ils avaient entre 12 et 14 ans et ils ont mis 12 h pour faire 100km . Et son ami que vous connaissez tous m'a confirmé ça. Pour le retour ils ont mis 5h.

  • avec Henri Mertens nous somme partis a quatre kets pendant les vacances scolaire de Paques a la mer en velo 12h a l aller mais en faisant des arrets presque toute les 1/2 heures, la maman d'Henri(Lisa van Liette)nous attendais sur place et avais louer un appartement rue des pecheurs a Blanckenberghe,10 jours sur place sans nos parents,je te dit pas tout le zotestuute qu'on a pu faire !!j'etais le plus jeune 12 ans!! les deux autres Victor(bouge)et Charel Midag que Gilbert a aussi bien connut devais avoir +- 14 ans le retour a été plus rapide en effet car presser de rentrer, quel souvenir formidable dans la vie d'un jeune ket, je crois que peu de parents oseraient laisser partir leurs enfants seul a l'heure actuelle.

  • pour la petite histoire , mon papa était conducteur de tram a bruxelles a la S N C V
    devenu maintenant le TEC ou DE LIJN suivant l'endroit , et pour moi le tram moustache reste un bon souvenir il avait fière allure sur son trajet entre Knokke et La Panne avec son fameux PIMPOM PIMPOM , aujourd'hui il est de KUST TRAM et il parle uniquement flamand

  • Sur ce fameux tram si vous vous souvenez bien les portes restait ouverte avant et un ket du quartier en faisant le zot a sortit sa jambe et.... fini sa jambe ,ecrasée sur un des poteaux qui longait la voie je ne me souvient plus de sont nom, peu etre Gilbert ce souvient???

  • Concernant ce ket du quartier un peu fou qui a perdu sa jambe sur ce tram de la côte je le connais très bien puisque c'est moi. Mais malgré ce stupide accident les années de notre jeunesse que nous avons passées à Blankenberge furent parmi les plus belles de notre vie. En effet c'était l'époque un peu folle des années 60. Je tiens aussi à témoigner que cet accident m'a néanmoins permis de vivre une vie normale et très heureuse. Une dernière chose, peut-être je suis le fils de Mond et je suis né rue des prêtres à quelques maisons de Katje.
    Henri.

  • Cette photo date de 1960 et j'ai 16 ans. Elle a été prise au tennis à Blankenberghe. A 12 ans j'avais ma grandeur avec un 40 de pied. Pour l'époque j'étais grande. Maintenant beaucoup de filles ont un double mètre. Ma maman, pour son époque était une géante. Les temps on changé hein? Nous portons un pull jacqcard. J'ai toujours eu de rès beaux pulls depuis ma naissance, c'était l'oeuvre de Rosine qui était une artiste en tricot. Elle faisait tout sans livre et plus tard quand elle ne s'en sortait pas je finissais son travail. Sur les livres elle disait "ge mou bekan ne kop van ne minister hebbeen vi da te verstoon".

  • Sur la photo ou Pierrot est en panne,a coté de lui je ne sais pas si c'est Francine mais elle a l'air de penser "ail ail ,heis waal is beizeg on te froechele,tes no de kluute"

  • Pour cette année 1960 ma maman avait loué un appartement, un rez-de-chaussée pour un mois sur la digue à Blankenberghe(là où maintenant il y a le Beach hôtel).A cette époque c'était de grands appartements avec plusieurs lits mais sans aucun comfort. Un évier et wc et une cuisine sans TV. Nous n'avions plus eu de vacances depuis 1946 et la première quinzaine je l'ai passée avec mes grands-parents. Le temps n'était pas terrible mais on s'est bien amuser. Tous les soirs on sortait. En ce temps-là sur la digue dans les établissement il y avait des spectacles , des chanteurs etc... Près du port toujours sur la digue en journée on allait boire un pot chez Jefke de brusselleir ou au tennis au coin je crois le café des Artistes pour boire une Rottenbach (comme disait boma ) avec de la grenadine et des crevettes. C'était simple mais que de bons souvenirs.

  • Deux de mes commentaires sont pour la photo qui se trouve sur l'autre topic des bruxellois à la mer.

  • Ma mère qui était petite et mince ( 1938 )
    est valsé en arrière et est tombée de la moto sur un tas de sable au milieu du chemin qu'ils avaient pris avec toute la bande de motards du quartier Notre Dame au Rouge , étant les dernier , personne n'avaient rien vu et n'entendaient rien avec le bruit des moteur ,quelques centaine de metres plus loin son mari c'est enfin rendu compte qu'il avait perdu quelque chose.
    Elle ne pouvait plus parler,tellement elle avait crié et les jours qui ont suivis
    elle à eu du mal a se bouger ,ze wass gekrokt .
    Ma maman a garder le souvenir de son mari
    Roger , mort accidentellement en 1941 .
    j'usqu'à la fin de sa vie ,et parfois elle
    me disait " moest daen na zoe young steurve " .

  • Je ne sais pas de quelle année date la photo mais on peut déjà y voir l'enseigne de "Léonidas".Avant devant ce magasin c'était toujours noir de monde les gens y faisaient la queue. Maintenant c'est plus pareil.

  • Cette photo datte de 39 ou 40 .
    LE mari de ma maman est mort accidentellement début 41 .Il avait 31 ans
    et ma maman 24 ans elle ne sait jamais remariée ,il a été son grand amour et elle en a parlé jusqu'a la fin de sa vie .

  • Chère ANDREE je découvre avec un certain effarement que la photo du couple "sur les grands boulevards" représente en fait tes parents. Je pensais qu'il s'agissait d'une photo d'un couple anonyme sur les "grands boulevards"...

    Si j'avais su je n'aurais certainment pas qualifié ton papa de "pei" ou alors j'y aurais AJOUTE au moins un qualificatif aimable et/ou respectueux.

    Je ne le savais pas et je m'en excuse, mais cependant je maintiens que ton papa ressemble (pour moi) extraordinairement à Enrico MACIAS (que j'aime beaucoup). Bigs à toi et à tou(te)s. Stoume GILBERT.

  • Tu es tout excusé ,il n'y à pas de quoi faire un malaise .
    De plus , ce n'est pas mon père , vu qu'il est mort en 1941 et que je suis née en 1944
    et a cette époque il n'y avait pas encore de banque de sperme où le sien aurait pu être stocké . Mais nooon!! Stoem pas tant que cela . Bonne soirèe .

  • Sur cette photo, c'est la fmme de Lomme Plat et sa gamine Germaine.
    Le ketje à côté, vous avez deviné, c'est moi !!

  • C'est début des années '30 que mes grands-parents mirent mon arrière-arrière-grand-mère Jeanne Bergies (1850-1934) sur le train d'Ostende. Jeanne avait plus de 80 ans et n'avait jamais vu la mer. Elle était émerveillée.

  • mon papa étais un ami de bich .super tes photos Pierrot.

  • Nous somme sur la mer Adriatique, et plus précisément sur le Ferry qui nous mène sur l’Îles ou nous passons nos vacances.
    Un endroit que nous avons découvert en 81 et que nous fréquentons depuis !
    Nous gardons se souvenir de notre premier voyage qui était encore la Yougoslavie.
    Impressionné par ces route étroite et sans garde fou, nous n’en menions pas large avec notre équipage !
    Certes ce manque d’infrastructures et de commodité pouvait poser quelques petit problèmes ou désagrément, mais en revanche le peu de touristes le coût de la vie très abordable, et surtout ces innombrables îles déserte ces criques, une mer superbe clair et limpide pour pratiquer un de mes sport favoris, le ski nautique et les croisières côtière, c’était exactement les vacances dont nous rêvions.
    Je dit c’était ! Parce là ou nous passons toujours nos vacances et qui reste notre préférence était la Yougoslavie devenu la Croatie avec plus de commodités plus de tourisme, augmentation du coût de la vie, exemple, le petit port ou j’amarrait et amarre toujours mon bateau, est devenu une marina avec toutes les commodité et tout le tralala qui se paye !
    On ce doutait bien qu’un jour les Croates profiterait de l’énorme potentiel touristique qu’il détienne, plus encore aujourd’hui a l’approche de leurs entrée dans l’Europe.

Écrire un commentaire

Optionnel