• Le Papillon rue Haute

     

    nelly

     

    Quel est le Marollien et autre qui n'a jamais été boire un verre chez Gust?
    La brasserie était située au 169 rue Haute juste à côté du cinéma Carly .
    Les patrons étaient Wis (Louise) et Gust Gombert.
    Ces personnes n'étaient pas de ma famille mais j'ai grandi dans le café de Gust. En parlant de moi il disait toujours "ons kind".
    Pisboy m'a souvent raconté que peu de temps après ma naissance 11/ 1944 j'ai plus dormi sur les banquettes que dans mon lit.
    Mes parents Rosine et Kidoch y jouaient aux cartes et cela jusqu'aux petites heures.
    A cette époque ma bobonne était très malade. Le Papillon était une très grande brasserie et toujours noire de monde. En semaine il y avait plusieurs tables pour taper la carte.
    Gust faisait l'élevage de chiens Papillon (Epagneuls nains, la photo sur l'enseigne du café) . Sur les murs de son café il y avait plusieurs diplômes des premiers prix qu'il avait gagnés.
    Gust, était mondialement connu avec ses Papillons et il en était très fier. Il y de quoi non?
    Derrière le café il y avait une très grande cour pour l'élevage de ses chiens. Dans le café il y avait un juke-box et au mur il y avait également une photo de Louis Vanhame en jockey (obstacle). C'était le cousin de ma mère.
    Dans la brasserie il y avait deux serveuses qui avaient comme tenue obligatoire, un grand tablier blanc bien amidonné et une blouse noire.Dans ce café j'ai passé 20 ans de ma vie et tous les jours en plus ma maman y a été serveuse pendant 2 ans.
    Là je peux en parler à l'infini, Je suis la Josiane Balasko du Papillon.

    Par Nelly Lallemand



    Nelly1
    A3 Harriette, A4 Nelly, A5 Boma Bich.




    maman10[1]

    Gust Gombert, le patron du Papillon et Nelly.

     


    accident

    au papillon
    Prolo - Merci Titi.

     



    blog

     

  • Café du Diable

     

    CARABIN 1897

    Aquarelle de Carabin année1897.

    DEN DEUVELSHOEK.
    (Mon ancien quartier).
    Carrefour formé par la rue Notre- Dame du Sommeil et la rue Vandenbranden.
    Ce quartier pauvre et déshérité s'appelait aussi "Coin du DIABLE", du nom d'un d'un café démoli en 1907. La rue Notre-Dame du Sommeil doit son nom à une madonne vénérée par les insomniaques afin de retrouver le sommeil.


    MES PARENTS MA Grand_Mère 1955 Rue D'Alost

    Photo 1
    Année 1955 rue d'Alost

    Les Patrons et parents* du café ou était situé le club
    de balle pelote "DIABLE SPORT"
    *Parents de Guillaume Kekenbosch

    RUE D'ALOST bis

    la rue d'Alost en 1895, située dans les environs de la porte de Flandre, où se trouvaient la brasserie "DE BOECK" et les entrepôts des magasins de la Bourse, aujourd'hui désaffectés. En face du dépôt se trouvait le café de mes parents.

    au fond  de l'image c'est la rue Antoine Dansaert.

  • 5 francs d'frites


    friture roger

     

     

    Kermesse 1952
    Jean Copin

     

     


    friture michel

     

    Kermesse 1952
    J.Copin


    Jef

    Tenanciers d’une friture.

     

    Thiery SLUYS - A 2 Jef MOTHEU - A 3 Francine KOHNE


    Située, 35 rue des Capucins
    Années ± 1975


    frite dansante

    La cuisine de la friture, situé 35, rue des Capucins

     

    A 1 Jeannine HEYMBEECK

  • K’em Pouf to in America




    K'em Pouf to in America

    Dans le temps pas besoin de Banque tout sur la parole donnée.

    La facture de notre 1ere chambre à coucher, achetée à "pouf "rue des  Vierges et payer par ma maman pour notre mariage. Etant à l'armée c'est ma mère qui a choisi notre chambre qui a coûtée 25.625 francs à l'époque. (1963)

    A titre indicatif notre loyer mensuel était de 1.000 francs + charges pour deux places au 2ième  étage + un W.C. sur le palier.

    Pour moi c'était du grand luxe, un WC PERSONNEL 
    !


    houiseur

    pouf