Chez Paul


 

club_de_jeunesse[1]

"Chez Paul"

Club de Jeunesse
rue des Tanneurs
1950, fin 60.

Photos et texte de  Gilbert Delepeleere

 

 

gilbert delepeleere

 

Photo 0

 

 

3 Kets
Photo 1

A1 -Félicien Couck,

Un vrai Marollien qui a toujours habité rue aux Laines op de Marolle.
Sa grand-mère Nielle a tenu un café rue Laines juste en face de la rue des Prêtres.
C'était mon ami depuis que j'avais 14 ans avec qui je suis toujours resté en contact et avec qui j'ai été souvent en "zateprossese"!!. Hélas décédé en 200O à l'âge de 54 ans. IL était également l'ami de Barthol, qui lui aussi malheureusement nous a quitté trop tôt.
Couck était aimé par tous ceux qui l'ont connu. A son enterrement beaucoup de ses amis ont pleuré.
Salut mon ami, je pense souvent à toi.
Ecrit par Titi.

 

photo du club
Photo 2

 

club de jeunesse
Photo 3

Photo prise eu Club de Jeunesse fin des années 50.
A1 c'est Jean CARTON -- il a été mon 1er ami avec "Rosse FLUP" soit Philippe DEGREEF c'était en 1948...hei ma vast ?
En A2 c'est le "TITE" le dernier de grande famille "THIENPONT" que j'ai connu à partir de 1948 à la rue de la Philanthropie et
En A3 c'est...l'abbé du club qui était un HOMME très, très, généreux mais aussi très, très (beaucoup trop) rigoriste sur la mixité des mœurs entre jeunes...il ne la supportait tout simplement pas ! 
Les trois personnages de cette photo sont décédés.

 

Chez Paul 2
Photo 4

 Cette photo a été prise au club de jeunesse -- à gauche c'est "KEKET" (Baudouin DELPLACE) devant c'est the MARCUS et derrière le pei qui choisit un disque sur le juke, le reconnaissez-vous ? Car je sais que vous le connaissez zaile. Wee aiss da !

 

Chez Paul
Photo 5

Une photo toujours tirée au club de jeunesse ou l'on peut voir tout d'abord --  tout devant en
a1 c'est Barthélémy TALON dit BARTOL, ensuite DERRIRE la tête de BARTOL et derrière ma main disons en
A2 awel ça c'est le frère cadet des 3 MARCUS
Ensuite en A3 c'est votre serviteur à côté en
A4 c'est "JAMES"  -- que je connais de très très longue date  --  avec son verre de bière et sa cigarette
et enfin à l'extrême droite en A5 c'est Jean-Marie PEETERS dit "JEAN MIE".

 

Bartol & Gilbert
Photo 6

étant donné que la majorité de mes Chaukess connaissaient "BARTOL", voici une photo qui se passe de commentaires pour vous expliquer qui était "BARTOL" pour moi.

Chez Pol - club de Jeunesse - merci Gilbert
Photo 7

Photos et texte de  Gilbert Delepeleere

Bonjour.. mes CHAUKESS,

Je vais vous délivrer de cette torture abominable en vous citant les principaux noms de cette (très) vieille photo prise au club de jeunesse... Cool, cool je vous en livrerai encore d'autres, hei ma vast ?

En A1 c'est effectivement Edouard (Eddy) VANDEKERKHOVE

A2 eh bien "X" ce ket venait qq fois au club mais n'était absolument pas dans dans la mouvance de nos bandes...

A3 jeune Espagnol (les Espagnols venaient en pleine immigration à cette époque)

B1 Evidement Pierreke PLASSCHAERT

B2 c'est Manu GODTS (école 7)

B3 juste ! c'est Julien FRAIPONT

B 4 B.R.A.V.O big LEON c'est en effet bien François STITCHINSKY alias "PANCHO", là je reste étonné que certain(e)s d'entre vous ne l'ont pas reconnu car pourtant pour moi, enfin, bon !

B5 comme dit dans un post précédent je l'ai TRES bien connu (un gentil ket) dont le prénom était je crois RAYMOND ? (il travaillait chez "GUIGOZ").

B 6 eh bien là c'est un peu spécial car je me souviens TRES bien de ce ket PHYSIQUEMENT mais je crois que je n'ai JAMAIS connu son nom ou prénom --- je ne lui ai JAMAIS parlé, mais je suis absolument FORMEL : ce n'est PAS "BARTOL" ni aucun AUTRE nom proposé par mes gros CHAUKESS.

P.S. : la même photo se trouve chez JEANNINE GOOSSENS (école 7), alors... ne faites pas les straffes chez elle maintenant... d'accord SWEET want ik kainna ! Bigs à tou(te)s et bravo quand même.

 

 

Numériser0001
Photo 8 - photo de Jef Slagmulder

 Ci-dessus Jef Slagmulder.


gilbert delepeleere

 Photo 9 - merci à Gilbert Delepeleere pour la photo.

 

 

 

 

Commentaires

  • Deux chouettes photos avec pas mal de visages connus. Je me souviens que dans les années 1970 Marcus (j'ai cru toujours que c'était son prénom)tenait un magasin de brocante rue du Chevreuil dans le coin ( là où avant c'était le magasin d'articles de natation) à gauche en venant du vieux marché. J'étais à la recherche d'un meuble vitrine et sur le trottoir devant son magasin j'ai vu ce que je cherchais. J'ai demandé le prix à sa femme :réponse 5000frs. Ensuite j'y suis retournée avec la maman de Gilbert et sa soeur Monique. Là leur maman demande le prix à Marcus: réponse 7000 frs. Je lui dit que sa femme m'a dit que le prix était de 5000 frs ,là il s'est fâché sur sa femme pour le prix et dit puisque qu'elle a dit moins et bien c'est bon . Ensuite comme il nous connaissait il m'a livré le meuble gratuitement. A cette époque j'habitais rue Vilain XIV à Ixelles.

  • James de sont vrai nom Gabriel (Gaby) super danseur de boogie,que je connais depuis l'ecole 10 un grave ket!!! et qui malgré un handicap a un pied savait droldement courir quand ont allaient voler les "Pen" des étudiants a la St Verhaegen.

  • Je dois quand même vous raconter, le pourquoi on prenait les "pen" des étudiants.Pour ces derniers, cette "mouch" avait une grande valeur,de nombreux insignes décoraient leur "pen"
    Le plus rapide de notre bande ( 10-15 ans)prenait la pen et s'encourait dans la rue des Six Jetons où le reste de la bande, attendait "la victime" contre 50 francs, il recevait sa "pen" de retour.Cela ne se passait pas toujours sans bagarres.Dans les années cinquante étaient issu de familles riches.Suite au prochain numéro.

  • James ne me disait rien mais Gaby oui. Le Gaby en question habitait-il rue Haute sur le trottoir du Bossu? Si oui il a été avec moi au jardin d'enfants rue des Fleuristes dans les années 1940. C'est parents venaient au Papillon et lui jouait avec moi et d'autres dans le hall d'entrée au cinéma Carly. ET si c'est lui il se moquait de moi en racontant à d'autres que je pleurais au jardin d'enfants pour avaler l'huile de foie de morue qu'on nous donnait chaque jour avec une cuillère à soupe . Je vois encore les chaudrons, beuk! C'était peu après la guerre pour nous fortifier beuk!
    PS pour faire un beau topic il manque encore des photos du club de jeunesse et des photos d'amis de jeunesse ou d'enfance.
    On attend vos photos avec impatience .
    Merci d'avance

  • Dans les années 1950 je me souviens que la soeur de Gilbert m'a montrée une superbe pen d'étudiant que la rote bende des vieux blocs et son chef avait pris possesion. Je vois encore cette pen devant moi. Ce n'était pas d'un étudiant de l'ULB, à mon avis catholique puisqu'elle était noire avec avec une petite clip. J'ai le souvenir qu'elle était merveilleusement décorée. Je ne sais pas la suite de l'histoire. Peut-être qu'un membre de cette bande ou le chef peut nous la raconter.

  • Je ne me souvient plus si le Gaby (Jeams)qui est sur la photo avec Gilbert habitait a coté du bossu, mais d'apres le genre de truc qu'il te disait c'est fort possible que c'est lui car c'etait aussi un "meesekluuter" TRES gentil et toujours la blague a la bouche !!! Il a été longtemps " AFFICHEPLECKER" chez Hermia et puis pour l'agence Rossel avec Henri Vanpoppel.

  • Ma sweet c'était probablement la réalité la mésentente de MARCUS et de sa femme envers le prix proposé, quoique, quoique...

    Ce stuut est aussi en réalité un GRAND CLASSIQUE des truxkess, je m'explique : lorsque MOI je "faisais" encore le vieux marché avec mon beau-père MARCEL.. J'avais convenu d'AVANCE avec lui que telle marchandise avait un prix PLANCHER d'autant.

    Bon. Ce "cinéma" était surtout destiné pour les marchands qui EUX systématiquement marchandaient TOUJOURS (et c'était normal). Alors lorsqu'on venait demander à MARCEL (beau-père) un prix et que le marchand...marchandait, MARCEL disait "revenez alors quand mon beau-fils reviendra dans qq minutes". Le pei revenait me demandant le prix et MOI TOUJOURS je klachait nettement au-dessus du prix proposé auparavant par MARCEL...évidement le marchand avait la réaction espérée comme dans le stuut avec NELLY "ah non, hein MARCEL m'a dit autant et vous....en plus, ça n' vas pas ça hein".. Alors gros gros "cinéma" entre moi et MARCEL...bloquant toute possibilité au marchand de marchander " MARCEL t'as dit 5.000 frs à Monsieur, eh bien bon mais là on ne gagne RIEN, hein, comme ça moi j' continue pas hein, Monsieur prenez votre meuble car ce n'est pas de votre faute, etc, etc, ". CELA MARCHAIT TOUJOURS, hei ma vast ?

  • C'est bien lui le Gaby que j'ai connu. Il avait un handicap au pied. Une année au carnaval on devait avoir 7 ou 8 ans avec lui et Roger Monsieu et d'autres ( tous les parents étaient clients au Papillon) j'avais une longue jupe gitane. Nous étions tous déguisés et nous avons été boire un verre chez Ploegmans. Ensuite j'ai embarqué toute la bande Op de Marolle rue Montserrat et j'ai appelé mon cousin Jean (bich ) qui ne voulait pas se joindre à nous .Tous ensemble on criait après Jean descend mais il n'est jamais descendu. Et j'ai boudé Jean pour ça un bon moment. Que de fois ma tante m'a raconté ça en riant. Maintenant je comprends nous étions une bande de petits Kets mais Jean était déjà adolescent.
    -----
    Tous ensemble le samedi soir et le dimanche quand la caissière était partie nous allions jouer (Suzanne, Gaby, Roger etc...) dans le Hal du Carly et ce n'était pas sans bruit, cela dérangeait les spectateurs. Alors furieux le contrôleur , qui ne connaissait que moi , pour me punir m'a interdit d'encore rentrer au cinéma Carly et j'ai payé pour tous les autres alors que j'avais fais le moins. Et chaque ma boma allait touver le contrôleur en disant que je ne le ferais plus. J'ai à nouveau pu rentrer au ciné jusqu'à la prochaine fois et ce scénario c'est passé très souvent.

  • J' vais essayer de la faire courte car avec "JAMES"...des années et des années...

    Il va encore chaque semaine le dimanche matin après la messe au club de jeunesse.
    Il n'a pas changé...C'est vrai qu'il était un zot de pennes...Je me souviens en avoir "récupérée" UNE au restaurant "LE GLOBE" rue Fossés-aux-Loups, remember) c'était lors d'un réveillon de NOEL (63/64 ?)j'étais avec PIERREKE, on était solidement beurré...J' passe les détails. En revenant au "MISTRAL" mon JAMES m'a supplié de lui donner la PENNE que j'avais..

    Une fois la penne sur sa tête il racontait à tous ceux/celles qui ne le connaissait pas qu'il était en fin d'études de médecine et débitait cela avec le plus grand sérieux.

    Grand raconteur de blagues aussi, absolument intarissable sur son ancienne activité de colleur d'affiches comme précisé par mon leve TITI.

    Enfin je signale que l'handicap à la jambe dont souffre "JAMES" awel ce n'est pas de naissance mais bien suite à un accident de voiture lorsqu'il était très jeune gamin..combien de fois ne m'a-t-il pas fait la "blague" -- "eh bien GILBERT, je ne sais pas ce que j'ai ce matin, mais je boite tout le temps..." ça c'est JAMES. J'arrête car cela devient trop long...comme d'hab?

  • Oui les stuute de marchand ,j'avais très bien compris ainsi que ta maman leur cinéma. Mais en fin de compte j'y ai trouvé ce que je voulais.

  • et derrière le pei qui choisit un disque sur le juke, le reconnaissez-vous ?
    Peut-être Titi?

  • BARTOL.
    Je l’ai connu et fréquenter très peu, mais je garde le souvenir d’un tof ket avec un sourire bien à lui, ceux qui l’on connu me comprenne.
    Nos bagarres dans le silo de papiers cher Imifi rue du Houblon, nos décentes en traîneau au palais de Justice c’était en 55-56, j’ai apprit il n’y a pas longtemps par Francine que Bartol nous avait quitter.
    Merci Gilbert pour les photos du club je reconnaît l’un et l’autre pour les avoir croiser à l’époque ou je fréquentait les marolles.
    Je constate que les frères Marcus se ressemblent beaucoup.
    Chapeau Gilbert pour la franchise avec laquelle tu évoque la misères dans laquelle tu vivait, et que nous vivions! , je pourrait prendre le relais sans honte et sans pudeur mais croit moi sa prendrait de la place!! Et ce serait un mélange de Zola et Hugo geluuf ma .

  • D'accord c'était difficile awel le pei qui se penche sur le juke c'est --hélas -- c'était...François STITCHINSKY qui était beaucoup mieux sous le sobriquet de "PANCHO, PANCHO VILLA ou encore PANCHO-le Gitan" il a lutté chez BRYS à la foire du midi, et voilà. Je vous montrerai d'autres photos de PANCHO, mo alles in ieneki ni, hei ma vast ?

    Pour Big LEON, je n'ai pas la moindre difficulté à imaginer ta jeunesse -- le décor (sic), l'ambiance euh, familiale, le voisinage, les problèmes récurrents d'argent (oye de "prei") ET CELA TE MARQUE TOUTE TA VIE (même si tu n'en parle à personne, car personne ne pourrait comprendre réellement cela si l'on ne la PAS VECU, VECU, VECU).

    DA WASS TOCH ZOU DE GOOÏEN TAAÏD !! celle-là JAMAIS JAMAIS JAMAIS je ne pourrais l'avaler sans réagir. Bigs à mes Chaukess...

  • Bon..jour mes Chaukess,

    je parlerai encore souvent -- si vous le souhaitez naturellement -- de mon ami "BARTOL" que j'ai connu en 1950 à l'école7. Il ne vivait que pour le foot...qui était aussi son exutoire car (je l'ai déjà écrit) son enfance c'était du ZOLA. Il avait une soeur. Plusieurs fois, le jeudi après-midi j'ai été à PIED avec lui rue de la Soierie (Forest) à l'entraînement à l'UNION St-GILLOISE, là on jouait et courait pendant +/- 2 heures, on revenait à PIED (pas d'argent pour le tram) et, et, et, revenu dans le quartier, on allait manger une tartine et on redescendait pour jouer au foot au vieux marché. Quelle santé, hein. Sur la photo nous tenons tous les deux un verre de bière, le stuut c'est que ni lui ni moi NOUS NE SAVIONS BOIRE -- 2 verres et on était olé, olé...

    "BARTOL" est décédé il à qq années d'une rupture d'anévrisme à MIDDELKERKE (pendant ses vacances) en jouant au tennis...Je ne l'avais plus vu depuis de très longues années car il travaillait chez INTERCOM (aujourd'hui SIBELGA, près du canal à LAEKEN).Un jour j'étais en rendez-vous chez "INTERCOM pour une discussion très "high tech" au nom de mon employeur dans un couloir avec l'un des directeurs "INTERCOM" lorsque surgit "BARTOL" et me reconnaît, directement en bruxellois (rare pour BARTOL") -- "awel GIL wa dooïe ga ee ?" -- moi surpris mais tellement heureux de le revoir, j'embraye aussi immédiatement en bruxellois "eh bien qu'est-ce que deviens X, et tu te rappelles, et tu te rappelles" etc, etc,

    Heureusement je me suis souvenu du but de ma visite et me suis retourné en disant en guise de (flaave) boutade "et je me rappelle aussi que je suis ici pour discuter avec Monsieur X (le directeur INTERCOM)" -- "BARTOL" : "oué, oué, GILLE je comprends, allez à + tard hein, on se verra bien". Et j'ai repris ma conversation "high tech" avec ce directeur qui désormais me regardait d'une drôle de façon, hei ma vast ?

    C'est la dernière fois que j'ai vu et parlé avec "BARTOL" -- je pense souvent à lui. J'arrête..pour aujourd'hui. Bigs à vous.

  • Ja ,Francineke moest bauwve blaaïve !
    Allez 2 stuutes pour mes gros Chaukess !

    En 1957, le club de jeunesse venait d'ouvrir ses portes depuis qq mois. Bien.

    A l'heure de midi c'était vollem bak car nous étions TOU(TE)S réunis autour d'un "Dieu" musical, awel c'était un juke-box flambant neuf avec...tous les disques à succès de l'époque (Dalida, Elvis, Fats, etc, etc,) ET tjs à l'époque c'était MIXTE, eh oui , les filles et les garçons étaient ENSEMBLE (mais pas le soir). Bien.

    Un de mes amis, François BERNARD (Berre) était "avec" la soeur d'un autre ami, elle s'appellait Josée DELVIGNE (schuu maske). Bien

    C'était un flirt vraiment tof parfaitement innocent et même attendrissant (p'tit rock devant le juke, des pichkess, etc). L'abbé du club avait remarqué l'ébauche de ce flirt, awel cela n'a pas plus du tout à l'abbé et un vilain jour, les "filles" dont Josée DELVIGNE ont été priées d'aller s'emm.. à l'étage avec une éducatrice (la douce ELIANE, LEONA, FANCOISE, etc).

    Voilà,la VRAIE raison pour laquelle les filles ne pouvaient plus aller dans la grande salle que le vendredi (je crois), c.à.d. lorsque les "garçons" n'étaient pas là... Pas bien ça, Monsieur l'abbé !

    J'en parlerai (si vous le souhaitez bien entendu) encore beaucoup de ce club de jeunesse.

    Gilbert den dikke dikke dikke meessekluuter qui va prendre maintenant sa p'tite pilule bleue, hei ma vast ?. Bigs à tou(te)s.

  • Hé oui, Gilbert, nous les filles de ma génération (donc plus jeune que toi !! ;o) nous n’avons jamais connu la mixité au club. Le mardi et le jeudi on était à l’étage et heureusement ils avaient installés un système qui nous permettaient d’écouter, la musique qui venait du rez de chaussée, comme à l’époque nous partagions les mêmes succès que les garçons cela ne nous posait aucun problème. Bien sûr il y avait un groupe de filles ( des flaves) qui préféraient faire des crêpes et des gaufres pendant que nous on dansait, mais en prenant bien soin d’y goûter. Le vendredi le club nous appartenait, on pouvait acheter des cigarettes (2 pour 1 francs) et évidemment on pouvait mettre tous les disques qu’on voulait.

  • Quand j'allais à l'école primaire les écoles n'étaient pas mixtes. Ensuite cela a changé. La cause restriction mais la vraie cause c'était d'eviter l'homoxexualité. Dans les clubs de jeunesse ou autres organisations de jeunes c'est pareil . Souvent on voit du mal quand il ne faut pas. Et rien de tel que la liberté . Souvent ce que l'on ne peut pas faire et bien on le fait en cachette. Et quand je lis le commentaire de Gilbert qui d'écrit bien la situation des deux jeunes amoureux qui n'étaient qu'innocence et la réaction de l'abbé pour moi cela se passe de commentaires. Moi je n'ai été au club rue de Tanneurs qu'une seule fois mais ça c'est une autre histoire.

  • En 1957, j'avais 15 ans je fréquentais l'athénée et comme ts les kets du quartier le JEUDI après-midi awel c'était congé. Bien

    Le club était ouvert de 12 h 30 à... 14 h 00, et d'habitude "on" avait un peu tou(te)s durs à quitter le club car "on" se retrouvait tou(te)s à nouveau à la rue, pffff. Bien.

    Un certain jeudi, c'était vollem bak et c'était pour une fois... LEONA qui tenait le club -- (d'hab c'était Freddy). Ocherme, ocherme, ocherme !!!

    A 13 h 45, LEONA commence à ramasser les jeux et à signaler qu'il faut sortir, yaa sortir, sortir, sortir.

    Mes Chaukess, aujourd'hui je crois que je parviendrais à expliquer ce qui s'est réellement passé cet après-midi là mais ce serait beaucoup trop long, mais je ne dirais qu'UNE SEULE CHOSE que j'ai maintes fois expérimenté + tard : L'EFFET DE BANDE, ou de GROUPE !

    LEONA ne parvenait pas à nous faire sortir de la salle, et SOUDAIN cela s'est embrasé, comme ça, comme ça, sans aucun signal concerté -- ! on a commencé à renverser d'abord les chaises, puis les tables, puis on a LANCE les chaises et puis on a CASSE les chaises (NOS chaises).

    Et puis, et puis, et puis, awel on a TOUT cassé, TOUT : NOS jeux, NOS tables, NOS chaises, on a tout jeté dans la cour tandis que MOI (et là c'est un souvenir inoubliable) j'essayais en vain DE METTRE LE FEU A UNE TABLE DE PING-PONG, une table que je ne parvenais pas à casser suffisamment. Je vois encore Pierreke taper avec ses talons sur les barres du kicker !!! Aaah enfin TOUTES les barres de ce rotte (notre) kicker sont tordues !!!

    ON était vraiment déchaînés TOU(TE)S et LEONA était prostrée, elle ne pleurait plus, longtemps après elle m'a avoué qu'ELLE AVAIT EU PEUR DE RECEVOIR DES COUPS....c'est dire si nous avions été d'une sauvagerie incroyable.. pour des gosses de 10 à 14/15 ans.

    Epilogue; pendant +sieurs mois la plupart d'entre nous ont été interdits d'entrée pendant plusieurs mois, on a repeint et réparé les tables et chaises, etc.. Mais Paul m' a confirmé qu'après cet épisode le club de jeunesse a failli ne plus jamais ouvrir ses portes "ça a été de justesse tu sais, Gille"

    Aaah ce club en a eu des.. histoires, mais cette fois c'est une autre histoire, hei ma vast ?

    Daaag AL men schuu Chaukess. Gilbert

  • si je me souvient bien Bartol avait connut sa femme Lilianne ou Vivianne a l'Ymca non ????

  • Quand on fréquentait l'YWCA de la rue des Foulons Bartholomé Talon ( Bartol) il venait aussi accompagné d'une fille de la marolles ( Francine G....)Bartol avait aussi une soeur Thèrèse.

  • Je n'ai pas de certitude mene leve TITI,

    Je crois que (pas sûr)que BARTOL a connu sa femme car celle-ci venait nous voir lors des matchs de foot du club lorsque nous jouions sur notre terrain au SCAB. BARTOL n'aimait de venir au "bal" le samedi soir l'YWCA (MAIS, moi je parle de l'YWCA rue St-Bernard, hein, hei ma vast ?). J'avais 20 ans ! quand j'ai commencé à fréquenter l'YWCA à St-GILLES car, car, TOUT le bâtiment était habité par UNIQUEMENT des jeunes filles...et des belles zaile ! Avec l'YWCA pendant +/- 2 ans et ensuite la période "LA LANTERNE"(rue de la Samaritaine) de Polyte et Germaine ont été les dernières mais inoubliables années que j'ai vécu en tandem avec...bien sûr PIERREKE. La "leader" comme on disait de l'WYCA c'était la fameuse "CHARLOTTE" (remember ?). C'est vrai qu'on était déchaînés -- époque du twist et aussi des petits orchestres amateurs style "les Cormorans", etc... La vénérable maison "YWCA" voulait en fait "ouvrir" ses portes aux marolliens pour que se rencontre des jeunes de milieux..heu, différents, awel ils ont très vite compris...la différence. Je vois encore la figure de BARTOL lorsqu'une jeune fille très smart dénommée CAROLE lui a demandé ; "et vous d'où venez-vous", lui prit de court "de la marolle", rouge, rouge comme un Peau-rouge qui a mangé du choux rouge qu'il était mon BARTOL (il était TRES complexé de dire cela, et...nous aussi). Des siècles à raconter sur notre période YWCA...Souvenirs, souvenirs. Nai gaa !

  • Allez un "stuut" pour aller dormir ! A l'YWCA au rez-de-chée" il avait 2 armoires murales vitrées dans lesquelles étaient présentées 2 très jolies blouses blanches. Bon. Rien d'attirant pour PIERREKE et moi.BON. Non pas bon, car comme je m'emm..un peu j'ai comme d'hab commencé à froucheler un peu (mais comme ça hein) une des armoires pour voir si...eh bien oué j'ai ouvert (je n'ai jamais su comment ?) cette armoire et, et, et, comme c'était ouvert, fourt je prends (je vole) cette blouse, comme ça parce que c'était..disons ouvert. Et on sort en vitesse de l'YWCA, une fois dans notre quartier on s' regarde : qu'est-ce qu'on va foutre avec une blouse de...femme ? Justement qui monte la rue des Vers : JEANNINE dite "BOUNTCHE"..."hé JEANNINE, tu veux une blouse, ma soeur travaille dans un magasin de blouse et personne à la maison ne la veut".. JEANNINE n'a certainement pas cru un seul mot mais a vu que c'était une très belle blouse de marque, awel elle s'est empressée de l'accepter. Time. J'étais content que tout le monde soit content...Ya, ya,. Bien sûr les jours suivants, différents responsables de l'YWCA nous soupçonnaient, mais invariablement on répondait "une blouse..de femme,tu ne m'as pas bien regardé", etc..'.

    Deux, trois semaines plus tard bal du samedi vollem bak, droit d'entrée 20 frs, je paie, Pierreke itou, etc, et 4/5 personnes après se présente...JEANNINE dite "BOUNTCHE" avec, avec, avec, "LA" blouse...que la responsable CHARLOTTE reconnaît immédiatement. Bleue de rage qu'elle était la CHARLOTTE "d'où vient cette blouse, qui te la donné, c'est une blouse volée, etc...". "BOUNTCHE" complètement ahurie s'est ressaisie..et ne nous a pas dénoncé.. mais elle a du..l'enlever enn boïten (en soutien en dessous de sa veste) de l'YWCA. CHARLOTTE avait évidement TOUT compris !

  • J'ai bien connu ,jeannine bountche ,dont Gilbert parle.On allait au club ensemble.Quand il arrivait qu'on était un peu trop au club et que Léona n'était pas encore là, on allait avec Bountche (Jeaninne Boon) à l'entraide rue des tanneurs, dans la salle d'attente, lire des bandes dessinées.

  • merci Gilbert pour la photo

  • A1 jean,mi A2 lievin,A3(oublié nom)A4 Henri
    B1 Couck,B2 Silveo,B3 Charly Okx,B4 Louis Werts, D1 ?
    Tres tres chouette souvenir !! Merci Gilbert.

  • Content mene Leve TITI et mes Chaukess alors moi aussi. (Chic PIERROT sois sympa ne m'écrit chaque X "merci pour la photo", si je le fais crois-moi c'est après mûre réflexion et donc avec GRAND PLAISIR, hei
    ma vast ?). Bon.

    Leve TITI vraiment chapeau pour l'énumération des kets sur la photo car...ceux que tu ne nommes PAS, eh bien MOI non plus je ne sais plus leurs noms..sauf le A4 avec le p'tit pull rayé c'est "LOMMEKE" soit Guillaume DELVIGNE frère de Josée DELVIGNE.

    Hélas, Félicien COUCKE et Louis WERTS sont décédés. LIEVIN (BAUDEWIJN)était encore probablement à l'armée (marine) car je reconnais très bien sa coupe de cheveux "militaire". Pour les autres kets de cette photo j'aurais encore abondamment l'occasion d'en parler (sinon ce serait ici trop long). Bigs.

  • La photo des 3 kets soit Félicien COUCKE, ""LOMMEKE" DELVIGNE et SYLVIO (Silvéo)DESTREBECQ a du être faite aux alentours de 1957/58 (vu la jeunesse de mes amis). LOMMEKE était un ket TRES intelligent qui avait LARGEMENT le potentiel intellectuel pour réussir avec succès des études supérieures...mais mais les aléas de la vie surtout dans sa jeunesse (décès très douloureux de sa maman, etc) n'ont pas permis à LOMMEKE de pouvoir accéder à ce but. LOMMEKE (il avait environ 16 ans) a reçu une adresse du Club pour se présenter à une place pour travailler. C'était une papeterie située rue de Terre-neuve (pratiquement en face de "Père Caille", remember). LOMMEKE a été engagé ! c'était son 1er emploi, IL Y EST RESTE ENVIRON 50 ANS !!! (hei ma vast). Maintenant il est pensionné et habite dans sa maison à Kraainem. J'ai toujours aimé et admiré ce ket...très intelligent, très pudique et très très courageux.

    Il a BEAUCOUP de coups TRES durs dans sa vie -- je le sais -- JAMAIS, JAMAIS, JAMAIS il n'en parlait, il a TOUJOURS réussi à cacher soigneusement ses profondes blessures, ses chagrins, ses manques de tendresses et de soutien, etc, etc..

    Il ne va pas aimé du tout ce que je vais révéler mais je vais quand même le faire...JE SAIS QUE CHAQUE ANNEE IL FAIT UN DON FINANCIER AU CLUB (sans faire de tralala).J'arrête. Merci et chapeau LOMMEKE. Gilbert

  • Aaaah Félicien, Félicien. D'abord ma rote bende et moi JAMAIS nous ne l'appelions par son prénom, c'était toujours "COU-OU-OUK" d'ailleurs moi au départ je croyais que c'était..un surnom. La 1ère fois (eh oui j' m'en souviens) que j'ai vu Félicien c'était aux environs de 1949/50 au Palais de Justice (des centaines, et centaines de kets courraient et jouaient). Il avait au cou une ENORME écharpe aux couleurs de l'UNION-St-GILLOISE. Très curieusement Félicien et ma bende n'avons JAMAIS fait des stuuts ensemble...Félicien était dans une autre "mouvance", c'était comme ça. Il a épousé la soeur de mon ami Liévin qui s'appelle Elise (vous verrez sa photo+ tard)et puis, et puis il a divorcé et je sais que cela il ne l'a JAMAIS digéré. C'était un TRES gentil garçon, PLEIN de gouaille, TOUJOURS le sourire aux lèvres, accent bruxellois à couper au couteau.Tout le monde aimait Félicien, on devait aimer un ket comme ça ! UN VRAI VRAI VRAI MAROLLIEN, LUI.

  • SYLVIO (Silvéo) je l'ai connu dans le p'tit bloc vers 1951/52(rue des Ramoneurs)j'ai d'abord joué avec son frère aîné. Je crois qu'il avait 4 (5 ?) soeurs dont la + plus jeune se prénommait "MARGUERITE". La maman TRES courageuse vendait des tapis (porte à porte). "Silvéo" n'a jamais été un bourreau du travail...il a réussi à décrocher un emploi de cantonnier dans les blocs de la Querelle, emploi qu'il a gardé jusqu'à sa pension..Il a eu il y a qq années une trombose mais il s'est bien rétabli et habite tjs le quartier (rue St-Ghislain) où il peut pleinement s'adonner à ses activités favorites soit : voir le foot à la tv, lire soigneusement et à fond le journal, lameire, jouer au jacquet et autres jeux de café... Hei ma vast. Sacré "Silvéo" nuut gienem bal in zene zak. Jamais fait de "stuutes" avec lui.
    Mais c'est quand même un ami d'enfance.

  • Moi aussi j'ai toujours cru que Coock était son surnom.J'ai appris que c'était son nom de famille sur les blogs. La dernière fois que j'ai parlé avec Gustke Lemaitre en parlant de Félicien c'est lui qui m'a dit qu'il avait pleuré à son enterrement.

  • J'ai confondu fondu Lommeke avec Henri le beau frere de Kiket Jansens sorry,pour Couck tres tres juste description du personage c'etait vraiment un Le marollien hors du commun avec la "tchache" qui va avec!!et cela depuis sa jeunesse, Louis Werts aussi tres sympa habitais le 3ém bloc et a eu une triste fin (suicide)
    et Silveo,plutoy dans sa jeunesse avec Daniel Jansens et Popol Tilet du petit bloc.



  • Ne pas oublié un autre grand bonhomme " Freddy" qui comme Paul a aussi été un personnage tres important dans la vie du club a l'époque

  • du sujet " Chez Paul"

  • Crijtzak n'est pas sur cette photo où est-il?

    A1:Eddy A2: Frank?
    B:1 Pierrot(Pierreke)B3: Julien? B6: Barthol.

    http://bruxellesanecdotique.skynetblogs.be/

  • Ben...c' est dans la cour du club, quand j' y étais il y avait des paniers de basquet (ils sont peut-être déjà là Gilbert?).
    En B1 je pense à Pierreke? Mais où est le chef de cette bande, c' est quand-même pas lui qui prend la photo?
    Nicky

  • Ben...c' est dans la cour du club, quand j' y étais il y avait des paniers de basquet (ils sont peut-être déjà là Gilbert?).
    En B1 je pense à Pierreke? Mais où est le chef de cette bande, c' est quand-même pas lui qui prend la photo?
    Nicky

  • Ma douce SWEET franchement tu m'étonnes une X de + (sans rigoler) tu en as 3 de bons et mon big NICKY : un (en effet c'est bien mon PIERREKE) mais c'est normal car ce n'est pas de ta génération d'amis...

    Mais, mais, mais ce dont je suis TRES TRES TRES étonné c'est que vous n'AVEZ pas reconnu, ben le plus RECONNAISSABLE DE TOUS et que vous connaissez tous les 2 et... même CHIC PIERROT...

    Perso j'en ai retenu 6 mais le 6è (B5) j'ai oublié son nom mais je l'ai très très bien connu (je pense qu'il se prénommait RAYMOND ? il travaillait je crois chez "GUIGOZ", TITI doit pouvoir m'éclairer car ce ket était du quartier de la rue de la Samaritaine).

    No Big NICKY ce n'est pas moi qui ai fait la photo car personne, personne ne m'aurait confié -- à cette époque -- un appareil photographique, hei ma vast ? Bigs.
    Gilbert

  • Bonsoir Gilbert je propose A2; Jean-Louis?
    Nicky

  • En regardant bien, je me demande si A 6, ce n'est pas JJ TAS, car je ne trouve pas que le A6 ressemble à Barthol, comme dit plus bas.
    francne

  • Je parlais evidemment de B6,ik was nog ni goo waker!
    francne

  • ...B2-Freddy Guitare? Je dis peut-être une bêtise mais je ne connais pas l' âge de Freddy.
    Nicky

  • Pour moi le B 2 ne me semble pas être Freddy ! Par contre le B 4 ressemble à Pancho bien qu’il me semble assez grand par rapport aux autre kets.
    Et alors comment ne pas reconnaître B 1 l’AMIS de Gilbert, Pierrke, et BIEN SUR B 6 mon ami de très courte durée, mais aux combien graver dans ma mémoire, j’ai commenté ma rencontre avec Barthol et les Stuuts fait ensemble, précédemment sur notre Tofe Blog
    Léon

  • Pour moi le B 2 ne me semble pas être Freddy ! Par contre le B 4 ressemble à Pancho bien qu'il me semble assez grand par rapport aux autre kets.
    Et alors comment ne pas reconnaître B 1 l'AMIS de Gilbert, Pierrke, et BIEN SUR B 6 mon ami de très courte durée, mais aux combien graver dans ma mémoire, j'ai commenté ma rencontre avec Barthol et les Stuuts fait ensemble, précédemment sur notre Tofe Blog
    Léon

  • B 2 : Léon Bergman?
    Nelly

  • ...quel"deugenét"ce Gilbert!
    Il se fait tout un temps discret et.. pataat il nous envoie une photo om duud te valle!
    Cette photo,je ne l'avais jamais vue auparavent et pour moi,qui aie fréquenté le club pendant de nombreuses années,c'est un bonheur de la découvrir.
    Tous les visages de ces kets me sont familiés,mais lorsque cette photo a été prise,moi je n'avais pas encore atteint l'âge pour pouvoir entrer dans le club.
    Quant aux noms,à part Pierreke(B1)Eddy(A1)et Julien Fraipont(B3)qui plus tard a été responsable du club FGTB rue des Tanneurs(en face de la rue du Lavoir)les autres m'échappent.
    Ayant très bien connu Barthol(Talon)cousin éloigné(effectivement les géants Georgeke et Dorothlijke étaient des Talon),je ne pense vraiment pas que ce soit lui sur la photo en B6(en plus avec une cigarette,lui qui n'a jamais fumé!)Je peux aussi me tromper,car il y a si longtemps.
    Jef vandevossestrout

  • ...Dans mon précédent commentaire il faut lire:"Cette photo,je ne l'avais jamais vue auparavAnt,et pour moi,qui AI fréquenté le club.....
    Encore une chose,pour moi en B2 ce n'est pas Léon Bergman!
    Jef vandevossestrout

  • Le commentaire de Jef me fait douter, effectivement je ne me souviens pas avoir vu fumer Bartol
    Et pourtant la ressemblance est assez étonnante !

  • A toi l'honneur....
    Gilbert à la demande générale on demande encore et encore de tofs photos pour le blog. Photos qui provoquent beaucoup de commentaires. Merci d'avance.

  • Bon..jour mes CHAUKESS,

    je vais vous délivrer de cette torture abominable en vous citant les principaux noms de cette (très) vieille photo prise au club de jeunesse... Cool, cool je vous en livrerai encore d'autres, hei ma vast ?

    En A1 c'est effectivement Edouard (Eddy) VANDEKERKHOVE

    A2 eh bien "X" ce ket venait qq fois au club mais n'était absolument pas dans dans la mouvance de nos bandes...

    A3 jeune Espagnol (les Espagnols venaient en pleine immigration à cette époque)

    B1 Evidement Pierreke PLASSCHAERT

    B2 c'est Manu GODTS (école 7)

    B3 juste ! c'est Julien FRAIPONT

    B 4 B.R.A.V.O big LEON c'est en effet bien François STITCHINSKY alias "PANCHO", là je reste étonné que certain(e)s d'entre vous ne l'ont pas reconnu car pourtant pour moi, enfin, bon !

    B5 comme dit dans un post précédent je l'ai TRES bien connu (un gentil ket) dont le prénom était je crois RAYMOND ? (il travaillait chez "GUIGOZ").

    B 6 eh bien là c'est un peu spécial car je me souviens TRES bien de ce ket PHYSIQUEMENT mais je crois que je n'ai JAMAIS connu son nom ou prénom --- je ne lui ai JAMAIS parlé, mais je suis absolument FORMEL : ce n'est PAS "BARTOL" ni aucun AUTRE nom proposé par mes gros CHAUKESS.

    P.S. : la même photo se trouve chez JEANNINE GOOSSENS (école 7), alors... ne faites pas les straffes chez elle maintenant... d'accord SWEET want ik kainna ! Bigs à tou(te)s et bravo quand même.

  • Une nouvelle photo du club "chez Paul"

  • Suite du post "graine de marollien" j'ai appris via le blog "Ecole 7" de Jeannine GOOSENS que le A2 : c'était François FRANCKX (école 7) et le B5 ce n'est pas "RAYMOND" mais bien Albert PROOST qui travaillait à l'époque chez "GUIGOZ".

    C'est grâce au A1 : Eddy VANDEKERKHOVE qui a reconnu ces 2 kets.

  • dans mon commentaire du 04/11/09 -19/01/18

    En A :2 j'avais mis Frank, garçon qui a été au jardin d'enfants avec moi rue des Fleuristes. Sur le sujet petite Deevestroet il y une photo de ma classe où Frank est dessous.

  • Mais non Jef t'es pas tout seul. Géraldine te trouve si mignon. Souviens-toi elle voulait voter pour toi sur la liste du "P.M.K.B".

  • Eddy est toujours présent aux réunions de Jeannine. Depuis la photo, il a bien entendu quelques années de plus, et une barbe.
    Néanmoins il est encore reconnaisable.
    Je pense qu'il sera encore présent dimanche prochain.

  • Je suis heureux d'apprendre que je ne suis pas tout seul et mon"égo"est très flatté de savoir que j'ai un(e) "groupie".
    Malheureusement,j'éprouve beaucoup de difficultés à faire confiance à un(e)descendant(e) du Chevalier d'Eon!

  • T'es vraiment trognon mene JEF (photo n° 8) et dire qu'aujourd'hui t'as à peine changé, à peine !

    Le tronçon en béton sur le mur que vous voyez derrière le dos de "PANCHO" sur la photo n° 7 ou... derrière le dos de JEF sur la photo n° 8 eh bien cela représentait le... goal dans la cour lorsque nous jouions au foot --- ce tronçon était évidement le même de chaque côté de la cour !!!

    Dans cette cour on courait non stop comme des dératés -- après on rentrait dans la salle en nage, en nage, après que 2 kets se fussent épongés l'essuie-main du club était trop trempé pour qu'un 3è ket puisse s'éponger à son tour...et étant donné qu'on n'avait pas tjs de l'argent et que la soif tenaillait, awel au bar : "PO,O O O L, une eau-grenadine", prix : 1 frs, hei ma vast ?

    Confirmation du prix sur la photo n° 1 (on voit le tarif) non, t'es un p'tit dans la pap ? alors demande à NICKY s'il veut bien te prêter sa loupe, hei ma nog vast ?

  • Malgré que ces 3 personnages ne sont plus de ce monde,dans ma mémoire ils sont encore et toujours exactement comme sur cette photo.
    Issu d'un milieu fort modeste,Jean Carton était un garçon très gentil,trop gentil même,ce qui l'amenait souvent à être le dindon de la farce.
    L'abbé,était quelqu'un pour qui j'avais un profond respect(malgré que je suis anticlérical)car j'ai toujours trouvé qu'il tenait assez bien son rôle au sein du club.
    Le "Tite"vu sa taille et son poids à travaillé comme "lad"dans l'écurie de la Baronne ou Comtesse DU BOIS......je ne me souviens plus du nom éxact mais cette écurie était très connue en ce temps là.
    Un beau jour,il s'est amené avec un"tuyau"pour les courses.
    Le cheval s'appelait"Salami"et après moultes hésitations,notre Gille à misé,je crois 1000,-frs sec sur ce canasson.
    Et le cheval(pour une fois)a gagné et notre veinard est passé à la touchette.

  • Oué mene JEF c'est la SEULE fois ou j'ai misé de l'argent sur un cheval qui s'appelait "ALAMO" (t'étais pas loin) monté par l'oncle de "TITE" c.à.d. François (Susse) SCHUYTS (dcd il y qq années) qui était un de mes vieux amis de l'école 7/

    Il appartenait à la fameuse écurie de Madame DECAMPS, etc, etc, encore juste d'écrire que j'ai à l'époque (1964/65) joué 1.000 balles gagnant...

    C'était un dimanche et l'après-midi nous jouions un match de foot pendant lequel JE N'AI PAS ARRETE DE PENSER A MES MILLE BALLES... en me jurant(avant de connaître le résultat) de ne plus JAMAIS jouer aux courses !

    J'ai gagné ! et la semaine suivante le "TITE" me dit : "GIL dimanche c'est tout bon, SUSSE monte un gagnant "LA CAROLINA" à 12 contre 1". Je ne l'ai PAS joué et... "LA CAROLINA" a gagné...et moi aussi car JE N'AI PLUS JAMAIS JAMAIS JAMAIS JOUE, hei ma vast ?

  • Jef,L'écurie dont tu parle,écurie Madame Du Bois de Roest,et par après c'était,Marquise de Murga.

  • J'ai aussi beaucoup joué au tiercé, lotto, avec succès. Maintenant je me contente de l'Euromillions.
    Mais mon + gros lot reste encore mon mari Pierrot,

  • C'est bien de cette écurie qu'il s'agissait.
    Tu sais ,moi les gens de la Haute"Baronne,Comtesse ou bien Marquise,"je les mets toutes dans le même sac car je fais quand même partie que des primaires!

  • Bonjour,
    Je suis la fille de Guillaume GAYINA et je recherche des personnes pouvant me parler dde mon papa...il me manque...Merci,
    Martine

  • Je me rappelais d'un "piedestuut"et dans ma mémoire,entre parenthèse beaucoup moins fiable que la tienne,j'étais convaincu qu'il s'agissait d'un cheval nommé "Salami".
    Cela devait être une autre fois,mais je ne me souviens pas si c'était avec ou sans ail?
    Hei ma vast?
    Ps:je ne t'oublie pas,j'attends simplement une autre opportunité.

  • ...c' est bien le nom de ce cheval mais après qu' il ait perdu trop de courses, ils en ont fait du SALAMI!

  • Très gentil la phrase de Francine pour son gros lot. Quel beau compliment pour notre ami Pierrot.

  • ne vous laissez pas avoir les amis.Les fêtes approchent à grands pas,alors... les "mâaveigerderâa"féminimes sont de bonnes guerres!!

  • ont se laisse quand même toujours prendre,ma femme jette déja (pas avec des fleurs)mais directements avec des bloem pottes.que veut tu ,ont est des primaires!!!

  • Triste nouvelle mais je voulais informer JEF, ALAIN, etc, que sur la photo n°6 on me voit avec BARTHOL mais derrière nous on aperçoit un homme avec une cravatte noire..

    Cet homme était Léon SPEECKAERT - au club nous l'appelions "LEON" tout simplement...

    Qui était "LEON" ? eh bien dans les années 65/66 etc il était le PRESIDENT de notre club de football (football club jeunesse).

    Il était le gérant d'un "SARMA", c'était un très très très brâve homme très très généreux (mais cela je l'ai appris beaucoup plus tard...). Je dois avouer que personnellement j'étais -- comme d'autres --assez froid avec lui, ben il était très bien éduqué, ne parlait pas un mot de bruxellois, on ne savait rien de précis sur lui bref on le considérait comme un "brave naïf"...

    Je n'avais pas compris qu'en fait cet homme faisait le maximum pour s'intégrer et de se faire adopter dans notre monde cela UNIQUEMENT pour NOUS rendre service...

    Je parle de lui à l'imparfait car j'ai appris que "LEON" était décédé depuis quelques mois déjà.

    Aujourd'hui je regrette infiniment mon attitude condescendante voire distante envers lui lorsque"LEON" voulait me parler.

    Paix à ta belle âme LEON, encore mille mercis pour ton dévouement et ta générosité envers les autres.

  • bien

  • J'ai relu MES commentaires... et ceux de mes CHAUKESS. Pas mal. Je vais vous klacher l'une ou l'autre photo du club... je vais choisir, hei ma vast ? Bigs à tou(te)s.

  • merci a tous pour ces tofs souvenirs a gil surtout qui a le don de doser les photos alors que nous on veut une indigestion allay gille lot a los
    barto etait un pote aussi on jouait des heures au kikker au club et puis on est sortis ensemble et si je me souvient bien il a connu une certaine christiane et nous etion alle a 4 au complexe sportif de sibelgas pour manger c etait presque pour rien et bon bref on boit un verre et clach la christiane declare qu elle a envie de rentrer mon barto me regarde emmerde il me dit en levant les yeux au ciel ( c est bon on rentre) hen me stonte doe par apres il m a dit que c etait un rote caractere et on est plus sortis ensemble. j avais 17 ou18 ans et je ne l ai meme plu revu je crois que cette mei qui n etait pas de notre quartier a dis a barto de ne plu nous frequenter mais je peus me tromper . gaby : champion pour plekke les affiches j ai ete a l ecole des arts et metiers avec lui (tout un programme) il dormait la tete sur le banc et moi je surveillait le prof pour le reveiller si il approchait on a ete ejecte de l ecole keut en goed. derniere chose mon cousin guillaume gayina etait jokey chez jean sarton a uccle et son pere mon oncle donc avait encore juste ses 2 yeux pour pleurer a force de bon tuyaux pas de salami pour lui loll alle les potes j attend avec impatience la suite de gille c est le pied 70 commentaires plein de souvenirs et d humour le bonheur quoi lui et pierrot ont le don formidable merci encore rog

  • Bonjour,

    Je suis la fille de Guillaume...le Jockey....décédé en espagne en 2005....je recherche des personnes qui ont connus mon papa....il me manque terriblement et surtout...ses histoires...lol...
    S'il vous plait....si vous l'avez connus et peut-être que je vous connais aussi...lol...envoyer moi une réponse....Un grand merci,
    Martine

  • La photo 2 a l'extrème droite n'est ce pas un de la famille Van Rossem ?
    Je serais curieuse de savoir si je me plante ou pas. Mais je pense que ce garçon dont
    je ne me rappelle plus le nom était un cousin, et si ma mémoire ne me trompe pas ce dernier
    aurait mis fin a ses jours en se défenestrant. N'étais ce pas Louis ?
    B.W.E.

  • Salut Corinne,

    Tu as raison,le nom de ce garçon est Louis Werts,frère ainé de Victor(voir Ki sé c'est Ki?photo 5 en B7).
    Je ne sais pas s'ils avaient un lien quelconque avec la famille Van Rossem mais ce qui est certain c'est qu'à cette époque les 2 familles habitaient dans les vieux blocs.
    Cette histoire de défenestration m'a aussi été rapportée.

    Bisous

    PS:Chouette,hein la photo du petit Popol que j'ai déniché.

  • Oui mes CHAUKESS, dans l'ordre LOUIS, VICTOR et JEAN (et une peut-être deux soeurs). La maman de cette famille était la soeur du père des "VAN ROSSEM". Les mamans "WERTS et VAN ROSSEM" pratiquaient le colportage en stuut kair, lorsque la maman "VAN ROSSEM" est malheureusement décédée, la maman "WERTS" a continué rue Neuve pendant des années.

    Non, je ne crois pas que LOUIS se soit PAS défenestré, suicidé, hélas oui, je crois que vous confondez avec "FABIAN" qui lui, s'est jeté par la fenêtre de l'appartement (bloc en face de St-Pierre rue Haute) parce que ses parents ne voulaient pas qu'il rejoingne sa p'tite amie en vacances en France (c'est que l'on m'a raconté). La police était dans l'appartement au moment des faits et un des policiers a pu attrapper son pied mais a du lacher "FABIAN"... souvenirs, souvenirs d'un récit entendu à l'époque.

  • Merçi les amis de vos réponses . Je dormirai plus tranquille maintenent que je sais que ma mémoire ne me trahis pas trop.
    Très chouette photo, cela ne nous rajeunis pas.
    Bon dimanche et BISOUS

  • Bonjour les amies et amis, Gilbert vient de me téléphoner pour vous dire qu'il sera absent un petit moment. Because problèmes avec son ordi.

  • Chère Martine GAYINA, si tu pouvais transmettre une ou des photos de ton papa sur ce blog cela aiderait grandement la reconnaissance éventuelle de celui-ci...

    Personnellement comme ça d'emblée ce nom ne me dit rien, est-ce que ton papa fréquentait le club de jeunesse, était-il marollien ? Bigs à toi

  • Oui...Papy...enfin, papa était un vrai zinneke et il l'a toujours revendiqué lol....club???je sais pas...maisce que je peux dire c'est que son frère..Francis GAYINA...son père..mon parrain...Auguste...Guske GAYINA...et je pense que Roger...voir commentaire plus haut...est en effet le cousin de Papy...et si je me souviens bien...il était pompier et sa maman c'était kleitetan...excusez...mon bruxellois lol...moi, j'ai grandi à burxelles...enfin, st gilles...bobonne et parrain...en dernier...on habités au foyer bruxellois...Papy a travaillé après les chevaux rue d'Acolay...ville de Bruxelles et allait porter avec son camion vert...lol...les repas...scolaires...rue haute....etc....j'enverrai des photos bientôt mais là...je m'installe à Calpe...espagne...j'ai aussi rencontrée un monsieur ici...Jean Dewaele avec qui papy avait fait son service militaire....Quand papy était jockey...je me souviens d'aller avec lui en face du bois de la cambre...écurie...Alfred Aertz....entraineur...il montait à Ostende et aussi à Sterebeek...j'ai son carnet de jockey et ussi toutes les biques qu'il a monté et aussi toutes ses chutes...lolje sais aussi qu'à Bruxelles on l'apellait "Lomeke" mais y en a beaucoups...lol...Voilà...moi...je suis née tout pres du champ de course à watermael...et je suis comme papy...peut-etre pas pure Bruxelloise mais...très fiere de mes racines...
    A bientot
    Martine

  • mg@"Bonjour, J'enverrai une photo de papy (mon papa)...dès que je suis installée...à Calpe en Espagne...ce que je peux déjà dire c'est que je pense que Roger est le cousin de Papy...donc...Guillaume GAYINA ett je pense qu'il était pompier...je ne me souviens plus...Mais oui...famille des Marolles...J'ai un oncle encore en vie...Francis GAYINA... et mon parrain...lol...celui qui pleurait...(voir commentaire de Roger) son nom était Auguste GAYINA...Guske...et Papy, je sais qu'on l'appellait...Lommeke...désolée pour lécriture....lol....pas une vrai zinneke...enfin..allez...à cause de ma maman...d'uccle...je pouvais pas parler le bruxellois, elle disait c'est pas bien...mais ....avec bobonne, Eléonore Wijns - Gayina et mon parrain et Nounou...lol...mon oncle...Francis GAYINA...oui, je parlais pas trop mais j'ai toujours compris...Donc, j'enverrais une photo de Papy dès que je peux....club...je sais pas .....j'ai son carnet de jockey et toute les "Biques" qu'il a monté à Ostendre et Sterrebeeck etc....écurie en fce du Bois de la Cambre...si je me souviens bien....Entraineur Alfred Aerts je pense...sais plus...trop loin.... Papy était un toff...son souhait...revoir Bruxelles avant ....mais pas eu cette chance....ah oui...il a travaillé...après les chevaux....à la ville de Bruxelles et allait porter à manger dans les écoles...rue haute, etc....je me souviens du nom de la maman de Roger...Kleintetan...encore excusez mon bruxellois lol...nom du Papa de Roger...Bernard et aussi un frère...Christian...gendarme....je sais pas ce que je peux encore dire...mais je vois des photos sur le site et certains visage ne me sont pas inconnus....A bientôt....Martine GAYINA"

  • est ce que c'est le même himeuble ???
    https://www.google.es/maps/preview#!q=Rue+des+Tanneurs+127%2C+Bruxelles%2C+Belgique&data=!1m8!1m3!1d3!2d4.342619!3d50.837551!2m2!1f159.17!2f82.37!4f75!2m9!1e1!2m4!1s4idGDfq3d69kjNcT4hBzBw!2e0!9m1!6sRue+des+Tanneurs!5m2!1s4idGDfq3d69kjNcT4hBzBw!2e0!4m15!2m14!1m13!1s0x47c3c47aabfcb5a7%3A0x386387fc04967a3b!3m8!1m3!1d19254!2d-4.5468413!3d36.5920603!3m2!1i1335!2i577!4f13.1!4m2!3d50.8380954!4d4.3449186&fid=5

  • Bonjour Willy,


    Oui, pour l'instant il y a des travaux dans la rue.

  • Je vous écrit au non mon amie Simone renard elle a bien connue barthol brave garçon il étais amoureux d elle mais son fiancé qui connais aussi barthol et s appelais Henri plasmane étais jalous ses battu avec barthol mais il étais quand de très bon copins malheureusement Henri plasmane est décédé en 2006 il étais pompier Simone renard connais beaucoups de vos copins elle très triste d apprendre au il y en a qui sont décédé bisous tous vive la marolle

  • Excuser moi pour les fautes d hortographe je ne suis pas encore habituer merci

  • bonjour à tous , pour Gilbert d'abord en dikke kus et pour la photo n° 7 au club, A 2 François Frank ses parents habitaient au-dessus du petit stella rue haute en bas de la rue du temple il à joué avec nous à l'Union au basket et B 5 Albert Deproost ses parent à lui habitaient audessus du café à droite du sarma rue haute il est venu plus tard à l'école 7 dans notre classe

  • Oui cher EDDY, pfff beaucoup de CHAUKESS ne savent pas (assez) cela: TOI tu as EGALEMENT connu et VECU ce que je raconte --- tu es donc encore UN des rares ket dans ce qui peut TOTALEMENT ajouter des commentaires VECUS...

    De plus quoique TU penses (tu m'en a déjà parlé) j'estime que tu as une excellente mémoire, tu connais au moins aussi bien que moi la saga de Paul-du-Club, Freddy, Eliane, et surtout ben comme VRAI MAROLLIEN tu en es un AUTHENTIQUE (+ marollien que ta famille tu meurs), donc ECRIT, ECRIT etc, etc, etc,

    Une dernière chose EDDY (je SAIS que tu l'as BIEN connu) je veux parler de "Spaghetti" qui habitait rue de la Porte Rouge awel comment s'appelait-il encore ? Bigs à toi et autour de toi.. NB : terrrrrible photo de "Breu" (mari de Marie Penneman" lorsqu'il était enfant, pffff

  • Bonjour mes CHAUKESS, pfff Chic PIERROT j'ai été assez dérouté par la "catégorie" : "maison de jeunes"... je pensais que tu aurais intitulé le stuut dans "club de jeunesse" (qui devrait avoir -- à mon avis -- un stuut à part, non ? --- enfin bon je l'ai retrouvé c'est l'essentiel.

    J'ai été ce matin assisté (pas participé..) à une messe dédiée aux "ancien(ne)s" qui ont fréquenté le club de jeunesse rue des Tanneurs et qui sont -- hélas -- aujourd'hui décédé(e)s...

    Liste douloureusement impressionnante... récitée par Philippe DEGREEF (Rosse FLUP) mais ce qui a retenu spécialement mon attention c'est l'annonce du décès -- cette année -- de Gérard TOLLEMANS (j'ignorais totalement...) -- il était gros fumeur et c'est un cancer de la gorge qui lui a été fatal...

    Enfant et ado il habitait avec sa maman et sa sœur rue de l'Hectolitre. Dans les années "50" la maman de Gérard portait des journaux pour le compte de l'aubette du vieux marché et la sœur de Gérard est... pfff décédée depuis +/- 30 ans d'un cancer... elle était l'épouse d'un des frères "MARCUS"...

    Ai aussi appris que Gust LEMAITRE (tjs ce rotte cancer) était hospitalisé et ne reconnaissait plus personne... tjs dans ce sinistre registre, confirmation que MARINA (épouse René VANDEN DAMME) luttait contre un cancer des poumons... (chimio).

    Plus agréable et SURPRISE ce matin car... Freddy PIETTE est venu en visite (très fier du succès du film consacré sur les marolles/V1 --- 9.000 entrées !!!). Jef DE MEUTER va arrêter l'exploitation de son snack à Anderlecht (le CALIMERO) --- (rendez-vous des anciens catcheurs, tels Freddy GUITARE, AKIM,etc)? "On" a prit des photos ... si j' peux en récupérer... awel je solliciterai Chic PIERROT, hei ma vast ? J'arrête.

  • Chic PIERROT lorsque je ne serai plus de ce monde on va certainement ériger à un grand monument pour tout ce que j'ai accompli ... aussi aimerais-je
    que mon nom soit convenablement orthographié, hei ma vast ? c'est : DelepeleerE --- enn naa fourt ! ;) ;) ;) ;)

  • Photo n° 9 : les 3 kets à gauche de la photo sont Espagnols (nouveaux immigrants à l'époque). Devant assis c'est évidement Jef DE MEUTER et derrière lui c'est Beaudoin DELPLACE (Kéket) moi Gilbert DELEPELEERE (17/18 ans) Léon MEURIS (lunettes) --- derrière moi c'est KIRBY (mari de Nadine DE MOTE) ---- derrière Kéket c'est Henry DEMOL --- et tout derrière (lunettes) c'est fourt j'ai un trou de mémoire... un tof ket qui fait le dimanche matin "marché"au WESTLAND... pfff j' connais que lui... fourt !

  • Mercis PIERROT d'avoir publié cette photo n° 0 sur laquelle on aperçoit :

    A1 Charles DEWILDE (délégué de notre équipe de foot)
    A2 "Jojo" HENDBOEG
    A3 Un joueur Anglais
    B1 Ben, MOI,Gilbert DELEPELEERE
    B2 B3 et B4 délégation Anglaise
    B5 Guy FRANCK (met sa main sur la tête d'un Anglais)
    B6 Jeune fille Anglaise
    B7 François PEETERS ("Pitche")
    A l'arrière ce sont des Anglais sauf le ket qui lève sa bouteille c'est Paul ("Popol) THILLEY et à côté lui en
    s'inclinant c'est Barthélémy (Barthol) TALON... Photo prise au club de jeunesse le 05 avril 1964

  • Photo 5 :Je viens d'apprendre une bien triste nouvelle le décès de James

Les commentaires sont fermés.