Saint Eloi

 première parution, le 2 décembre 2008.

 

12_Saint_Eloi_ordination

 

La vie de Saint Eloi est celle d'un homme de grands talents, qui, en situation de pouvoir et de richesses, toujours, sans jamais défaillir, est resté dans une parfaite fidélité à ce qu'il avait placé au centre de sa vie : Dieu.

Il a inspiré bien des légendes. L'une a retenu tout particulièrement mon attention : voulant ferrer un cheval rétif, il en aurait coupé le pied puis remis en place... tout simplement ! Outre patron des orfèvres, il est donc aussi et entre autres, patron des forgerons et maréchaux-ferrants.

A Saint Eloi est ainsi lié le travail du plus précieux métal, l'or et le cheval. Réalité et mythe ici s'éclairent l'un l'autre pour nous faire part de ce comment l'homme peut assumer dans le monde avoir des dons, accepter qu'ils soient reconnus, recevoir richesses matérielles, pouvoir et demeurer humble et fidèle.
Le travail du métal ne s'accomplit-il pas dans l'Hadès, au royaume du dieu forgeron Vulcain, où s'accomplit la transformation de la pierre noire en or ? N'est-ce pas dans nos propres ténèbres qu'il nous faut descendre pour découvrir les véritables richesses ?

Alors le cheval devient l'indispensable monture : cheval noir, chtonien [1], il accompagne la part de nous-même qui doit mourir, conduit aux transformations / transmutations nécessaires, il est lien entre conscient et inconscient ; cheval de feu, expression de « l'homme de désir » lorsqu'il apparaît dans toute son impétuosité, sa générosité ; cheval blanc ailé, il conduit où l'esprit commande, monture des dieux, il est nommé «  Fidèle et Véritable » dans l'Apocalypse.

« Souvenez-vous, Seigneur, que ma vie n'est qu'un souffle et un peu de vent. » (devise de Saint Eloi)
Merci à Guillaume KEKENBOSCH pour le documentwink

Commentaires

  • Chez mon bompa il y avait six enfants. Il a commencé à travailler à l'âge de 11 ans dans une usine de lacets. C'est dommage c'était un homme intelligent qui aurait été capable de faire des études mais il fallait bien manger et puis à la belle époque comme on dit il n'y avait aucune aide sociale. Ensuite il a travaillé dans le chauffage près du pont de Luttre à Forest où ma maman, envoyée par ma boma allait le chercher à pied car il restait coller et dépensait sa semaine. Souvent il m'a raconté qu'un jour il travaillait chez un curé et que c'était vendredi Saint et que le curé en question avait un rosbeef dans le four . Cela se passe de commentaires. Pendant 27 ans (il a travaillé jusqu'à ses 67 ans il n'a pas profité de sa pension il est mort à 72ans)comme tôlier place de l'Yser. Là c'est moi que ma boma envoyait le chercher. Je me vois encore j'avais 5ans. Je partais de la rue de l'Epargne (pas loin de là)il était au café du Carillon .Il avait une très mauvaise boisson mais comme j'étais son dieu il me suivait toujours. Ma bobonne a eu un très mauvais mari mais moi j'ai eu un grand-père en or. Mon bompa fêtait saint-Eloi chaque année et il était bien tapissé.
    Un jour de saint-Eloi ma boma qui était veuve depuis quelques années nous a raconté à Monique et à moi :
    Vandoug es vaieffenvaiefjoer geleie da daan smeerlap ma opgescheird heit. Elle y pensait quand même et on a du rigoler...

  • La Saint-Eloi ,tout les ans c'était cata clop ,en stuk in de voete,je travaillait comme chauffeur dans une usine d'emballage métallique.
    A midi ont avait fini et nous devions passer a la comptabilité ou l'ont reçevait 250fr.pas grand chose mais asser pour aller boire un verre.
    Seulement le verre c'était avec une allonge et ont y mettait beaucoup de notre poche,je rentrait le soir en t'was bal op de boetjes.
    En 1985 ,rebelote ,fini a midi comptabilité et 250fr,seulement a la sortie,qui se trouvait a la porte???Madame Jeannine.
    AWEL quesque tu viens faire ici,tu sait quand même bien que c'est la Saint-Eloi!!!Awel tu fera la Saint -ELOI a la maison.ARA.
    ET comme un gentil garçon je suis retourné avec a la maison et je n'ait plus jamait fait la Saint-Eloi. NA.

  • je crois que les ouvriers d' Arcelor Mittal ne vont pas tellement etre joyeux pour la St Eloi vu le chomage et les pertes d'emplois prevuent prochainement!! St Eloi dois se retourner dans sa tombe !!

  • Saint-Eloi (588-660)) a été ministre du roi Dagobert 1er et évêque de Noyon (près de Limoges). Patron des orfèvres et des métallurgistes. J'ai chercher sur internet les paroles de la chanson que chantait mon bompa mais en vain. Elle disait ceci :
    C' est Saint-Eloi qui n'est pas mort
    Car il vit encore.
    ------
    Je l'ai retrouvée mais en chanson libertine, transformée en ( C'est Saint-Eloi qui n'est pas mort car il b....encore) par les étudiants de même avec la chanson le bon roi Dagobert . Cela m'a fait rire mais pour le sérieux du blog j'essaie encore de trouver les paroles convenables.

  • Pour les paroles, tu trouveras ton bonheur sur ce site.

  • Merci pour le lien.

  • Non, non, non, non ! Saint-Eloi i’est pas mort ! Non, non, non, non ! Saint-Eloi i’est pas mort !
    Car i chante encore ! Car i chante encore !
    Moi j’l’ai vu derrière l’église pas tout nu mais dans sa chemise !
    Non, non, non, non ! Saint-Eloi i’est pas mort ! Non, non, non, non ! Saint-Eloi i’est pas mort !
    Car i chante encore ! Car i chante encore !

Les commentaires sont fermés.