La cheminée de Léon Paris

Léon Paris - Copie

A 2 Léon A 5 Paul
On en fait des stuuts quand on est ket !

La grande cheminée que l’on voit sur l’aquarelle serait-ce celle qui se trouve entre la rue de l’Abattoir et la rue des Fabriques ?

Si c’est elle, et bien dans les années 50, j’habitais rue de l’Abattoir, et depuis l’arrière de la maison nous pouvions monter sur les toits, un jour nous sommes montés en haut de cette cheminée c’était assez impressionnant.

Au départ notre intention n’était pas d’aller jusqu’en haut, mais la tentation était plus forte ! Et puis comme toujours, il y  a toujours un plus téméraire et plus farce que l’autre !

Et d’autres, qui ne veulent pas se dégonfler, enfin bref, si cet escalier en colimaçon qui était déjà tout rouillé avait cédé, je ne serais pas là pour vous raconter ce Stuut

Quand je travaillais encore,  quelques fois je passais par là, et la cheminée est toujours là et je me suis souvent dis que nous avions pris des risques !

Ci-dessus une photo de ma communion et un des kets (Paul) présent sur la photo est monté avec moi dans cette cheminée.

Par Léon PARIS

TOUR

450px-Tour_%C3%A0_plomb_Bxl_01


Vanden
Merci à Nelly pour le dessin

Plume

ROSEE 001
Plume Sport - décembre 2007.
Photo de Nicolas LUPPENS.

 Photo couleur : de Francis (Titi)

Première parution, le 30 septembre 2008.

Commentaires

  • je crois que c'est la cheminée de la brasserie,(dont je ne sait plus le nom)qui se trouvait rue Notre Dame du Sommeil et dont l'arrière était Boulevard Barthélémy.
    Léon si tu suit la photo c'est logique.

  • Quelle belle photo les kets [b]ont l'air bien sages[/b]et sont tous sur leur Trente et un.Léon es-tu le grand à gauche?

  • Nelly

    Je suis le me 2 à gauche et le copain Paul le 5

  • Ocherme je connaissais le toteleir mais PAS le blogeleir (3 x le même comm..) !!! hei ma vast ? uugske à mon ami Léon PARIS - euh oui j'ai décidé que Léon était aussi mon ami car j'ai vu sa stature sur une photo, hé pas zot le GILLE hein !

    Blague dans l' coin, cher LEON, j'aime beaucoup tes comm..(c'est du VRAI et du SIMPLE...et ça j'adore parce que c'est devenu très (trop) râre). Heureusement sur ce blog...que du bonheur. Bigs à tou(te)s. Gilbert

  • Guillaume

    Oui en regardant bien sa doit être une autre cheminée.
    Mais celle dont je parle doit encore être la .

  • M'enfin, mais oué NELLY, le 2e à gauche c'est LEON-mon-ami, c'est pourtant lumineux, il est le plus beau, le plus van alles...(hé, tjs la photo avec sa stature dans mon cigare, hei ma vast ?)

  • Cher Léon, Léon,

    tu nous fais frissonner, hein grand capon quand je pense à ton grand corps musclé de partout qui s'appuyait sur de toutes petites marches qui menait à l'orifice de cette longue longue cheminée.. STOP ! oué d'accord là j'en fais peut-être un peu (beaucoup) de trop mais c'est de la faute à...notre leve LOMME avec son envoi de la photo de ZULMA ik weit nemi wé dak ben, hei ma vast Bigs à tou(te)s mes Chaukess. Gilbert qui va prendre une douche froide !

  • Voici la photo de la fameuse tour à laquelle Léon faisait allusion sur l'aquarelle de Carabin.
    La tour ce trouve au 54 de la rue des Fabriques et aux 24, 26 de la rue de L'abattoir.
    Elle aura été construite en 1898 et la photo date de 1984.
    TOUR à PLOMBS, était destinée à la fabrication de balles de fusil en plomb.
    Texte Guillaume Kekenbosch.

  • Il allait à l'école n°5 de Forest,et
    il avais une soeur qui se nommait livine
    je pense.
    es ce vous ?

  • Merci Francis et Guillaume pour les photos et les recherches

    A l’endroit ou ce trouve la camionnette et le portail, ce trouvait la maison (rasée) ou nous habitions, le bâtiment toujours présent à gauche était occupé par la société Carterpillar.
    Tout à l’arrière se trouvait un petit dépôt faisant partie de la location en + de l‘appartement que nous occupions.
    Dans ce petit dépôt a deux niveaux le rez de chaussée était occuper par le peintre Sifain, connu dans le quartier N D A R, il dessinait sur les vitres des Stameneis pour les fêtes de fin d’année.
    Mon Père nous avait autorisée à occuper l’étage supérieur, nous avions aménager un club ou nous organisions entre autres des surprises party ! Et c’est de la, par la tabatière que nous pouvions atteindre les toits pour arriver à cette fameuse tour.
    Notre Club n’a pas fait longs feux, un petit comique a voulu surprendre un ket de la bande en mettant du strond sur la clinche de la porte d’entrer et Pataate, c’est mon père qui arrive avant lui !!!!, conclusion tout le monde dehors, alleman buyten .

  • J'ai aussi connut Sifain le peintre lettreur (tres bon),il venait dans le café de mes parents rue des chapeliers et pour l'anecdote mon pére avais fais repeindre mon velo chez plume sport et Sifain avais mis en lettre mes initiales sur la potence et mon nom sur une des barre du cadre, j'etais pas un peu fier !!!

  • Décidément Francis

    On à du ce croiser souvent.
    Tu as aussi connu Sifain !
    Mon père avait autorisé Sifain à disposer d’une partie du petit bâtiment pour en faire son atelier.
    J’étais souvent dans l’atelier à admirer son lettrage et ces calicots publicitaire pour les cinémas entre autres.

    Il me laissait quelques fois remplir les lettres.
    J’aimais beaucoup dessiner je lui aie montrer ce que je fessait, il m’avait conseiller d’aller aux Arts et Métier, d’après lui j’était doué pour sa !
    Mais voila, retourner à l’école à peine sorti ! L’insouciance de notre adolescence fait que l’on ne pensait qu’à s’amuser !
    Ceci dit je pense que ce métier a en partie disparu !

    PLUME SPORT
    J’en aie baver sur ces vélos, mon copain Jean Stroekens qui habitait Bd de L’abattoir un peu de sa famille avait un Cyclo Touriste de cher Plume une merveille.

  • Si je me souvient (année 60)bien le patron(le pére) s'appelait Tuure Vangenk(pas sur de l'orthographe) et apres sont fils a repris l'affaire. En face du magazin il y avait le parking a velo des kets qui allait aux Arts et metiers.

  • Plume Sport.

    Le patron, s’appelait bien Turre et en effet il avait un fils, mais……aussi une fille, dont le prénom m’échappe pour l’instant, elle a été la Mokske de mon cousin Jojo.
    Dans le magasin, (deux vitrines + une porte au centre) les beaux vélos de course pendaient sur un crochet aux murs.
    A côté du magasin, se trouvait une porte cochère qui donnait accès à un petit couloir pour arriver à son atelier. J’ai pu assister au montage de mes trois vélos de course, que j’ai eu entre dix et seize ans, ces vélos on été fait sur mes mesures.
    J’avais mon 1er vélo bleu à peine un mois, qu’on me l’a volé, devant l’aubette de mon frère.
    Triste comme tout d’être quitte de mon vélo, mon père m’a dit : « tes nix menneke, me goun e zondag on de met van de vélosss, den deef zal masken dou zain »

    Le dimanche matin mon papa m’a pris par la main pour aller au marché aux vélos, situé sur le boulevard près de la porte de Hal. Vous me croyez ou pas, on a vu un homme descendre le boulevard avec le vélo à la main. On l’a suivi jusqu’au petit château, où il habitait, et de là on a été à la 3ième division de Police porter plainte. Comme le gars qu’on avait suivi était l’acheteur du vélo, j’ai dû attendre plus d’un an pour le récupérer et moi sur ce temps j’avais grandi, conclusion mon beau vélo était devenu trop petit……

    Pour info certains allaient chercher leur vélo……….au bain de Bruxelles.

  • 'au bain de Bruxelles' c'est la qu'on ma piqué mon vélo de course de la marque 'BURM' que j'avais acheté chée de Mons

  • Retour de vacance pour notre ami et
    Merci à Nikky pour la belle photo.

  • Message de Nelly
    Voici une photo d'une carte de porcelaine de la Brasserie Vandenheuvel, 20 rue des Fabriques, Bruxelles.

  • En repensant a Sifain le lettreur,est ce qu'il n'avait pas une moto(rouge)avec un sidecar ???

  • Bonjour,
    J'aime bien ce site. Allez voir www.lettres-de-bruxelles.be pour des lettrages bruxellois typiques et patinés par le temps. Je les glane au fur et à mesure de mes promenades.
    Bonne continuation

  • y a t'il des personnes quie savent si lea est encore parmis nous. Elle etait l'epiciére. Qui a connu madame Nelly cartomancienne rue de la senne. Si info prendre contacte avec moi henri.piccini@skynet.be ou tel 02 426 6614
    MERCI. Je suis un ket de molenbeek de 1954 avec un nom italien. Ma tante Mariette avais la fritterie près de l'ecluse de la porte de ninove. Mon père est du quartier de la rue rensfort. Uitstekende site meer fotos aub van molenbeek indien mogelijk. Dank U

  • Lomme tu as lu ? Il y a un ket de Molenbeek, qui veut plus de photo de sa communuke !
    Tu as encore quelques choses pour Henri ?
    Et toi Henri, tu n'as pas des photos pour nous de l'écluse ? De la maison cassé ? (ou les vilains monsieur faisait tacatac)
    De la rue Saint Martin et de la rue du cheval noir ?

  • tu dit les vilains qui faisait (crack crack))tu trouve que l'ont était vilains,MOI PAS!!!!!!!je veut bien revivre cette époque,toi pas????

  • Servait à faire les plombs de chasse (billes rondes) le plomb (durci avec antimoine)était passé fondu à travers un tamis depuis le haut et devenait rond en tombant puis receuilli dans un bac d'eau.
    les balles de fusil étaient coulées dans un moule au calibre du canon
    Voir Google et WIKIPEDIA

    Le zineke franco-belge.

  • tu parle de jojo moustache?

  • Louis,j'ai travailler avec ton Grand- Père en 1960 au Journal la Dernière Heure,nous étions tout les deux à la Rotatives.,il habitait à cette époque à Saint-Gilles.

  • Salut Guillaume,

    Mon père, Charles Baré, a travaillé 37 ans à la Régie Générale de Publicité, à l'adresse de la DH, boulevard E. Jacqmain. Son frère Gustave y travaillait également.

  • Salut Serge .
    J'ai été à la DH DE 60 à 70 ,l,Imprimerie se trouvait rue Saint-Pierre.

  • Je me souviens de l'entrée à l'arrière du boulevard Jacqmain. Mon père m'a fait entrer plusieurs fois par là. Si je ne me trompe, il a commencé à la DH (RGP) en '42, pour partir en '79.

    A l'époque, la responsable du personnel était Mme Pommier.

  • Bonjour!
    Je sais que le post d'Henri est un peu vieux (17 avril 2009) mais j'espère que la réponse lui parviendra tout de même... Il se trouve que je suis la petite fille de Léa qui tenait l'épicerie au coin de la rue de la senne et de la rue camusel. Mon papa est Daniel, le plus âgé de ses deux fils, et son frère, Marc est mon parrain. Elle vit toujours et est en pleine forme! Elle est déjà arrière grand-mère de deux petites filles et va encore voir arriver une autre arrière petite-fille et son premier arrière petit-fils dans les mois qui viennent! Elle habite à présent à Lennik tout comme moi.
    J'étais petite quand elle a remis son commerce donc il ne me reste que peu de souvenirs et quelques vieilles photos mais mon papa m'a souvent raconté des anecdotes concernant madame Nelly chez qui il allait faire des livraisons. Je peux éventuellemnt vous envoyer une photo récente mais je ne sais pas comment faire!

  • Bonjour Céline,

    J'ai habité rue de l'abattoir de 1963 à 1975 et j'ai bien connu l'épicerie de ta grand-mère, j'allais faire les course pour ma maman quand il lui fallait quelque chose.
    Je suis heureux d'apprendre que Léa est toujours avec nous ! Que de souvenirs. Remettez lui un grand bonjour d'un petit ket en culotte courte qui venait faire ses courses dans son épicerie.

  • Bonjour Céline,

    Pour nous faire parvenir des photos - Pierrot.heymbeeck@skynet.be

    Maintenant, tu n'as pas de scanner ! Mais bien un appareil numèrique...?
    Tu fais une photo de tes souvenirs, si possible à la lumière du jour, (devant une fenêtre).
    Merci d'avance.

    Pierrot

  • Pour Celine Merci Madame pour le réponse. Il ce trouve qui je suis le maris de la fille de Madame NELLY cad Mireille qui voulais prendre contacte avec votre mere pour dire un bonjour.

  • bonjour Henri,

    je suis Marc le fils de Léa. c'est moi qui allait livrer les courses chez Madame Nelly.

    Léa vit toujours , je lui ait fait part de ton message et je lui ai donner le numero de téléphone.

    j'ai bien sur aussi connut mireille.

    j'éspere qu'elle va bien
    .

  • mireille voudrais prendre contacte avec madame Lea est ce possible merci. de temp en temp nous venons a Lennik pour y achetr des boudins noir et blanc chez madelaine et ses fils

  • Merci pour ces photos hors du temps !

  • bonjour Mireille,
    je pense qu'il n'y pas de probléme donne moi ton numero et je demande quelle te téléphone

  • Il est exceptionnelle votre blogging, rapide, pratique, il l'aime bien, est ce que la création d'un tel blogue est gratuite ?

  • Je vous complimente pour votre recherche. c'est un vrai charge d'écriture. Développez .

Les commentaires sont fermés.